The Holy See
back up
Search
riga

DISCOURS DU PAPE BENOÎT XVI
AUX MEMBRES DE L'ORDRE ÉQUESTRE
DU SAINT SÉPULCRE DE JÉRUSALEM

Salle Clémentine
Vendredi 5 décembre 2008

 

Monsieur le cardinal,
Vénérés frères dans l'épiscopat,
Messieurs les membres du Grand Magistère et Lieutenants,
chers frères et sœurs!

Je suis heureux d'accueillir et de souhaiter une cordiale bienvenue aux chevaliers, aux dames et aux ecclésiastiques qui représentent l'Ordre équestre du Saint-Sépulcre de Jérusalem. Je salue en particulier Monsieur le cardinal John Patrick Foley, grand maître de l'Ordre, et je le remercie des paroles courtoises qu'il vient de m'adresser, également en votre nom. Je salue également le grand Prieur, Sa Béatitude Fouad Twal, patriarche de Jérusalem des Latins. En outre, à travers chacun de vous, je souhaite faire parvenir l'expression de mon estime et de ma reconnaissance à tous les membres de votre association de grand mérite présente dans de nombreuses régions du monde.

La raison qui vous voit réunis ici à Rome est le "conseil mondial" qui prévoit tous les cinq ans la réunion des lieutenants, des délégués magistériels et des membres du grand magistère pour analyser la situation de la communauté catholique en Terre Sainte, les activités exercées par l'Ordre et programmer les orientations pour l'avenir. Tout en vous remerciant de votre visite, je souhaite vous exprimer ma vive estime, notamment pour les initiatives de solidarité fraternelle que l'Ordre du Saint-Sépulcre de Jérusalem continue à promouvoir depuis de nombreuses années en faveur des Lieux Saints. En effet, né comme une "garde d'honneur" pour protéger le Saint Sépulcre de Notre Sauveur, votre Ordre équestre a joui d'une singulière attention de la part des Pontifes romains, qui l'ont doté des instruments spirituels et juridiques nécessaires pour assumer son service spécifique. En 1847, le bienheureux Pie ix le reconstitua pour favoriser la recomposition d'une communauté de foi catholique en Terre Sainte, confiant la garde du Tombeau du Christ non plus à la force des armes, mais à la valeur d'un constant témoignage de foi et de charité envers les chrétiens résidents sur ces terres. Plus récemment, le serviteur de Dieu Pie xii, de vénérée mémoire, conféra à votre Association une personnalité juridique, rendant ainsi plus officielle et solide sa présence et son œuvre au sein de l'Eglise et aux côtés des nations.

Chers frères et sœurs, un lien antique et glorieux rattache votre association de chevalerie au Saint-Sépulcre du Christ, où est célébrée de manière tout à fait particulière la gloire de sa mort et de sa résurrection. C'est précisément cela qui constitue le noyau central de votre spiritualité. Que Jésus Christ crucifié et ressuscité soit donc le centre de votre existence et de chacun de vos projets et programmes personnels et associatifs. Laissez-vous guider et soutenir par sa puissance rédemptrice pour vivre en profondeur la mission que vous êtes appelés à accomplir, pour offrir un témoignage évangélique éloquent, pour être les constructeurs, à notre époque, d'une espérance effective fondée sur la présence du Seigneur ressuscité, qui, avec la grâce de l'Esprit Saint, guidera et soutiendra le labeur de ceux qui se consacrent à l'édification d'une nouvelle humanité inspirée par les valeurs évangéliques de la justice, de l'amour et de la paix.

Comme la Terre de Jésus a besoin de justice et de paix! Continuez à œuvrer pour cela, et ne vous lassez pas de demander, avec la Prière du chevalier et de la dame du Saint-Sépulcre, que ces aspirations trouvent au plus tôt leur accomplissement. Demandez au Seigneur qu'ils fasse de vous "des ambassadeurs convaincus et sincères de paix et d'amour parmi vos frères"; demandez-Lui de féconder par la puissance de son amour votre œuvre incessante qui soutient l'ardent désir de paix de ces communautés, alourdies ces dernières années par un climat d'incertitude et de danger. J'adresse à ces chères populations chrétiennes, qui continuent à souffrir à cause de la crise politique, économique et sociale au Moyen-Orient, rendue encore plus pénible par l'aggravation de la situation mondiale, une pensée affectueuse, en réservant un témoignage particulier de proximité spirituelle à nos nombreux frères dans la foi qui sont obligés d'émigrer. Comment ne pas partager la peine de ces communautés si éprouvées? Comment ne pas vous remercier, dans le même temps, vous qui vous prodiguez généreusement pour leur venir en aide? En ces jours d'Avent, alors que nous nous préparons à fêter Noël, le regard de notre foi se tourne vers Bethléem, où le Fils de Dieu est né dans une pauvre grotte. Le regard du cœur se tourne ensuite vers tous les autres lieux sanctifiés par le passage du Rédempteur. Nous demandons à Marie, qui a donné le Sauveur au monde, de témoigner de sa protection maternelle à nos frères et sœurs qui habitent en ce lieu et qui affrontent chaque jour de nombreuses difficultés. Nous lui demandons également de vous encourager, ainsi que ceux qui, avec l'aide de Dieu, veulent et peuvent contribuer à l'édification d'un monde de justice et de paix.

Chers chevaliers et chères dames, nourrissez en vous le climat de l'Avent, en gardant vivante dans vos cœurs l'attente du Seigneur qui vient, pour pouvoir le rencontrer dans les événements de chaque jour et le reconnaître et le servir en particulier chez les pauvres et les personnes qui souffrent. Que la Vierge de Nazareth, que nous invoquerons dans quelques jours sous le titre d'Immaculée Conception, vous assiste dans votre mission de veiller avec amour sur les Lieux qui virent passer le divin Rédempteur, "faisant le bien et guérissant tous ceux qui étaient sous le pouvoir du démon. Car Dieu était avec lui" (cf. Ac 10, 38). Avec ces sentiments, je donne volontiers à tous ma Bénédiction apostolique.

 

© Copyright 2008 - Libreria Editrice Vaticana

  

top