The Holy See
back up
Search
riga

DISCOURS DU PAPE BENOÎT XVI
AUX MEMBRES DE LA CONFÉRENCE ÉPISCOPALE
INTERNATIONALE DES SAINTS CYRILLE ET MÉTHODE
EN VISITE "AD LIMINA APOSTOLORUM"

Vendredi 4 mai 2007

 

Vénérés frères dans l'épiscopat!

"Que le Dieu de l'espérance vous remplisse, vous qui croyez, de joie et de paix parfaites, afin que vous débordiez d'espérance par la puissance de l'Esprit Saint" (Rm 15, 13). Je suis heureux de vous accueillir avec ces paroles tirées de la Lettre de l'Apôtre Paul aux Romains:  oui, que le Dieu de l'espérance vous comble de ses réconforts célestes! Avec ces vœux, j'embrasse fraternellement chacun de vous, chers pasteurs d'une partie du troupeau du Seigneur qui m'est particulièrement chère! Vous provenez de différents pays, qui ont des ethnies, des cultures et des langues différentes, mais dont les communautés ecclésiales sont rassemblées par la même foi dans le Christ ressuscité, qui nous a été transmise par les Apôtres. Soyez les bienvenus.

Je salue chacun de vous, tandis que je vous remercie de tout cœur pour les paroles courtoises qui m'ont été adressées par Mgr Stanislav Hocevar, Président de votre Conférence épiscopale internationale des saints Cyrille et Méthode, érigée en décembre 2004 par mon prédécesseur, le Serviteur de Dieu Jean-Paul II. Votre président s'est fait l'interprète des sentiments de communion qui vous lient au Successeur de Pierre. Je vous en suis reconnaissant. Cette maison est également la vôtre; dans celle-ci, vous pouvez faire l'expérience de la catholicité de l'Eglise du Christ, qui étend ses tentes jusqu'aux frontières les plus extrêmes de la terre. En conclusion de votre visite ad limina Apostolorum, je vous renouvelle l'expression de ma cordiale gratitude, que je vous demande de transmettre également à vos communautés, comptant avec confiance sur leur soutien dans la prière. Assurez chacun - prêtres, religieux et religieuses, enfants et jeunes, personnes âgées et familles - de la proximité du Pape et du fait que, chaque jour, il les rappelle au Seigneur. Je vous exhorte tous à persévérer dans l'unité, dans l'ouverture réciproque et dans l'esprit de fraternité.

Vénérés frères, les divers pays et les contextes sociaux et religieux différents dans lesquels se trouvent vos fidèles ont de nombreuses répercussions sur leur vie chrétienne. Je pense, par exemple, au mariage entre époux de confessions ou de religions différentes, qui requiert de votre part, chers pasteurs, un soin spirituel particulier et une coopération plus harmonieuse également avec les autres Eglises chrétiennes. Je pense, en outre, à l'éducation religieuse des nouvelles générations, qu'il faut préparer comme il se doit au sein des programmes scolaires. Et ensuite, comment ne pas mentionner cet aspect fondamental pour la vie ecclésiale qui est constitué par la formation de saints ministres et par leur accompagnement spirituel dans le contexte pluriconfessionnel mentionné? Je sais qu'un grand séminaire est en projet à Subotica:  j'encourage cordialement l'initiative, en raison du service bénéfique qu'il pourrait rendre aux divers diocèses. Il faut aider les séminaristes  à  croître  avec la claire conscience que le prêtre est "alter Christus", qui doit cultiver une relation intime avec Jésus, s'il veut pleinement remplir sa mission et ne pas se considérer simplement comme le "fonctionnaire" d'une organisation ecclésiastique. Le prêtre est entièrement au service de l'Eglise, organisme vivant et spirituel qui tire son énergie non de composantes nationalistes, ethniques ou politiques, mais de l'action du Christ présent dans ses ministres. En effet, le Seigneur a voulu que son Eglise soit ouverte à tous; les Apôtres l'ont ainsi édifiée dès les premiers pas du christianisme et les martyrs ont rendu témoignage, à travers leur sang, à sa sainteté et à sa "catholicité". Au cours des siècles, la Tradition en a conservé inaltéré le caractère d'universalité, alors qu'il se diffusait et qu'il entrait en contact avec des langues, des races, des nationalités et des cultures différentes. Vous pouvez faire chaque jour l'expérience de cette unité dans la diversité.

