The Holy See
back up
Search
riga

CONSISTOIRE ORDINAIRE PUBLIC
POUR LA CRÉATION DE NOUVEAUX CARDINAUX

DISCOURS DU PAPE BENOÎT XVI
AUX NOUVEAUX CARDINAUX ACCOMPAGNÉS
DE LEURS FAMILLES ET DE LEURS AMIS

Aula Paul VI
Lundi 26 novembre 2007

 

 

Messieurs les Cardinaux,
Chers frères dans l'épiscopat et dans le sacerdoce,
Chers amis!

Cette rencontre prolonge le climat de prière et de communion, que nous avons vécu en ces jours de fête pour la création de 23 nouveaux Cardinaux. Le Consistoire et la célébration eucharistique d'hier, solennité du Christ Roi, nous ont offert une occasion singulière pour vivre l'expérience de la catholicité de l'Eglise, bien représentée par la provenance variée des membres du Collège cardinalice, rassemblés en étroite communion autour du Successeur de Pierre. Je suis donc heureux d'adresser encore une fois mon salut cordial à ces nouveaux Cardinaux et, avec eux, je vous salue tous, familles et amis, venus pour les entourer à un moment aussi important de leur existence.

C'est tout d'abord vous que je salue, chers Cardinaux italiens. Je vous salue, Monsieur le Cardinal Giovanni Lajolo, Président de la Commission pontificale et du Gouvernorat de l'Etat de la Cité du Vatican; je vous salue, Monsieur le Cardinal Angelo Comastri, Archiprêtre de la Basilique vaticane, mon Vicaire général pour la Cité du Vatican et Président de la Fabrique de Saint-Pierre; je vous salue, Monsieur le Cardinal Raffaele Farina, Archiviste et Bibliothécaire de la Sainte Eglise romaine; je vous salue, Monsieur le Cardinal Angelo Bagnasco, Archevêque métropolitain de Gênes et Président de la Conférence épiscopale  italienne;  je vous salue, Monsieur le Cardinal Giovanni Coppa, ancien Nonce apostolique en République tchèque; je vous salue, Monsieur le Cardinal Angelo Betti, ancien Recteur de l'Université pontificale du Latran. Vénérés et chers frères, de nombreuses personnes qui vous sont chères, proches de vous à divers titres, se trouvent à vos côtés en cette circonstance à la foi solennelle et familiale. J'exhorte chacune d'elles à ne jamais vous faire manquer leur amitié, leur estime et leur prière, en vous aidant ainsi à continuer à servir fidèlement l'Eglise et à rendre, dans les diverses tâches et ministères que la Providence vous confie, un témoignage toujours plus généreux d'amour pour le Christ.

Je suis heureux de saluer les nouveaux membres du Collège des Cardinaux. L'Archevêque de Paris, le Cardinal André Vingt-Trois; l'Archevêque de Dakar, le Cardinal Théodore-Adrien Sarr, ainsi que leurs proches et leurs diocésains qui ont souhaité les accompagner en cette heureuse circonstance. Que les cérémonies que nous avons eu l'occasion de vivre au cours des deux journées précédentes affermissent votre foi et votre amour du Christ et de l'Eglise. Je vous invite aussi à soutenir vos pasteurs et à les accompagner de votre prière, pour qu'ils guident toujours avec soin le peuple qui leur est confié. N'oublions pas non plus de demander au Christ que des jeunes acceptent de s'engager dans la voie du sacerdoce.

J'adresse un salut cordial aux prélats anglophones que j'ai eu la joie d'élever à la dignité cardinalice lors du Consistoire  de samedi dernier. Le Cardinal John Patrick Foley, Grand Maître des Chevaliers de l'Ordre équestre du Saint-Sépulcre de Jérusalem; le Cardinal Séan Baptist Brady, Archevêque d'Armagh (Irlande); le Cardinal Oswald Gracias, Archevêque de Bombay (Inde), le Cardinal Daniel DiNardo, Archevêque de Gavelston-Houston (Etats-Unis d'Amérique); le Cardinal John Njue, Archevêque de Nairobi (Kenya); le Cardinal Emmanuel III Delly, Patriarche de Babylone des Chaldéens. En outre, je suis heureux d'avoir l'opportunité de souhaiter la bienvenue à leurs familles et à leurs amis, ainsi qu'à tous les fidèles qui les ont accompagnés à Rome. Le Collège des Cardinaux, dont l'origine est liée à l'antique clergé de l'Eglise romaine, est chargé d'élire le Successeur de Pierre et de le conseiller dans les questions les plus importantes. Que ce soit dans les fonctions de la Curie ou dans leur ministère dans les Eglises locales du monde entier, les Cardinaux sont appelés à partager de manière particulière la sollicitude du Pape pour l'Eglise universelle. La couleur vive de leur  vêtement est traditionnellement considérée comme un signe de leur engagement à défendre le troupeau du Christ, jusqu'à l'offrande de leur propre sang. Alors que les Cardinaux acceptent le poids de cette charge, je suis certain qu'ils seront soutenus par vos prières constantes et par votre coopération dans les efforts pour édifier le Corps du Christ dans l'unité, la sainteté et la paix.

