The Holy See
back up
Search
riga

DISCOURS DU PAPE BENOÎT XVI
À
LA
DÉLÉGATION DE LA RÉPUBLIQUE DE MACÉDOINE
À L'OCCASION DES CÉLÉBRATIONS EN L'HONNEUR
DES SAINTS CYRILLE ET MÉTHOD
E*

Samedi 24 mai 2008

 

Monsieur le chef du gouvernement
Messieurs les membres
du gouvernement,
et éminentes autorités,
Vénérés frères représentants
de l'Eglise orthodoxe
et de l'Eglise catholique!

La fête annuelle des saints Cyrille et Méthode vous a conduits à Rome, où sont conservées les reliques de saint Cyrille, et je suis heureux de vous accueillir et d'adresser à chacun de vous une salutation cordiale. Je forme le vœu sincère que votre pays progresse sur les chemins de la concorde et de la fraternité, en s'efforçant de suivre avec un engagement toujours plus généreux l'exemple des saints frères de Thessalonique. Animés par une foi fervente, ils semèrent à pleines mains en Europe les germes de la foi chrétienne, créatrice de valeurs et d'œuvres au service du bien de l'homme et de sa dignité. Leur enseignement efficace demeure actuel et il est une source d'inspiration pour tous ceux qui souhaitent se mettre au service de l'Evangile, ainsi que pour les responsables du bien commun des nations.

Les saints frères Patrons de l'Europe, à travers leur incessante activité apostolique et leur inlassable zèle missionnaire, devinrent des "ponts" de liaison entre l'Orient et l'Occident. Leur témoignage spirituel lumineux indique une vérité éternelle qu'il faut redécouvrir toujours davantage: ce n'est qu'à partir de Dieu que l'espérance peut devenir fiable et sûre. Comme je l'ai écrit dans l'Encyclique Spe salvi, "celui qui ne connaît pas Dieu, tout en pouvant avoir de multiples espérances, est dans le fond sans espérance, sans la grande espérance qui soutient toute l'existence (cf. Ep 2, 12)". Et j'ai ajouté: "La vraie, la grande espérance de l'homme, qui résiste malgré toutes les désillusions, ce peut être seulement Dieu - le Dieu qui nous a aimés et qui nous aime toujours "jusqu'au bout", "jusqu'à ce que tout soit accompli" (cf. Jn 13, 1 et 19, 30)" (n. 27). Cette espérance devient une réalité tangible lorsque les personnes de bonne volonté de toutes les régions du monde, comme les frères Cyrille et Méthode, en imitant l'exemple de Jésus et fidèles à son enseignement, se consacrent sans trêve à poser les bases de la coexistence amicale entre les peuples, dans le respect des droits de chacun et en recherchant le bien de tous.

Merci de votre visite, qui s'inscrit dans le contexte de votre pèlerinage annuel à Rome:  il s'agit à la fois d'un acte de vénération pour les saints Cyrille et Méthode et d'un signe éloquent des liens d'amitié qui marquent les relations entre votre nation et l'Eglise catholique. Je souhaite de tout cœur que ces liens se renforcent toujours davantage, en favorisant des attitudes de collaboration fructueuse au bénéfice de tout votre pays. Que Dieu tout-puissant remplisse votre esprit et votre cœur de sa paix, et qu'il bénisse abondamment le peuple de l'ex-République yougoslave de Macédoine!


*L'Osservatore Romano. Edition hebdomadaire en langue française n.22 p.2.

 

© Copyright 2008 - Libreria Editrice Vaticana

top