The Holy See
back up
Search
riga

VISITE PASTORALE À SANTA MARIA DI LEUCA ET BRINDISI (POUILLES, ITALIE)

RENCONTRE AVEC LA POPULATION ET LES AUTORITÉS
DE LA VILLE DE BRINDISI

DISCOURS DU PAPE BENOÎT XVI

Samedi 14 juin 2008

 

Monsieur le ministre,
Monsieur le maire et illustres autorités,
Chers frères et sœurs,

Je souhaite avant tout vous exprimer ma joie de me trouver parmi vous et je vous salue tous de tout cœur. Je remercie M. Raffaele Fitto, ministre des affaires régionales, qui m'a transmis les salutations du gouvernement; je remercie le maire de Brindisi des chaleureuses expressions de bienvenue qu'il m'a adressées au nom de la ville, et de l'aimable présent qu'il m'a offert. Je salue et je remercie affectueusement le jeune homme qui s'est fait le porte-parole de le jeunesse de Brindisi. Chers jeunes, je sais que vous avez animé l'assemblée dans l'attente de mon arrivée, et vous continuerez ensuite au cours d'une veillée de prière par laquelle vous entendez préparer le célébration eucharistique de demain. Je salue cordialement l'archevêque, Mgr Rocco Talucci, l'archevêque émérite, Mgr Settimio Todisco, les prêtres, les religieux et les religieuses, et toutes les personnes présentes.

Me voilà parmi vous, chers amis! J'ai accueilli avec une grande joie l'invitation du pasteur de votre communauté diocésaine, et je suis heureux de rendre visite à votre ville qui, alors qu'elle joue un rôle important dans le cadre du Sud de l'Italie, est appelée à se projeter au-delà de la mer Adriatique pour communiquer avec d'autres villes et d'autres peuples. En effet, Brindisi, qui fut il y a longtemps un lieu d'embarquement vers l'Orient des commerçants, des légionnaires, des savants et des pèlerins, reste une porte ouverte sur la mer. Ces dernières années, les journaux et la télévision ont montré les images de réfugiés débarqués à Brindisi depuis la Croatie et le Monténégro, l'Albanie et la Macédoine. Il me semble devoir rappeler avec reconnaissance les efforts qui ont été faits et qui continuent à être accomplis par les administrations civiles et militaires, en collaboration avec l'Eglise et diverses organisations humanitaires, pour leur donner un refuge et de l'aide, malgré les difficultés économiques qui continuent malheureusement à toucher particulièrement votre région. Votre ville a fait et continue de faire preuve de générosité, et ce mérite a été justement reconnu par l'assignation, dans le contexte de la solidarité internationale, d'un rôle institutionnel authentique:  elle accueille en effet la Base d'intervention humanitaire rapide des Nations unies (UNHRD), gérée par le Programme alimentaire mondial des Nations unies (PAM).

Chers habitants de Brindisi, cette solidarité fait partie des vertus qui forment votre riche patrimoine civil et religieux:  continuez avec un élan renouvelé à construire ensemble votre avenir. Parmi les valeurs enracinées dans votre terre je voudrais rappeler le respect de la vie et particulièrement l'attachement à la famille, exposée aujourd'hui à des attaques convergentes de la part de nombreuses forces qui cherchent à l'affaiblir. Comme il est nécessaire et urgent, même face à ces défis, que toutes les personnes de bonne volonté s'emploient à sauvegarder la famille, base solide sur laquelle construire la vie de la société tout entière! Un autre fondement de votre société est la foi chrétienne, que vos ancêtres ont considéré comme l'un des éléments caractéristiques de l'identité de Brindisi. Que l'adhésion à l'Evangile consciencieusement renouvelée et vécue avec responsabilité, puisse vous inciter, aujourd'hui comme hier, à faire face avec confiance aux difficultés et aux défis du moment présent; que la foi vous encourage à répondre sans compromis aux attentes légitimes de promotion humaine et sociale de votre ville. A cette action de renouveau, l'université naissante ne peut elle aussi manquer d'offrir sa propre contribution, car elle est appelée à se mettre au service de ceux qui, en ayant conscience de leur dignité et de leurs devoirs, désirent participer activement à la vie, au chemin, au développement économique, politique, culturel et religieux du territoire. Chers habitants de Brindisi, pour que dans votre ville grandisse la culture de la solidarité, mettez-vous les uns au service des autres, en vous laissant guider par un authentique esprit de fraternité. Dieu est proche de vous et ne vous privera pas du soutien constant de sa grâce.