J'adresse un salut cordial au Cardinal Paul Josef Cordes, à sa famille, à ses amis et à ses invités provenant d'Allemagne, ainsi qu'aux fidèles de son archidiocèse de Paderborn, dont il a été également l'Evêque auxiliaire. Avec vous, je remercie notre nouveau Cardinal pour le service précieux qu'il accomplit depuis de nombreuses années en tant que Président du Conseil pontifical "Cor unum" pour le Successeur de Pierre. Continuez à l'accompagner de vos prières et soutenez-le dans sa tâche importante de sollicitude concrète pour le service plein d'amour du Pape à l'égard des pauvres et des indigents. Que le Seigneur accorde à chacun de vous sa grâce!

Je salue cordialement les nouveaux Cardinaux de langue espagnole, accompagnés de leurs familles et de nombreux évêques, prêtres, religieux et laïcs venus  d'Argentine,  d'Espagne et du Mexique. L'Argentine exulte de joie pour le Cardinal Leonardo Sandri qui, après son service auprès du Saint-Siège comme Substitut de la Secrétairerie d'Etat, préside à présent la Congrégation pour les Eglises orientales, et également pour le Cardinal Esteban Karlic, Archevêque émérite de Paraná, qui pendant tant d'années a servi avec sollicitude et abnégation cette communauté ecclésiale. L'Eglise qui est en Espagne se réjouit pour le Cardinal Agustín García-Gasco Vicente, Archevêque de Valence, une ville que j'ai visitée l'année dernière à l'occasion de la Journée mondiale de la Famille, pour le Cardinal Lluís Martínez Sistach, Archevêque de Barcelone, qui a précédemment exercé un ministère fécond à Tortosa et à Tarragone, et également pour le Cardinal Urbano Navarrete, ancien Recteur de l'Université pontificale grégorienne, qui a consacré sa vie à l'étude et  à l'enseignement du droit canonique. L'Eglise qui est en pèlerinage au Mexique se réjouit pour le Cardinal Francisco Robles Ortega, Archevêque de Monterrey, dont le dévouement pastoral constant s'est manifesté également à Toluca. Nous tournons notre pensée vers la Vierge Marie, pour laquelle vos peuples éprouvent une grande dévotion, en lui demandant d'intercéder auprès de son divin Fils pour ces Cardinaux, afin qu'il rende fécond leur service de l'Eglise.

Je salue le Cardinal Odilo Pedro Scherer, les Evêques qui ont voulu l'accompagner, ainsi que sa famille, ses amis et ses invités. Je profite de cette occasion pour rappeler mon voyage pastoral de cette année à São Paulo et pour renouveler mes remerciements pour l'accueil qui m'a été réservé dans votre archidiocèse. Je forme des vœux afin que cette élévation au cardinalat contribue à approfondir votre amour pour l'Eglise et à renforcer la foi de vos fidèles en Jésus Christ notre Sauveur et Seigneur!

Je salue le Cardinal Stanislaw Rylko et ses hôtes. Je le remercie de tout ce qu'il accomplit en faveur de la participation des laïcs à la vie de l'Eglise et je lui souhaite d'abondantes grâces. Je vous recommande tous à l'amour de Dieu et je vous bénis de tout cœur.

Vénérés et chers nouveaux Cardinaux, je vous renouvelle pour finir mon salut fraternel et, alors que je vous assure de ma prière, je vous demande de m'accompagner toujours de votre expérience humaine et pastorale tant appréciée. Je compte beaucoup sur votre soutien précieux, afin de pouvoir exercer au mieux mon ministère au service de tout le peuple de Dieu. J'ai besoin de ce soutien. Et vous, chers frères et sœurs qui les entourez avec affection, je vous remercie encore une fois de votre participation aux divers rites et moments du Consistoire. Continuez à prier pour eux et également pour moi, afin que la communion des pasteurs avec le Pape soit toujours solide, de manière à offrir au monde entier le témoignage d'une Eglise fidèle au Christ et prête à aller, avec un courage prophétique, à la rencontre des exigences spirituelles des hommes de notre temps. En repartant dans vos divers diocèses apportez à tous, je vous le demande, mon salut et l'assurance de mon souvenir constant auprès du Seigneur. Chers nouveaux Cardinaux, j'invoque sur vous et sur vous tous qui êtes ici présents, la protection de la Mère céleste de Dieu et des saints Apôtres Pierre et Paul. Avec ces sentiments, je vous donne de tout cœur ma Bénédiction.

 

 

© Copyright 2007 - Libreria Editrice Vaticana

   

top