The Holy See
back up
Search
riga

DISCOURS DU PAPE BENOÎT XVI
À
LA COMMUNAUTÉ DE L'ACADÉMIE PONTIFICALE
 ECCL
ÉSIASTIQUE*

Salles des Papes
Lundi 9 juin 2008

 

Vénéré frère,
Chers prêtres de l'Académie pontificale ecclésiastique,

Je suis heureux de vous accueillir et je souhaite à chacun de vous une cordiale bienvenue. Je salue tout d'abord votre Président, Mgr Beniamino Stella, et je le remercie des sentiments dévoués qu'il a manifestés au nom de tous. Je salue ses collaborateurs et, avec une affection spéciale, je vous salue, chers élèves. Notre rencontre a lieu en ce mois de juin, où est particulièrement vivante dans le peuple chrétien la dévotion à l'égard du Sacré Cœur de Jésus, source intarissable à laquelle puiser l'amour et la miséricorde qui doivent être témoignés et diffusés parmi tous les membres du Peuple de Dieu. C'est tout d'abord nous, les prêtres, qui devons nous abreuver à cette source pour pouvoir transmettre aux autres la tendresse divine, dans l'accomplissement des divers ministères que la Providence nous confie.

Chers prêtres, que chacun de vous grandisse toujours davantage dans cette connaissance de l'amour divin: ce n'est qu'ainsi que vous pourrez mener à bien, avec une fidélité sans compromis, la mission à laquelle vous vous préparez au cours de ces années d'étude. Le ministère apostolique et diplomatique au service du Saint-Siège, que vous accomplirez là où vous serez envoyés, requiert des compétences que l'on ne peut pas improviser: tirez donc profit de ce temps de votre formation pour être ensuite en mesure d'affronter chaque situation de manière appropriée. Dans votre travail quotidien, vous entrerez en contact avec des réalités ecclésiales qui nécessitent d'être comprises et soutenues; vous vivrez souvent loin de votre terre d'origine dans des pays que vous apprendrez à connaître et à aimer; vous devrez approcher le monde de la diplomatie bilatérale et multilatérale, et être prêts à offrir non seulement la contribution de votre expérience diplomatique, mais également et surtout, votre témoignage sacerdotal. C'est pourquoi, outre la préparation juridique, théologique et diplomatique nécessaire et qui est due, ce qui compte le plus est que votre vie et votre activité soient imprégnées par un amour fidèle au Christ et à l'Eglise, suscitant en vous une attention pastorale accueillante envers tous.

Pour accomplir fidèlement cette tâche, cherchez dès à présent à "vivre dans la foi du Fils de Dieu" (Ga 2, 20), c'est-à-dire que vous devez vous efforcer d'être des pasteurs selon le cœur du Christ, qui entretiennent avec Lui un dialogue quotidien et intime. Le secret de l'authentique succès du ministère de chaque prêtre est l'unité avec Jésus. Quel que soit le travail que vous accomplirez dans l'Eglise, souciez-vous d'être toujours ses amis véritables, des amis fidèles qui l'ont rencontré et qui ont appris à l'aimer au-dessus de toute autre chose. La communion avec Lui, le divin Maître de nos âmes, vous assurera la sérénité et la paix également lors des moments les plus complexes et difficiles.

Plongée dans le tourbillon d'une activité frénétique, l'humanité court souvent le risque de perdre le sens de l'existence, alors qu'un certaine culture contemporaine met en doute chaque valeur absolue, et même la possibilité de connaître la vérité et le bien. C'est pourquoi il y a besoin de témoigner de la présence de Dieu, d'un Dieu qui comprend l'homme et qui sache parler à son cœur. Votre tâche sera précisément celle de proclamer à travers votre façon de vivre, avant même qu'à travers vos paroles, l'annonce joyeuse et réconfortante de l'Evangile de l'amour dans des milieux parfois très éloignés de l'expérience chrétienne. Soyez donc chaque jour des auditeurs dociles de la Parole de Dieu, vivez en celle-ci et de celle-ci, de manière à la rendre présente dans votre activité sacerdotale. Annoncez la Vérité qui est le Christ. Que la prière, la méditation et l'écoute de la Parole de Dieu soient votre pain quotidien. Si la communion avec Jésus grandit en vous, si vous vivez de Lui et pas seulement pour Lui, vous ferez rayonner son amour et sa joie autour de vous.

A côté de l'écoute quotidienne de la Parole de Dieu, que la célébration de l'Eucharistie soit le cœur et le centre de chacune de vos journées et de tout votre ministère. Le prêtre, comme chaque baptisé, vit de la communion eucharistique avec le Seigneur. On ne peut pas s'approcher chaque jour du Seigneur, prononcer les terribles et merveilleuses paroles: "Ceci est mon Corps, ceci est mon Sang", on ne peut pas prendre entre les mains le Corps et le Sang du Seigneur, sans se laisser saisir par Lui, sans se laisser conquérir par son pouvoir d'attraction, sans permettre que son amour infini nous transforme intérieurement. Que l'Eucharistie devienne pour vous une école de vie, dans laquelle le sacrifice de Jésus sur la Croix vous enseigne à faire de vous-mêmes un don total à vos frères. Le représentant pontifical, dans le déroulement de sa mission, est appelé à offrir ce témoignage d'accueil envers le prochain, fruit d'une union constante avec le Christ.

Chers prêtres de l'Académie ecclésiastique, je vous remercie à nouveau de votre visite, qui me permet de souligner l'importance du rôle et de la fonction des Nonces apostoliques, en m'offrant dans le même temps l'occasion de remercier tous ceux qui travaillent dans les Nonciatures et dans le service diplomatique du Saint-Siège. J'adresse un salut particulier et mes vœux à ceux qui, parmi vous, s'apprêtent à quitter l'Académie pour assumer leur première charge: que le Seigneur vous soutienne et vous accompagne par sa grâce. Chers frères, je vous confie tous à la protection de la Très Sainte Mère de Dieu, modèle et réconfort pour ceux qui tendent à la sainteté et se consacrent à la cause du Royaume. Que veillent sur vous le Patron de l'Académie ecclésiastique, saint Antoine Abbé, saint Pierre et saint Paul, dont nous nous apprêtons à célébrer une année jubilaire à l'occasion du bimillénaire de sa naissance. Que vous accompagne également toujours ma prière et ma Bénédiction, que je donne de tout cœur à chacun de vous, aux sœurs, au personnel de l'Académie et à tous vos proches.


*L'Osservatore Romano. Edition hebdomadaire en langue française n.24 p.5.

 

© Copyright 2008 - Libreria Editrice Vaticana

 

top