The Holy See
back up
Search
riga

VISITE AU PALAIS DU GOUVERNORAT
DANS L'ÉTAT DE LA CITÉ DU VATICAN

DISCOURS DU PAPE BENOÎT XVI

Jeudi 31 mai 2007

 

 

Messieurs les Cardinaux,
vénérés frères dans l'épiscopat et dans le sacerdoce,
chers frères et sœurs!

"Que la grâce de notre Seigneur Jésus Christ soit avec vous tous" (2 Th 3, 18). Avec les paroles de l'apôtre Paul, j'adresse un salut cordial à vous tous, qui constituez la grande famille de tous ceux qui travaillent dans les différents bureaux de l'Etat de la Cité du Vatican. Je salue Messieurs les Cardinaux membres de la Commission pontificale et le Président, Mgr Giovanni Lajolo, que je remercie pour les paroles de bienvenue qu'il m'a adressées. J'étends également mon salut à Messieurs les Cardinaux et aux Supérieurs du Gouvernorat. J'adresse à tous mon remerciement pour être réunis ici aujourd'hui et pour la générosité avec laquelle, à différents niveaux, ils contribuent aux diverses activités que l'ensemble du Gouvernorat est appelé à gérer.

J'étends mon salut particulier aux "Patrons of the Arts" des Musées du Vatican, qui ont eu l'amabilité de se joindre à nous. Merci pour avoir fait un si long voyage depuis les Etats-Unis, l'Angleterre, l'Irlande, le Portugal, et le Chili. Votre générosité apporte un témoignage splendide de la beauté de la foi, exprimée si richement dans les œuvres d'art que vous avez cordialement contribué à restaurer.

Ma pensée s'adresse en particulier à vous, chers amis qui prêtez votre service dans les divers secteurs de notre petit Etat, des plus visibles aux plus cachés. Je constate et j'apprécie chaque jour les fruits de votre engagement et de votre compétence et je suis venu ici précisément pour vous exprimer mon remerciement sincère et vous apporter un signe concret de ma proximité. Je sais bien que votre service est souvent difficile et exige des sacrifices qui touchent parfois, au-delà de vous-mêmes, également vos familles:  cela ne rend mon remerciement que plus sincère. Et je saisis cette occasion pour saluer vos familles, dont certaines sont avec nous ce soir.

Le Gouvernorat, au service duquel vous travaillez, accomplit une fonction importante. Lorsque mon vénéré prédécesseur Pie XI conduisit les négociations pour les Accords du Latran, il s'assura  que  le Saint-Siège puisse compter sur "le territoire nécessaire" afin de lui garantir "une indépendance absolue pour remplir sa haute mission dans le monde". Chers amis, en accomplissant avec engagement vos devoirs, vous assurez la vie quotidienne de l'Etat et vous aidez le Pape à accomplir le ministère que le Seigneur lui a confié au service de l'Eglise et du monde. Il n'est donc pas déplacé de vous qualifier de  "collaborateurs  du Pape", et c'est en tant que tels que je vous salue aujourd'hui précisément ici, devant ce palais qui symbolise idéalement les divers lieux dans lesquels vous accomplissez vos fonctions.

Vous travaillez donc au Vatican, pour et avec le Pape; vous travaillez précisément dans les lieux qui ont vu le témoignage de nombreux martyrs et avant tout de l'Apôtre Pierre. Cela exige de vous, outre la compétence, également professionnalisme et dévouement, et aussi un sérieux engagement de témoignage évangélique. Je compte sur vous, et je vous demande de croître chaque jour dans la connaissance de la foi chrétienne, dans l'amitié avec Dieu et dans le service généreux envers vos frères. Je vous exhorte donc à être, chez vous et sur votre lieu de travail, toujours fidèles aux engagements de votre Baptême, à être des disciples dociles et des témoins crédibles du Seigneur Jésus. Ce n'est qu'ainsi que vous pourrez apporter votre contribution précieuse à la diffusion de l'Evangile et à l'édification de la civilisation de l'amour.

Il y a quelques instants, dans la Chapelle du Gouvernorat, j'ai béni une belle image de la Vierge, que vous vénérez comme "Mère de la Famille". J'ai béni également le nouvel orgue, voulu exprès pour accompagner le chant de l'assemblée liturgique qui s'y réunit pour la Messe quotidienne. La présence de l'Eglise dans vos bureaux et vos ateliers vous rappelle chaque jour le regard paternel de Dieu qui, dans sa providence, vous suit et prend soin de chacun de vous. Que la prière, qui est un dialogue fervent avec le Seigneur, et la participation, pendant la semaine également, à la célébration du Divin Sacrifice, qui nous unit au Christ Sauveur, soit le secret et la force de vos journées et vous soutienne toujours, en particulier dans les moments difficiles.

Je sais, en outre, que parmi les projets du Gouvernorat figure une fontaine dédiée à saint Joseph, financée par de généreux donateurs. L'Epoux de la Vierge Marie, chef de la Sainte Famille, et patron de l'Eglise, peut être à juste titre considéré comme exemple et modèle de ceux qui sont engagés dans les multiples services du Gouvernorat, en accomplissant un service le plus souvent humble et silencieux, mais d'une aide indispensable pour l'activité du Saint-Siège. Je souhaite donc que ce projet puisse être mené à terme. Et je demande à saint Joseph de toujours vous protéger, ainsi que vos familles. Outre la protection de saint Joseph, j'invoque sur vous l'assistance maternelle de la Vierge Marie, Mère de l'Eglise, qui nous regarde du haut de ce Palais. Je vous confie tous à Elle:  que son sourire maternel vous accompagne et que son intercession vous obtienne les bénédictions les plus grandes de Dieu. Une fois de plus, je vous remercie pour votre travail, tandis que je vous bénis tous de tout cœur.

 

© Copyright 2007 - Libreria Editrice Vaticana

 

top