The Holy See
back up
Search
riga

RENCONTRE AVEC LES MEMBRES DU PÈLERINAGE DE
L’ŒUVRE FÉDÉRATIVE DE TRANSPORT DES MALADES À LOURDES (O.F.T.A.L. )
ET DU MOUVEMENT APOSTOLIQUE DES AVEUGLES( M.A.C.)

DISCOURS DU PAPE BENOÎT XVI
 

Basilique Vaticane
Samedi 17 mars 2007 

 

 

Chers amis de l'OFTAL et du Mouvement apostolique des Aveugles!

C'est avec une grande joie que je vous rencontre dans la Basilique vaticane, où vous avez participé à la Célébration eucharistique présidée par mon Secrétaire d'Etat, le Cardinal Tarcisio Bertone, que je salue cordialement. Je salue Monseigneur Angelo Comastri, Vicaire général pour la Cité du Vatican et Archiprêtre de la Basilique vaticane, ainsi que vos assistants ecclésiastiques. Je salue chacun de vous, en particulier le Président de l'OFTAL, Monseigneur Franco Degrandi, et le Vice-Président du MAC, M. Francesco Scelzo, que je remercie pour m'avoir présenté vos Associations respectives, nées à brève distance de temps l'une de l'autre.

Le Mouvement apostolique des Aveugles naquit en 1928 de l'intuition et de l'élan apostolique d'une enseignante non-voyante de Monza, Maria Motta, dotée d'une profonde foi et d'une grande force d'âme. Tandis que l'Œuvre fédérative de Transport des Malades à Lourdes (OFTAL) célèbre son 75 anniversaire:  en effet, commencée en 1913 par Mgr Alessandro Rastelli, prêtre du diocèse de Vercelli, elle vit le jour officiellement en 1932, grâce au soutien de l'Archevêque de cette Eglise particulière. Votre présence commune ici aujourd'hui est providentielle, car les deux Associations, bien que différentes sous de nombreux aspects, possèdent un aspect commun fondamental, que je désire immédiatement souligner. Je veux parler du fait que, tant le MAC que l'OFTAL, se présentent comme des expériences de partage fraternel, fondé sur l'Evangile et capable de permettre aux personnes en difficultés, dans ce cas les malades et les non-voyants, de participer pleinement à la vie de la communauté ecclésiale et d'édifier la civilisation de l'amour. Deux réalités qui, comme le disait le thème du récent Congrès ecclésial de Vérone, témoignent du Christ ressuscité, espérance du monde, en manifestant le fait que la foi et l'amitié chrétiennes permettent de traverser ensemble toutes les situations de fragilité.

Dans ce sens, l'expérience des deux fondateurs, Dom Rastelli et Maria Motta, est emblématique. Le premier se rendit à Lourdes après un accident qui l'obligea à rester un mois à l'hôpital. L'expérience de la maladie le rendit particulièrement sensible au message de la Vierge Immaculée, qui l'appela à retourner à la Grotte de Massabielle, d'abord en compagnie d'un seul malade - et cela est très significatif! - puis à la tête du premier pèlerinage diocésain avec plus de 300 personnes, dont 30 malades. Pour Maria Motta, aveugle de naissance, le handicap visuel ne fut pas un obstacle à sa vocation. Au contraire, l'Esprit fit d'elle une apôtre des non-voyants, et par la suite, il rendit féconde son initiative bien au-delà de ses attentes. De ce "réseau" spirituel qu'elle avait formé se développa une véritable association, formée de groupes diocésains présents dans toutes les parties d'Italie, et approuvée par le bienheureux Jean XXIII sous le nom de Mouvement apostolique des Aveugles. En son sein, les aveugles et les voyants, apprenant le style de la réciprocité et du partage, s'engagent dans la formation dans le but de se placer au service de la mission apostolique de l'Eglise.

Chacune des deux Associations contribue à édifier l'Eglise selon son propre charisme spécifique. Vous, amis de l'OFTAL, vous offrez l'expérience du pèlerinage avec les malades, signe puissant de solidarité entre des personnes qui sortent de leur monde personnel et de l'isolement de leurs problèmes pour avancer vers un but commun, un lieu de l'esprit:  Lourdes, la Terre Sainte, Lorette, Fatima, et d'autres sanctuaires. Vous aidez ainsi le Peuple de Dieu à garder vivante la conscience de sa nature de pèlerin à la suite du Christ, comme cela ressort de façon importante de l'Ecriture Sainte. Pensons au Livre de l'Exode, que la Liturgie nous fait méditer en ce temps de Carême; pensons à la vie publique de Jésus, que les Evangiles présentent comme un grand pèlerinage vers Jérusalem, où doit s'accomplir son "exode". Vous, amis du MAC, êtes à votre tour porteurs d'une expérience typique, qui vous est propre:  celle de marcher ensemble, côte à côte, aveugles et voyants. Cela témoigne de la façon dont l'amour chrétien permet de surmonter le handicap et de vivre de façon positive la diversité, comme occasion d'ouverture à l'autre, d'attention à ses problèmes, mais avant tout à ses dons, et de service réciproque.

Chers frères et sœurs, l'Eglise a besoin également de votre contribution pour répondre fidèlement et pleinement à la volonté du Seigneur. Et on peut dire la même chose de la société civile:  l'humanité a besoin de vos dons, qui sont une prophétie du Royaume de Dieu. Ne soyez pas effrayés par les limites et par la pauvreté des ressources:  Dieu aime accomplir ses œuvres avec des moyens pauvres. Mais il demande de mettre à sa disposition une foi généreuse! Voilà, au fond, la raison pour laquelle vous êtes venus ici:  pour implorer auprès de la tombe de Pierre le don d'une foi plus solide. Demain, vous conclurez votre pèlerinage dans deux lieux mariaux de Rome:  le MAC dans la Basilique Sainte-Marie-Majeure, et l'OFTAL au Sanctuaire de la Madone du Divin Amour. Repartez donc de ce moment de grâce animés par la foi de Pierre et de Marie! Et avec cette foi, poursuivez votre chemin, accompagnés également par ma prière et par ma Bénédiction, que je vous donne avec affection, à vous ici présents, à tous vos membres et aux personnes qui vous sont chères.

 

© Copyright 2007 - Libreria Editrice Vaticana

 

top