The Holy See
back up
Search
riga

 VOYAGE APOSTOLIQUE
DU PAPE BENOÎT XVI
EN AUTRICHE
À L'OCCASION DU 850 ANNIVERSAIRE
DE LA FONDATION DU SANCTUAIRE DE MARIAZELL

CÉRÉMONIE DE DÉPART

DISCOURS DU PAPE BENOÎT XVI

Aéroport international de Vienne/Schwechat
Dimanche 9 septembre 2007

 

 

Monsieur le Président fédéral!

Au moment de quitter l'Autriche, au terme de mon pèlerinage à l'occasion du 850 anniversaire du sanctuaire national de Mariazell, je reparcours mentalement avec reconnaissance ces journées riches d'expérience. Je sens que ce si beau pays et sa population me sont devenus encore plus familiers.

Je remercie de tout cœur mes confrères dans l'épiscopat, le gouvernement, ainsi que tous les responsables de la vie publique, et, en particulier, les nombreux volontaires qui ont contribué au succès de l'organisation de cette visite. Je souhaite à tous une riche participation à la grâce qui nous a été donnée au cours de ces jours. Je vous adresse mes remerciements personnels, particuliers et chaleureux, Monsieur le Président fédéral, pour les paroles dont vous m'avez fait don au cours de cette cérémonie de départ, pour votre présence au cours du pèlerinage et pour toute votre attention. Merci!

J'ai pu à nouveau vivre Mariazell comme un lieu particulier de grâce, un lieu qui, ces derniers jours, nous a tous attirés à lui et nous a renforcés intérieurement pour notre chemin futur. Le grand nombre de personnes qui ont participé à la fête avec nous dans la Basilique, dans la petite ville et dans toute l'Autriche doit nous encourager à regarder vers le Christ avec Marie, et à affronter avec confiance le chemin vers l'avenir. Il est heureux que le vent et le mauvais temps ne nous aient pas arrêtés, mais aient, au fond, renforcé encore notre joie.

Dès le début, la prière commune sur la Place "am Hof" nous a réunis au-delà des frontières nationales, et nous a montré la grande hospitalité de l'Autriche, qui est l'une des grandes qualités de ce pays.

Que la recherche d'une compréhension réciproque et la formation créatrice de voies toujours nouvelles pour favoriser la confiance entre les hommes et les peuples, continuent d'inspirer la politique nationale et internationale de ce pays! Vienne, dans l'esprit de son expérience historique et de sa situation au centre vivant de l'Europe, peut y apporter sa contribution, en faisant valoir en conséquence la pénétration des valeurs traditionnelles du Continent, empreintes de foi chrétienne, dans les institutions européennes et dans le domaine de la promotion des relations internationales, interculturelles et interreligieuses.

Au cours du pèlerinage de notre vie, nous nous arrêtons, parfois, avec reconnaissance pour le chemin accompli et en espérant et en priant pour la route qui reste encore à parcourir. J'ai effectué moi aussi un tel arrêt dans l'Abbaye d'Heiligenkreuz. La tradition cultivée dans cet endroit par les moines cisterciens nous relie à nos racines, dont la force et la beauté proviennent au fond de Dieu lui-même.

Aujourd'hui, j'ai pu célébrer avec vous le Dimanche, le Jour du Seigneur, - en présence de représentants de toutes les paroisses d'Autriche - dans la Cathédrale Saint-Etienne. Ainsi, à cette occasion, j'étais uni de façon particulière avec les fidèles de toutes les paroisses d'Autriche.

Enfin, un moment émouvant a été pour moi la rencontre avec les volontaires des Organismes d'assistance qui, en Autriche, sont si nombreux et variés. Les milliers de volontaires que j'ai pu rencontrer représentent leurs milliers de collègues qui, dans tout le pays, à travers leur disponibilité à aider, manifestent les traits les plus nobles de l'homme et rendent l'amour du Christ reconnaissable aux croyants.

La gratitude et la joie comblent mon âme en cet instant. Qu'à vous tous, qui avez suivi ces journées, qui avez accompli de nombreux efforts et beaucoup de travail afin que le programme intense puisse se dérouler sans incident, qui avez participé au pèlerinage et aux célébrations de tout votre cœur, parvienne une fois de plus mes remerciements les plus sincères. En vous quittant, je confie le présent et l'avenir de ce pays à l'intercession de la Mère de la Grâce de Mariazell, la Magna Mater Austriae, et à tous les saints et bienheureux d'Autriche. Avec eux, nous voulons regarder vers le Christ, notre vie et notre espérance. Avec une affection sincère, je vous dis, à vous et à tous, un très cordial "Vergelt's Gott".

 

 © Copyright 2007 - Libreria Editrice Vaticana

   

top