Chers et vénérés Frères, au cours de ces journées, j'ai eu l'occasion de mieux connaître la réalité de vos diocèses, souvent constitués par un petit troupeau inséré dans de vastes contextes de multiplicité ethnique, culturelle et religieuse. Votre mission n'est donc pas facile! Mais avec l'aide du Seigneur et dociles à son Esprit, exhortez ceux qu'Il a lui-même confiés à votre sollicitude à ne pas se lasser d'être le "levain" évangélique, ferment de la société. De cette façon, vous pourrez ensemble, selon l'exhortation de l'Apôtre Pierre, rendre témoignage de l'espérance qui vous anime (1 P 3, 15). Vous réaliserez cela grâce à une constante fidélité au Christ, à une pratique sacramentelle assidue et à un généreux dévouement apostolique. Il sera nécessaire, dans ce but, d'interpeller chaque membre du Peuple de Dieu, en utilisant tout instrument de formation chrétienne disponible, préparé dans les différentes langues.

Une telle action pastorale partagée ne pourra que comporter des conséquences bénéfiques, également dans le domaine civil. En effet, des consciences droites formées selon l'Evangile seront plus facilement incitées à édifier une société à dimension humaine. Une modernité mal comprise tend aujourd'hui à exalter de manière excessive les nécessités de l'individu au détriment des devoirs que chaque personne possède à l'égard de Dieu et de la communauté à laquelle elle appartient. Il est important, par exemple, de mettre en lumière la juste conception de la responsabilité civile et publique, car c'est précisément de cette vision que naît l'engagement pour le respect des droits de chacun et pour l'intégration convaincue de la propre culture avec les autres, en tendant ensemble vers le bien commun.

La Providence a placé vos peuples dans le contexte d'un continent européen dont la structure est en train de se transformer au cours de ces années. Vos Eglises sentent qu'elles participent également à ce processus historique, sachant bien qu'elles peuvent y apporter leur contribution particulière. Malheureusement, les obstacles ne manquent pas:  le manque de moyens à disposition, en raison de la situation économique, et les forces catholiques limitées pourraient vous décourager. Il n'est pas facile d'oublier le lourd héritage de plus de quarante ans de pensée unique, qui ont engendré des comportements sociaux qui ne sont pas inspirés par la liberté et la responsabilité, et il est dans le même temps difficile de résister aux tentations du matérialisme occidental, avec les risques du relativisme et du libéralisme éthique, du radicalisme et du fondamentalisme politique. Ne perdez pas courage, mais unissez plutôt vos forces et continuez patiemment votre œuvre, assurés qu'un jour, avec l'aide de Dieu, il sera possible de cueillir les fruits qu'Il fera lui-même mûrir selon ses mystérieux desseins de salut.

En cet instant, j'ai à cœur de vous assurer que le Pape est proche de vous et vous encourage à aller de l'avant, en ayant confiance dans l'aide du Seigneur, le Bon Pasteur. Chers frères, demeurez toujours aux côtés de vos fidèles:  ils ont besoin de maîtres sages, de saints pasteurs, de guides sûrs qui, à travers leur exemple, les précèdent sur le chemin de la pleine adhésion au Christ. Soyez unis entre vous, ayez soin des vocations au sacerdoce et à la vie consacrée; faites preuve de sollicitude à l'égard des agents de pastorale; exhortez les laïcs à assumer les responsabilités qui leur sont propres, dans le domaine civil et ecclésial, selon l'esprit de Gaudium et spes, pour qu'ils soient en mesure d'apporter un témoignage harmonieux, véritablement catholique. Le Seigneur vous a placés en contact étroit avec nos frères orthodoxes:  comme membres d'un unique Corps, recherchez toute collaboration possible au service de l'unique Royaume de Dieu. Que ne manque pas la disponibilité à collaborer également avec les autres confessions chrétiennes et avec chaque personne de bonne volonté pour promouvoir ce qui peut être utile à la diffusion des valeurs évangéliques.

Chers et vénérés frères, au cours de cette rencontre, j'ai voulu souligner plusieurs aspects de la vie de vos communautés, tels qu'ils sont apparus au cours de nos rencontres individuelles. Alors que j'invoque la protection céleste de Marie, Reine des Apôtres, et des saints Cyrille et Méthode, Patrons de votre Conférence épiscopale internationale, je vous donne une cordiale Bénédiction apostolique, en l'étendant volontiers à tous les fidèles confiés à vos soins pastoraux.

 

© Copyright 2007 - Libreria Editrice Vaticana

 

top