The Holy See
back up
Search
riga

DISCOURS DU PAPE BENOÎT XVI
AUX ÉVÊQUES DE L'EQUATEUR
EN VISITE "AD LIMINA APOSTOLORUM"

Jeudi 16 octobre 2008

  

Chers frères dans l'épiscopat,

1. C'est avec une grande joie que je vous reçois à l'occasion de votre visite "ad limina", que j'ai attendue avec un grand plaisir et qui m'offre l'opportunité de mettre en pratique le mandat que le Seigneur a confié à l'apôtre Pierre de confirmer ses frères dans la foi (cf. Lc 22, 32). Tout d'abord, permettez-moi de vous exprimer mes plus sincères condoléances pour la mort du cardinal Antonio José González Zumárraga, archevêque émérite de Quito, qui avec tant d'abnégation et de fidélité a servi l'Eglise jusqu'à la fin de ses jours. Je prie le Seigneur pour son repos éternel et afin que grandisse l'œuvre féconde réalisée par un pasteur aussi exemplaire.

Je remercie Mgr Antonio Arregui Yarza, archevêque de Guayaquil et président de la Conférence épiscopale, des paroles cordiales qu'il m'a adressées, à travers lesquelles il a exprimé vos sentiments d'affection et de communion, et également les principales aspirations qui animent votre mission de successeurs des apôtres. Moi aussi, animé par la sollicitude de pasteur de l'Eglise universelle, je me sens très proche de vos préoccupations et je vous encourage à poursuivre avec espérance votre œuvre généreuse au service des communautés diocésaines qui vous ont été confiées.

2. Je constate avec satisfaction que l'une des initiatives pastorales que vous considérez comme les plus urgentes pour l'Eglise qui est en Equateur est la réalisation de la "grande mission" annoncée par l'épiscopat latino-américain à Aparecida (cf. Document de conclusion, n. 362), et qui a été confirmée lors du troisième congrès américain missionnaire, qui s'est déroulé à Quito en août dernier. L'appel que le Seigneur Jésus adressa aux apôtres, en les envoyant prêcher son message de salut et faire de toutes les nations ses disciples (cf. Mt 28, 16-20), doit être pour toute la communauté ecclésiale un motif constant de méditation et la raison d'être de toute action pastorale. Aujourd'hui aussi, comme à chaque époque et dans tous les lieux, les hommes ont besoin d'une rencontre personnelle avec le Christ, où ils puissent faire l'expérience de la beauté de sa vie et de la vérité de son message.

Pour faire face aux nombreux défis de votre mission, dans un contexte culturel et social qui semble avoir oublié les racines spirituelles les plus profondes de son identité, je vous invite à vous ouvrir avec docilité à l'action de l'Esprit Saint, afin que, sous l'impulsion de sa force divine, se renouvelle l'ardeur missionnaire des débuts de la prédication évangélique et également de la première annonce de l'Evangile dans votre terre. Il apparaît donc nécessaire d'accomplir un effort généreux de diffusion de la Parole de Dieu, de façon à ce que personne ne manque de cette incontournable nourriture spirituelle, source de vie et de lumière. La lecture et la méditation de l'Ecriture Sainte, en privé et en communauté, conduira à l'intensification de la vie chrétienne, ainsi qu'à un élan apostolique renouvelé chez tous les fidèles.

3. D'autre part, vous êtes pleinement conscients que cet effort missionnaire se fonde de manière particulière sur les prêtres. En tant que pères et frères pleins d'amour et de reconnaissance envers vos prêtres, vous devez les accompagner par la prière, l'affection et la proximité, en leur garantissant, en outre, une formation permanente adaptée qui les aide à conserver leur vie sacerdotale vivante. Continuez aussi à encourager les religieux dans leur témoignage de vie consacrée, qui a apporté tant de fruits de sainteté et d'évangélisation dans ces terres, et exhortez-les afin que, fidèles à leur charisme et en pleine communion avec les pasteurs, ils poursuivent leur généreux service à l'Eglise.

Dans le même temps, face au petit nombre de prêtres dans de nombreuses zones de votre pays, vous vous êtes engagés de manière décidée à faire participer tous les groupes, les mouvements et les personnes de vos diocèses à une vaste et généreuse pastorale des vocations, en semant chez les jeunes la passion pour la figure de Jésus et les grands idéaux de l'Evangile. Cet effort doit être accompagné par le plus grand soin dans la sélection et la préparation intellectuelle, humaine et spirituelle des séminaristes. De cette manière, fidèles aux enseignements du magistère et avec la claire conscience d'être des ministres du Christ Bon Pasteur, ils pourront accepter avec joie et responsabilité les exigences de leur futur ministère.

4. Dans cette importante phase de l'histoire, l'Eglise qui est en Equateur a besoin d'un laïcat mûr et engagé qui, avec une solide formation doctrinale et une profonde vie intérieure, vive sa vocation spécifique:  illuminer de la lumière du Christ toute la réalité humaine, sociale, culturelle et politique (cf. Lumen gentium, n. 31).

A ce propos, je désire vous remercier de l'effort que vous accomplissez, non sans grands sacrifices, pour attirer l'attention de la société sur ces valeurs qui rendent la vie humaine plus juste et solidaire. Bien que l'activité de l'Eglise ne puisse pas être confondue avec l'action politique (cf. Deus caritas est, n. 28), elle doit offrir à l'ensemble de la communauté humaine sa propre contribution à travers la réflexion et les jugements moraux, également sur les questions politiques qui touchent de manière particulière la dignité de la personne (cf. Gaudium et spes, n. 76). Parmi celles-ci, il faut mentionner, également en raison de leur importance pour l'avenir de votre pays, la promotion et la stabilité de la famille, fondée sur le lien de l'amour entre un homme et une femme, la défense de la vie humaine depuis le premier moment de sa conception jusqu'à sa fin naturelle, et également la responsabilité des parents dans l'éducation morale des enfants, dans laquelle se transmettent aux nouvelles générations les grandes valeurs humaines et chrétiennes qui ont forgé l'identité de vos peuples.

Je vous exhorte également vivement à prêter une attention particulière à l'action caritative de vos Eglises, dans laquelle est présent l'amour miséricordieux du Christ, en particulier envers les personnes qui sont dans le besoin, les personnes âgées, les enfants, les immigrés et également les femmes abandonnées ou maltraitées.

5. Chers frères, la récente canonisation de sainte Narcisa de Jésus Martillo Morán, fait apparaître la fécondité spirituelle de vos communautés. Que l'exemple et l'intercession de cette jeune sainte équatorienne confère une vitalité renouvelée et un plus grand zèle apostolique à toutes vos Eglises particulières, afin que, pleines de foi et d'espérance, elles se lancent dans la tâche passionnante de semer l'Evangile dans le cœur de tous les hommes et de toutes les femmes de cette terre bénie!

Au terme de cette rencontre fraternelle, je vous renouvelle mon encouragement dans votre tâche pastorale et je vous demande de transmettre le salut et la proximité du Pape à vos prêtres, aux diacres et aux séminaristes, aux missionnaires, aux religieux et aux religieuses, et à tous les fidèles laïcs. Avec ces vœux fervents, et en invoquant la protection de la Vierge Marie, je vous donne avec affection ma Bénédiction apostolique.

 

© Copyright 2008 - Libreria Editrice Vaticana

 

top