The Holy See
back up
Search
riga

DISCOURS DU PAPE BENOÎT XVI
AUX MEMBRES DU CENTRE D'ÉTUDES POUR L'ÉCOLE
CATHOLIQUE DE LA CONFÉRENCE ÉPISCOPALE ITALIENNE

Palais apostolique de Castelgandolfo - Salle des Suisses
Jeudi 25 septembre
2008

 

Chers frères dans l'épiscopat et dans le sacerdoce,
Chers frères et sœurs,

La rencontre d'aujourd'hui a lieu à l'occasion du dixième anniversaire de la fondation du Centre d'études pour l'école catholique (cssc), institué par la conférence épiscopale italienne comme expression de la responsabilité des évêques à l'égard de l'école catholique, y compris les centres de formation d'inspiration chrétienne. C'est donc une heureuse circonstance pour renouveler mon estime et mon encouragement pour ce qui a été accompli jusqu'à présent dans cet important secteur de la vie civile et ecclésiale. Je vous souhaite une cordiale bienvenue, chers frères et sœurs ici présents, qui représentez, d'une certaine manière, tous ceux qui à tous les niveaux - cei, usmi, cism, instituts religieux d'éducation, associations, mouvements locaux et autres organisations - sont au service de l'école catholique en Italie. Que parvienne à chacun mon salut affectueux et la gratitude de l'Eglise pour le service précieux qui, à travers l'école catholique, est rendu à l'évangélisation de la jeunesse et du monde de la culture.

J'adresse un salut spécial à Mgr Agostino Superbo, vice-président de la conférence épiscopale italienne; aux évêques de la commission épiscopale pour l'éducation catholique, l'école et l'université, et en particulier à son président, Mgr Diego Coletti, qui s'est fait l'interprète des sentiments communs. Ses paroles m'ont permis de mieux connaître les objectifs atteints et les perspectives du Centre d'études pour l'école catholique. Que mon salut parvienne aussi aux participants au congrès organisé en vue de commémorer cet anniversaire, qui a pour thème:  "Au-delà de l'urgence éducative, l'école catholique au service des jeunes".

L'importance de la mission de l'école catholique a été répétée à plusieurs reprises dans différentes interventions de mes prédécesseurs, reprises dans des documents significatifs de l'épiscopat italien. Le document de la CEI intitulé "L'école catholique aujourd'hui en Italie" affirme, par exemple, que la mission salvifique de l'Eglise s'accomplit dans l'étroite union entre l'annonce de la foi et la promotion de l'homme et trouve, pour cette raison, un soutien particulier dans l'instrument privilégié qu'est l'école catholique, qui vise à la formation intégrale de l'homme (cf. n. 11). Et, immédiatement après, il ajoute que "l'école catholique est une expression du droit de tous les citoyens à la liberté d'éducation, et du devoir correspondant de solidarité dans la construction de la coexistence civile" (n. 12). C'est donc dans la perspective de renforcer ensemble la double conscience ecclésiale et civile que l'épiscopat italien a ressenti, il y a dix ans, la nécessité de créer un Centre d'études consacré à l'école catholique. Pour être choisie et appréciée, il faut que l'intention pédagogique de l'école catholique soit connue; il est nécessaire que l'on possède non seulement une conscience mûre de son identité ecclésiale et de son projet culturel, mais aussi de sa signification civile, qui doit être considérée non comme la défense de l'intérêt d'un parti, mais comme une contribution précieuse à l'édification du bien commun de la société italienne tout entière.

Votre Centre d'études a rendu, au cours de cette première décennie d'activité, un service vraiment précieux à l'Eglise et à la société italienne. Le mérite en revient à la collaboration efficace qui s'est instaurée entre la CEI et ses bureaux avec les fédérations et associations d'école catholique, avec la faculté des sciences de l'éducation de l'université pontificale salésienne, le ministère de l'éducation nationale, le comité technique et scientifique dans lequel sont représentées l'université catholique du Sacré-Cœur et la Lumsa, et avec ceux qui ont collaboré à ses activités à divers titre.

Grâce à cette entente constante, le Centre d'études a réussi à accomplir un suivi attentif de la situation de l'école catholique en Italie, suivant avec un intérêt particulier les événements concernant la parité et les réformes de l'école en Italie. A ce propos, il a été souligné que dans certaines régions d'Italie la fréquentation de l'école catholique est en augmentation par rapport aux dix dernières années, même si perdurent des situations difficiles et parfois critiques. Précisément dans le contexte de renouveau auquel voudraient tendre ceux qui ont à cœur le bien des jeunes et du pays, il est nécessaire de soutenir cette égalité effective entre les écoles publiques et les écoles privées, pour permettre aux parents une liberté de choix opportune quant à l'école à suivre.

Chers frères et sœurs, l'anniversaire que vous commémorez est assurément une occasion propice pour poursuivre avec un enthousiasme renouvelé le service que vous accomplissez avec profit. Je vous encourage en particulier à concentrer votre engagement, comme c'est déjà votre intention, dans les cinq secteurs suivants:  la diffusion d'une culture visant à mettre en valeur la pédagogie de l'école catholique ayant comme finalité l'éducation chrétienne; le suivi de la qualité et le recueil de données sur la situation de l'école catholique; le lancement de nouvelles recherches pour approfondir les urgences éducatives, culturelles et d'organisation aujourd'hui importantes; l'approfondissement de la culture de la parité qui n'est pas toujours appréciée, voire est l'objet d'interprétations équivoques; le développement d'une collaboration fructueuse avec les fédérations/associations d'écoles catholiques dans le respect des compétences et des finalités réciproques.

Je confie votre activité et vos futurs projets à l'intercession maternelle de Marie, Reine de la famille et Siège de la Sagesse, alors que je vous remercie de votre visite et que je vous bénis tous avec affection.

© Copyright 2008 - Libreria Editrice Vaticana

     

top