The Holy See
back up
Search
riga

DISCOURS DU PAPE BENOÎT XVI
AUX ARCHEVÊQUES MÉTROPOLITAINS
QUI ONT REÇU LE PALLIUM EN LA SOLENNITÉ

DES SAINTS PIERRE ET PAUL
 

Salle Paul VI
Lundi
30 juin 2008

     

Vénérés frères,
Illustres autorités,
Chers frères et sœurs!

Après la célébration solennelle d'hier, lors de laquelle j'ai eu la joie de remettre le pallium aux archevêques métropolitains nommés au cours de l'année écoulée, la rencontre d'aujourd'hui m'offre l'occasion appréciée de vous renouveler à tous mon salut cordial et de prolonger le climat de communion - hiérarchique et dans le même temps familiale - que l'on ressent dans cette circonstance particulière. L'image du corps organique appliquée à l'Eglise est un des éléments forts et caractéristiques de la doctrine de saint Paul, et c'est pourquoi, en cette année jubilaire qui lui est dédiée, je souhaite confier chacun de vous, chers archevêques, à sa protection céleste. Que l'apôtre des nations vous aide à faire croître les communautés qui vous sont confiées dans l'unité et l'esprit missionnaire, dans la concorde et la coordination dans l'action pastorale, animées par un élan apostolique permanent.

Je souhaite maintenant adresser un salut cordial à chacun de vous, chers archevêques métropolitains, ainsi qu'à vos proches et aux personnalités qui ont voulu être présentes lors de cette rencontre, en étendant mes pensées et ma prière à vos Eglises particulières. Je suis heureux de pouvoir commencer par la Terre Sainte, en saluant le patriarche de Jérusalem des latins, Mgr Fouad Twal et les personnes qui l'accompagnent. Je salue avec affection Mgr Giancarlo Maria Bregantini, Mgr Paolo Benotto et Mgr Francesco Montenegro, archevêques métropolitains respectivement de Campobasso-Boiano, Pise et Agrigente. Que le Seigneur vous bénisse toujours et vous guide dans votre ministère quotidien pastoral.

Je salue avec joie les pèlerins venus du Niger, de la République Démocratique du Congo, de Haïti et de France. Vous accompagnez les nouveaux archevêques métropolitains auxquels je suis heureux d'avoir remis le pallium, signe d'une grande communion avec le Siège apostolique. Mes salutations particulières vont à Mgr Michel Christian Cartatéguy, archevêque de Niamey (Niger), à Mgr Laurent Monsengwo Pasinya, archevêque de Kinshasa (République Démocratique du Congo), à Mgr Louis Kébreau, archevêque de Cap Haïtien (Haïti), à Mgr Serge Miot, archevêque de Port au Prince (Haïti), et à Mgr Laurent Ulrich, archevêque de Lille (France). Transmettez mes salutations aux prêtres et à tous les fidèles de vos diocèses. Assurez-les de ma prière fervente. Le pallium symbolise la profonde union de leur Pasteur avec le Successeur de Pierre, ainsi que la sollicitude pastorale de l'archevêque à l'égard de son peuple. Puissent les fidèles s'attacher davantage au Christ dans cette communion de charité pour en témoigner avec courage et vérité.

