The Holy See
back up
Search
riga

DISCOURS DU PAPE BENOÎT XVI
AUX ÉVÊQUES DES ANTILLES
EN VISITE "AD LIMINA APOSTOLORUM"

Lundi 7 avril 2008

 

Chers frères évêques,

"En effet, ce que nous proclamons, ce n'est pas nous-mêmes; c'est ceci:  Jésus Christ est Seigneur, et nous sommes vos serviteurs" (2 Co 4, 5). Avec ces paroles enthousiasmantes de saint Paul je vous souhaite de tout cœur la bienvenue, évêques des Antilles. Je remercie Mgr Burke des sentiments cordiaux exprimés en votre nom et, en retour, je lui exprime les miens avec affection, vous assurant de mes prières pour vous et pour ceux qui sont confiés à votre sollicitude pastorale. Votre visite ad limina Apostolorum est une occasion pour renforcer votre engagement afin de rendre le visage de Jésus Christ toujours plus visible dans l'Eglise et dans la  société,  à  travers  un  témoignage cohérent de l'Evangile.

Le grand "drame" de la Semaine Sainte et le joyeux temps liturgique de la Pâque expriment l'essence authentique de l'espérance, qui nous définit comme chrétiens. Jésus, qui nous indique la vie au delà de la mort, est celui qui nous montre de quelle manière surmonter les épreuves et les peurs. Il est le véritable maître de vie (cf. Spe salvi, n. 6). En effet, remplis de la lumière du Christ nous éclairons nous aussi la voie qui élimine tout le mal, qui bannit la haine, qui nous apporte la paix et rabaisse l'orgueil terrestre (cf. Exsultet).

Chers frères, je suis certain que l'image de la lumière pascale vous encouragera alors que vous êtes engagés dans les défis importants que vous devez affronter. Vos comptes-rendus décrivent avec sincérité les lumières et les ombres de vos diocèses. L'âme religieuse des peuples de votre région est sans aucun doute capable de grandes choses! La générosité de cœur et l'ouverture mentale attestent d'un esprit souhaitant être façonné par la vérité et par l'amour de notre Seigneur. Toutefois, encore beaucoup cherchent à éteindre la mèche qui faiblit (cf. Is 42, 3). A divers degrés, vos plages ont été battues par les aspects négatifs de l'industrie du divertissement, par le tourisme basé sur l'exploitation et par la plaie du trafic des armes et de la drogue. Ces influences minent non seulement la famille et les fondements des valeurs culturelles traditionnelles, mais tendent également à frapper de manière négative la politique locale.

Chers frères, contre cette situation inquiétante, soyez les fiers hérauts de l'espérance! Soyez les témoins audacieux de la lumière du Christ, qui donne aux familles leur orientation et leur but! Soyez les prédicateurs orgueilleux de la force de l'Evangile, qui doit imprégner leur façon de penser, leurs critères de jugement et les normes de leur comportement! Je suis certain que votre témoignage vivant du "oui" extraordinaire de Dieu à l'humanité (cf. 2 Co 1, 20) encouragera vos peuples à refuser les tendances sociales destructrices et à chercher la "foi en action", en accueillant tout ce qui engendre la vie nouvelle de la Pentecôte!

Le renouveau pastoral est une tâche indispensable pour chacun de vos diocèses. Il existe déjà des exemples d'accueil enthousiaste de ce défi. Les prêtres, les religieux et les fidèles laïcs doivent y participer. La promotion inlassable des vocations, ainsi que la direction et la formation permanente des prêtres est d'une importance vitale. Vous êtes les premiers formateurs de vos prêtres et, soutenus par les laïcs, vous avez la responsabilité d'encourager les vocations de manière assidue et prudente. Votre sollicitude pour la formation humaine, spirituelle, intellectuelle et pastorale de vos séminaristes et de vos prêtres est une expression certaine de votre préoccupation pour l'approfondissement constant de leur engagement pastoral. (cf. Pastores dabo vobis, n. 2). Je vous exhorte à soutenir activement le séminaire "Saint Jean Marie Vianney et les martyrs ougandais", à veiller de façon paternelle sur vos jeunes prêtres et à offrir des programmes réguliers de formation permanente, nécessaire pour façonner l'identité sacerdotale (cf. ibid., n. 71). A leur tour, les prêtres nourriront certainement leurs communautés paroissiales avec maturité croissante et sagesse spirituelle. La création d'un séminaire francophone dans la région est un signe positif d'espérance. Je vous prie de transmettre aux membres de votre personnel et aux séminaristes l'assurance de mes prières.

La contribution des religieux, des prêtres et des sœurs à la mission de l'Eglise et à l'édification d'une société civile a eu une valeur inestimable dans vos pays. Un grand nombre de jeunes garçons, de jeunes filles et de familles ont bénéficié de l'engagement plein d'abnégation des religieux dans la direction spirituelle, dans l'éducation et dans le domaine social et médical. La vie de prière des communautés contemplatives de la région est d'une valeur et d'une beauté particulière. Votre sollicitude pastorale pour la diminution des vocations religieuses révèle tout le prix que vous accordez à la vie consacrée. Je m'adresse moi aussi aux communautés religieuses, en les encourageant à réaffirmer leur vocation avec confiance et, guidées par l'Esprit Saint, à proposer à nouveau aux jeunes l'idéal de consécration et de mission. Les trésors spirituels de leurs charismes respectifs illuminent de manière splendide les manières dont le Seigneur appelle les jeunes à entreprendre la vie d'amour pour Jésus et, en Lui, pour chaque membre de la famille humaine (cf. Vita consecrata, n. 3).

Chers frères, chacun d'entre vous ressent la grande responsabilité qui est la sienne de faire tout ce qui est possible afin de soutenir le mariage et la vie familiale, source première de cohésion à l'intérieur des communautés et donc d'une importance capitale aux yeux des autorités civiles. A cet égard, le large réseau d'écoles catholiques dans toute votre région peut apporter beaucoup. Les valeurs qui s'enracinent dans le chemin de vérité offert par le Christ éclairent l'esprit et le cœur des jeunes et les entraînent à suivre la voie de la fidélité, de la responsabilité et de la liberté véritable. De bons jeunes chrétiens   font   de   bons   citoyens! Je suis sûr que tout sera fait pour encourager la spécificité catholique de vos écoles qui, au long des générations passées, ont rendu des services remarquables à vos peuples. De cette manière, je ne doute pas que les jeunes adultes de vos diocèses sauront discerner qu'il leur revient, de manière urgente, de contribuer au développement économique et social de la région, car il s'agit là d'une dimension essentielle de leur témoignage chrétien.

Je vous offre ces réflexions avec une affection fraternelle, souhaitant vous encourager dans votre désir d'intensifier les appels au témoignage et à l'évangélisation qui naissent de la rencontre avec le Christ. Unis à la proclamation de la Bonne Nouvelle de Jésus Christ, allez de l'avant dans l'espérance! Je vous prie d'assurer tous vos séminaristes, vos prêtres, vos religieux et vos fidèles laïcs, y compris les importantes communautés d'immigrés, de mes prières et de ma communion spirituelle. Je donne à tous de tout cœur ma Bénédiction apostolique.

© Copyright 2008 - Libreria Editrice Vaticana

top