Je voudrais maintenant m'adresser, de manière particulière, aux nombreux jeunes présents. Chers amis, merci pour votre accueil fervent, merci pour les sentiments chaleureux dont votre représentant s'est fait l'interprète. Vos voix, qui trouvent un écho immédiat dans mon âme, me communiquent votre confiance surabondante, votre envie de vivre. J'y perçois également les problèmes qui vous assaillent, et qui risquent parfois d'étouffer les enthousiasmes qui sont typiques de cet âge de la vie. Je connais notamment le poids qui pèse sur nombre d'entre vous et sur votre avenir à cause du phénomène dramatique du chômage, qui touche avant tout les jeunes, garçons et filles, du Sud de l'Italie. De la même manière, je sais que votre jeunesse est menacée par l'attrait de gains faciles, par la tentation de se réfugier dans des paradis artificiels ou de se laisser attirer par des formes déviantes de satisfaction matérielle. Ne vous laissez pas séduire par les pièges du mal! Recherchez plutôt une existence riche de valeurs, pour donner vie à une société plus juste et plus ouverte à l'avenir. Mettez à profit les dons que Dieu vous a donnés avec la jeunesse:  la force, l'intelligence, le courage, l'enthousiasme et l'envie de vivre. C'est à partir de ce bagage, en comptant toujours sur l'aide divine, que vous pouvez nourrir en vous et autour de vous l'espérance. Il dépend de vous et de votre cœur de faire en sorte que le progrès se transforme en un plus grand bien pour tous. Et la voie du bien - vous le savez - a un nom:  elle s'appelle l'amour.

Dans l'amour, et seulement dans l'amour authentique, se trouve la clé de toute espérance, parce que l'amour a ses racines en Dieu. Nous lisons dans la Bible:  "Nous avons reconnu l'amour que Dieu a pour nous, et nous y avons cru. Dieu est amour" (1 Jn, 4, 16). Et l'amour de Dieu a le visage doux et compatissant de Jésus Christ. Nous voici donc amenés au cœur du message chrétien:  le Christ est la réponse à vos interrogations et à vos problèmes:  toute aspiration honnête de l'être humain trouve sa confirmation en Lui. Le Christ, cependant, est exigeant et n'aime pas les demi-mesures. Il sait qu'il peut compter sur votre générosité et votre cohérence:  aussi attend-on beaucoup de vous. Suivez-Le fidèlement et, pour pouvoir Le rencontrer, aimez son Eglise, sentez-vous en responsables, ne craignez pas de jouer courageusement un rôle de premier plan, chacun dans votre domaine. Voilà un point sur lequel j'aimerais attirer votre attention:  cherchez à connaître l'Eglise, à la comprendre, à l'aimer, en prêtant attention aux paroles de ses pasteurs. Elle est composée d'hommes, mais le Christ en est le Chef et son Esprit la guide fermement. Vous êtes le jeune visage de l'Eglise:  aussi, ne manquez pas de lui apporter votre contribution, afin que l'Evangile qu'elle proclame puisse se répandre partout. Soyez les apôtres des jeunes de votre âge!

Chers frères et sœurs, merci encore pour votre accueil. J'ai lu quelques-unes des lettres de jeunes de votre Région  qui  m'étaient adressées:  grâce à elles, j'ai pu, chers amis, mieux connaître votre réalité. Merci pour votre affection. Je vous assure de ma prière, ainsi que tous les habitants de Brindisi, afin que vous puissez témoigner du message évangélique de la paix et de la justice. Que Marie, Regina Apuliae, vous protège et vous accompagne toujours. Je vous bénis de tout cœur et je vous souhaite à tous une bonne nuit!

 

© Copyright 2008 - Libreria Editrice Vaticana

top