Excellences, chers amis en Christ, j'étends mes salutations cordiales aux archevêques métropolitains anglophones auxquels j'ai remis hier le pallium:  le cardinal John Njue, archevêque de Nairobi (Kenya), Mgr Edwin O'Brien, archevêque de Baltimore (USA), Mgr Anthony Mancini, archevêque de Halifax (Canada), Mgr Martin Currie, archevêque de Saint John's, Newfound-land (Canada), Mgr John Hung Shan-chuan, archevêque de Taipei (Taiwan), Mgr Matthew Man-oso Ndagoso, archevêque de Kaduna (Nigeria), Mgr Richard Anthony Burke, archevêque de Benin City (Nigeria), Mgr Robert Rivas, archevêque de Castries (Sainte-Lucie), Mgr John Ribat, archevêque de Port Moresby (Papouasie Nouvelle Guinée), Mgr Thomas Kwaku Mensah, archevêque de Kumasi (Ghana), Mgr Thomas Rodi, archevêque de Mobile (USA), Mgr Donald Reese, archevêque de Kingston in Jamaica (Jamaïque), Mgr Peter Kairo, archevêque de Nyeri (Kenya), Mgr John Nienstedt, archevêque de Saint Paul and Minneapolis (USA) et Mgr John Lee Hiong Fun-Yit Yaw, archevêque de Kota Kinabalu (Malaisie). Je souhaite également la bienvenue aux proches et aux amis des nouveaux archevêques métropolitains et aux fidèles de tous les archidiocèses qui les ont accompagnés à Rome. La pallium est porté par les archevêques métropolitains en tant que symbole de leur communion hiérarchique avec le Successeur de Pierre dans le gouvernement du peuple de Dieu. Il est fait de laine de brebis, symbole de Jésus Christ, l'Agneau de Dieu qui enlève les péchés du monde et le Bon Pasteur qui veille sur son troupeau. Le pallium rappelle aux évêques que, en tant que vicaires du Christ dans leurs Eglises locales, ils sont appelés à être des pasteurs suivant l'exemple de Jésus. En tant que symbole du fardeau du ministère épiscopal, il rappelle aussi aux fidèles leur devoir de soutenir les Pasteurs de l'Eglise par leurs prières et de coopérer généreusement à la diffusion de l'Evangile et à la croissance de l'Eglise du Christ dans la sainteté, l'unité et l'amour. Chers amis:  que votre pèlerinage sur les tombes des apôtres Pierre et Paul vous confirme dans la foi catholique qui provient des apôtres. Je vous donne cordialement à tous ma Bénédiction apostolique comme gage de joie et de paix dans le Seigneur.

Je vous adresse à tous un joyeux "Grüß Gott", vous qui êtes venus de mon diocèse de Munich et Freising pour accompagner à Rome le nouvel archevêque, Mgr Reinhard Marx, pour la remise du pallium. Je salue aussi de tout cœur les invités de Mgr Willem Jacobus Eijk, archevêque d'Utrecht. J'ai remis aujourd'hui à vos pasteurs le pallium, qui symbolise le Bon Pasteur, qui porte sur les épaules la brebis égarée et donne sa vie pour son troupeau. Le Seigneur a appelé les apôtres à le suivre dans l'amour. Par trois fois, le Christ ressuscité demande à Pierre s'il l'aime. Et par trois fois il lui répète son devoir de mener paître le troupeau du Seigneur. Les pasteurs doivent donc aujourd'hui aussi être envahis par la volonté de garantir l'unité avec le Seigneur et avec le troupeau. Je vous invite à soutenir le service de vos archevêques en harmonie et par la prière. Que le vrai Dieu soit avec vous avec sa Grâce!

Je m'adresse avec affection aux archevêques métropolitains de langue espagnole, Mgr Francisco Pérez González, archevêque de Pampelune et de Tudela, Mgr Lorenzo Voltolini Esti, archevêque de Portoviejo, Mgr Andrés Stanovnik, archevêque de Corrientes, Mgr Oscar Urbina Ortega, archevêque de Villavicencio, Mgr Antonio José López Castillo, archevêque de Barquisimero qui sont venus à Rome pour la cérémonie solennelle de la remise du pallium, accompagnés de leurs proches, d'amis et de représentants de leurs Eglises particulières respectives. Chers frères dans l'épiscopat, que le pallium, ornement liturgique de vénérable tradition, tissé en laine blanche, vous rappelle toujours Jésus Christ, le Bon Pasteur, et, dans le même temps, Agneau immolé pour notre salut! Fidèles à votre ministère, cherchez à tout moment à promouvoir la communion entre les évêques de la province ecclésiastique que vous dirigez, et avec l'évêque de Rome. J'encourage tous ceux qui ont voulu venir avec vous à l'occasion de cette belle circonstance à ne pas cesser de vous rappeler dans leur prière, afin que vous continuiez à conduire le troupeau qui a été confié à vos soins pastoraux avec une charité ardente, de manière à ce que le Christ, pour lequel les saints apôtres Pierre et Paul versèrent leur sang, soit toujours mieux connu, aimé et imité. Je demande à la Vierge Marie, qui est invoquée avec beaucoup de ferveur dans vos pays - l'Espagne, l'Equateur, l'Argentine, la Colombie, le Venezuela -, de protéger et de soutenir avec son amour de Mère vos évêques suffragants, les prêtres, les communautés religieuses et les fidèles diocésains. Avec ces sentiments, je vous donne de tout cœur la Bénédiction apostolique, gage de dons célestes abondants.

