The Holy See
back up
Search
riga
CÉLÉBRATION ŒCUMÉNIQUE PRÉSIDÉE PAR LE PAPE BENOÎT XVI
ET LE CATHOLICOS DE CILICIE DES ARMÉNIENS, SA SAINTETÉ ARAM I

SALUTATION DU PAPE BENOÎT XVI
À SA SAINTETÉ
ARAM I, CATHOLICOS DE
CILICIE DES ARMÉNIENS

Chapelle "Redemptoris Mater" - Palais apostolique
Lundi 24 novembre 2008

Votre Sainteté,

C'est avec une sincère affection dans le Seigneur que je vous salue, ainsi que les membres éminents de votre délégation, à l'occasion de votre visite à l'Eglise de Rome. Notre rencontre d'aujourd'hui s'inscrit dans la continuité de la visite que vous avez rendue à mon bien-aimé prédécesseur le Pape Jean-Paul ii en janvier 1997, et des nombreux autres contacts et visites réciproques qui, par la grâce de Dieu, ont conduit ces dernières années à des relations plus étroites entre l'Eglise catholique et l'Eglise apostolique arménienne.

En cette année paulinienne, vous vous rendrez auprès de la tombe de l'Apôtre des Nations et vous prierez avec la communauté monastique de la basilique érigée en sa mémoire. Dans cette prière, vous vous unirez à la grande assemblée des saints et des martyrs, d'enseignants et de théologiens arméniens, dont l'héritage de doctrine, de sainteté et les résultats missionnaires font partie du patrimoine de toute l'Eglise. Nous pensons aux saints Nerses Shnorkhali et Nerses de Lambon qui, en tant qu'évêque de Tarse, était connu comme le "deuxième Paul de Tarse". Ce témoignage atteignit son sommet au xx siècle, une époque de souffrance indicible pour votre peuple. La foi et la dévotion du peuple arménien ont constamment été soutenues par le souvenir des nombreux martyrs qui ont témoigné de l'Evangile au cours des siècles. Que la grâce de ce témoignage continue à façonner la culture de votre nation et à inspirer aux disciples du Christ une confiance toujours plus grande dans la force salvifique et dispensatrice de vie de la Croix.

Depuis très longtemps, le Siège de Cilicie participe à des contacts œcuméniques positifs entre les Eglises. En effet, le dialogue entre les Eglises orthodoxes orientales et l'Eglise catholique a bénéficié de manière significative de la présence de ses délégués arméniens. Nous devons espérer que ce dialogue se poursuivra, car il promet d'éclaircir des questions théologiques qui nous ont divisés par le passé, mais qui à présent semblent déboucher sur un plus large consensus. J'ai confiance dans le fait que l'œuvre actuelle de la Commission internationale sur le thème:  "La nature, la constitution et la mission de l'Eglise" permettra à de nombreuses questions spécifiques de notre dialogue théologique de trouver leur contexte et leur solution.

L'accroissement de la compréhension, du respect et de la coopération, qui sont nés du dialogue œcuménique, est très prometteur pour l'annonce de l'Evangile à notre époque. Partout dans le monde, les Arméniens vivent aux côtés des fidèles de l'Eglise catholique. Une plus grande compréhension et mise en valeur de notre tradition apostolique commune contribuera à un témoignage encore plus efficace des valeurs spirituelles et morales sans lesquelles il ne peut pas exister d'ordre social authentiquement juste et humain. C'est pour cette raison que j'ai confiance dans l'élaboration de nouveaux instruments concrets pour mettre en œuvre les déclarations communes que nous avons déjà signées.

Votre Sainteté, je ne peux manquer de vous assurer de mes prières quotidiennes et de la profonde préoccupation que je nourris pour le peuple du Liban et du Moyen Orient. Comment ne pas être attristés par les tensions et les conflits qui continuent à faire obstacle à tous les efforts pour promouvoir la réconciliation et la paix à chaque niveau de la vie civile et politique dans la région? Nous avons récemment été tous affligés par l'intensification des persécutions et de la violence contre les chrétiens dans certaines régions du Moyen Orient et d'ailleurs. Ce n'est que lorsque les pays concernés pourront déterminer leur destin et que les différents groupes ethniques et communautés religieuses s'accepteront et se respecteront réciproquement que l'on pourra édifier la paix sur de solides bases de solidarité, de justice et de respect pour les droits légitimes des individus et des peuples.

C'est avec ces sentiments et avec affection dans le Seigneur, que je remercie Votre Sainteté, et que j'exprime l'espoir que ces journées passées à Rome seront source de nombreuses grâces pour vous et pour ceux qui sont confiés à votre sollicitude pastorale. Sur vous et sur tous les fidèles de l'Eglise apostolique arménienne, j'invoque la joie et la paix en abondance dans le Seigneur.

 

© Copyright 2008 - Libreria Editrice Vaticana

 

top