The Holy See
back up
Search
riga

DISCOURS DU PAPE BENOÎT XVI
AUX PROFESSEURS ET AUX ÉLÈVES DE
L'"ALMO COLLEGIO CAPRANICA"

Salle Clémentine
Samedi 19 janvier 2008

 

 

Monsieur le Cardinal,
Chers Supérieurs et élèves de l'"Almo Collegio Capranica",

J'ai la joie cette année aussi de vous rencontrer à l'occasion de la fête de sainte Agnès, votre Patronne céleste. Je souhaite à chacun de vous une cordiale bienvenue. Je salue tout d'abord le Cardinal Camillo Ruini et je le remercie des paroles courtoises avec lesquelles il s'est fait l'interprète de vos sentiments. Je salue le Recteur et ceux qui l'assistent dans la direction de la communauté; je vous adresse un salut spécial, chers élèves, ainsi qu'à toutes les personnes présentes, et j'étends ma pensée également aux anciens élèves du Collège Capranica, qui exercent leur ministère au service de l'Eglise et des âmes dans diverses parties du monde.

L'"Almo Collegio", qui s'enorgueillit d'une histoire séculaire et d'une longue tradition de fidélité à l'Eglise et à son Pasteur suprême, après avoir célébré en 2007 le 550 anniversaire de sa fondation, commémorera au mois d'août prochain l'anniversaire de la mort du Cardinal Domenico Capranica (14 août 1458), qui se prodigua intensément pour la naissance du Collegium pauperum scholarium, destiné à la préparation d'hommes bien formés au ministère sacerdotal. A l'approche de cet événement, je rappelle volontiers la figure exemplaire et clairvoyante de ce Cardinal qui, avec force et de manière concrète, sut soutenir l'aspiration aux réformes qui commençaient à se faire sentir également au sein de la réalité romaine et qui, un siècle plus tard, contribuerait à déterminer les orientations et les décisions du Concile de Trente. Il eut le don de percevoir, sans incertitude, que la réforme souhaitée n'aurait pas dû seulement concerner les structures ecclésiastiques, mais principalement la vie et les choix de ceux qui étaient appelés dans l'Eglise à être, à tous les niveaux, des guides et des pasteurs du Peuple de Dieu.

Convaincu de l'importance que revêt la dimension spirituelle dans la formation des futurs ministres de l'autel et dans la mission de l'Eglise, le Cardinal Capranica se prodigua non seulement pour l'institution du Collège, mais il voulut le doter des Constitutions qui réglementent de manière complète les divers aspects de la formation des jeunes élèves. De cette manière, il manifesta son attention à la primauté de la dimension spirituelle et la conscience que la profondeur d'une solide formation sacerdotale et la poursuite continue de celle-ci dépendent, de manière décisive du caractère exhaustif et organique de l'offre éducative. Ces choix acquièrent aujourd'hui une importance encore plus grande, si l'on considère les multiples défis avec lesquels doit se mesurer la mission des prêtres et des évangélisateurs. A ce propos j'ai rappelé, dans plusieurs circonstances aux séminaristes et aux prêtres, l'urgence de cultiver une profonde vie intérieure, un contact personnel et constant avec le Christ dans la prière et dans la contemplation, une aspiration sincère à la sainteté. En effet, sans une amitié véritable avec Jésus il est impossible pour un chrétien, et encore plus pour un prêtre, de mener à bien la mission que le  Christ  lui  confie. Pour le prêtre, celle-ci comporte bien sûr aussi une sérieuse préparation culturelle et théologique, que vous, chers élèves, vous êtes en train d'acquérir au cours de ces années d'étude à Rome.

Je dirais même que c'est précisément de votre séjour dans cette ville que votre itinéraire de formation peut recevoir une impulsion décisive. Les niveaux d'expérience et les contacts que l'on peut vivre ici constituent, en effet, un don providentiel et une stimulation particulière. La présence de la Chaire de Pierre, le travail d'hommes et d'organismes qui aident l'Evêque de Rome à présider dans la charité, une connaissance plus directe de certaines Eglises particulières, spécialement dans le diocèse de Rome, sont des éléments importants pour aider un jeune appelé au sacerdoce à se préparer à son futur ministère. Du reste, vos pasteurs vous ont envoyés dans la ville du Successeur de Pierre avec l'espérance que vous rentriez ensuite enrichis par un esprit spécifiquement catholique, avec une sensibilité ecclésiale plus complète et d'envergure universelle. L'expérience même de la vie commune au "Collegio Capranica", entre élèves provenant de diverses régions d'Italie et de pays du monde entier, permet à chacun de vous, chers amis, de bien connaître ce mélange de cultures et de mentalités qui est typique de la vie actuelle. En outre, la présence d'élèves appartenant à l'Eglise orthodoxe de Russie donne une impulsion supplémentaire au dialogue et à la fraternité et nourrit l'espérance œcuménique.

Chers élèves, profitez au maximum des possibilités que la Providence vous offre au cours de ces années de séjour romain. Cultivez en particulier une profonde  relation  avec  l'Agneau  immaculé, en imitant sainte Agnès qui le suivit fidèlement jusqu'au sacrifice de sa vie. Grâce à l'intercession de cette sainte Vierge et Martyre, et surtout au recours constant à la protection maternelle de Marie Virgo Sapiens, que le Seigneur vous aide à vous préparer avec un soin constant à votre futur ministère. Alors que je vous remercie encore une fois de votre visite, je vous donne, ainsi qu'à ceux qui vous sont chers, une Bénédiction apostolique spéciale.

 

© Copyright 2008 - Libreria Editrice Vaticana

     

top