Je salue, avec une estime fraternelle, les archevêques métropolitains de langue portugaise qui ont reçu hier le pallium:  Mgr Mauro Aparecido dos Santos, archevêque de Cascavel, Mgr Luís Gonzaga Silva Pepeu, archevêque de Vitória da Conquista, et Mgr José Francisco Sanches Alves, archevêque d'Evora. Frères estimés, soyez toujours pleins de sollicitude envers le troupeau du Christ qui vous a été confié, en cherchant à renforcer toujours davantage les liens de communion avec le Successeur de Pierre et entre vos diocèses suffragants. Et vous, amis bien-aimés qui les accompagnez, suivez avec docilité leurs enseignements, en coopérant généreusement avec eux pour la réalisation du Royaume de Dieu. En invoquant la protection de la Vierge Mère de Dieu, je donne à vous ici présents et à vos communautés diocésaines la Bénédiction apostolique.

Je salue les pèlerins polonais. Je salue particulièrement le nouvel archevêque métropolitain de Gdansk, Mgr Leszek Slawoj Glódz, qui hier, lors de la solennité des saints apôtres Pierre et Paul, a reçu le pallium, un signe du lien étroit de tous les archevêques métropolitains avec le Successeur de Pierre. Je salue tous ceux qui le suivent dans ce moment solennel, en particulier ses proches et les fidèles du siège métropolitain de Gdansk. Je souhaite que l'Année paulinienne à peine commencée renforce votre foi, votre lien avec l'Eglise et avec ses pasteurs. Dans ma prière, je confie à Dieu le service de votre pasteur. Je bénis de tout cœur tous les pèlerins ici présents. Loué soit Jésus Christ!

Je salue avec affection l'archevêque de la Mère de Dieu à Moscou, Mgr Paolo Pezzi. Je remercie les autorités présentes et je les assure de ma prière spéciale.

J'adresse mon salut cordial à Mgr Tadeusz Kondrusiewicz, archevêque de Minsk-Mohilev, et à ceux qui l'accompagnent, avec mes meilleurs vœux pour son ministère.

Je salue cordialement les pèlerins venus de Slovaquie qui accompagnent les nouveaux archevêques métropolitains :  Mgr Stanislav, archevêque de Bratislava et Mgr Ján, archevêque de Presov. Frères et sœurs, le pallium qu'ont reçu hier ces prélats est le signe de leur union avec l'Evêque de Rome. Je vous bénis ainsi que vos familles avec affection. Loué soit Jésus Christ!

J'adresse un salut cordial à Mgr Marin Srakic, le nouvel archevêque métropolitain de Dakovo-Osijek, à ses proches et à ses invités venus à Rome de la Croatie toujours fidèle. Le pallium est un signe du lien particulier des pasteurs de l'Eglise avec le Successeur de Pierre. Alors que je souhaite que le Seigneur te guide et te protège, vénéré frère, ainsi que la communauté des fidèles de la chère Slavonija, je donne à tous une Bénédiction spéciale. Loués soient Jésus et Marie!

Chers amis, rendons grâce à Dieu qui ne cesse d'envoyer des pasteurs à son Eglise, pour la guider fermement dans son pèlerinage terrestre. Rappelons toujours que pour chaque pasteur la condition de son ministère est son amour pour le Christ, que rien ne doit supplanter. "Simon, fils de Jean, m'aimes-tu?". Chers frères, que la question de Jésus à Pierre résonne toujours dans notre cœur et suscite, chaque fois, notre réponse nouvelle et émue:  "Seigneur, tu sais tout, tu sais bien que je t'aime". De  cet amour pour le Christ provient la mission:  "Pais mes brebis" (Jn 21, 16.17); mission qui se résume surtout dans son témoignage à Lui, le Maître et le Seigneur:  "Suis-moi" (Jn 21, 19). Que cela soit notre joie, tout en étant assurément notre croix:  douce et légère, parce que c'est une croix d'amour. Que la Vierge Marie, Mère de l'espérance, veille toujours sur vous et vous soutienne, et que ma Bénédiction apostolique vous accompagne, que je renouvelle de tout cœur à chacun de vous, à vos proches et à ceux qui sont confiés à votre ministère.

© Copyright 2008 - Libreria Editrice Vaticana

     

top