The Holy See
back up
Search
riga

PÈLERINAGE
DU SAINT-PÈRE BENOÎT XVI
EN TERRE SAINTE
(8-15 MAI 2009)

CÉRÉMONIE DE BIENVENUE

DISCOURS DU PAPE BENOÎT XVI*

Aéroport international Queen Alia de Amman
Vendredi 8 mai 2009

 

Majestés,
Excellences,
Chers frères Evêques,
Chers amis,

C’est avec joie que je vous salue, vous tous ici présents, au moment où je commence ma première visite au Moyen-Orient depuis mon élection au Siège apostolique, et je suis heureux de fouler le sol du royaume hachémite de Jordanie, un pays si riche en histoire, berceau de nombreuses civilisations anciennes, et profondément imprégné de signification religieuse pour les Juifs, les Chrétiens et les Musulmans. Je remercie Sa Majesté le Roi Abdallah II pour ses aimables paroles de bienvenue et, en cette année qui marque le dixième anniversaire de son accession au trône, je lui présente mes sincères félicitations. Saluant Sa Majesté, j’étends mes vœux chaleureux à tous les membres de la famille royale, au Gouvernement ainsi qu’à l’ensemble du peuple du Royaume. Je salue Sa Béatitude le Patriarche Fouad Twal, Sa Béatitude le Patriarche Théophilos III et tous les Patriarches et les Evêques ici présents, spécialement ceux qui ont des responsabilités pastorales en Jordanie. J’attends avec joie le moment de célébrer avec vous, chers Évêques, et avec de nombreux fidèles confiés à votre sollicitude la liturgie demain soir à la Cathédrale Saint Georges et dimanche au stade international.

Je viens en Jordanie comme un pèlerin pour vénérer les lieux saints où se sont déroulés une partie importante de certains événements clefs de l’histoire biblique. Au Mont Nébo, Moïse a conduit son peuple en ce point d’où il pouvait découvrir la terre qui deviendrait sa patrie ; il y est mort et y fut enterré. A Béthanie, sur l’autre rive du Jourdain, Jean le Baptiste a prêché, et il a témoigné de Jésus et il l’a baptisé dans les eaux de ce fleuve qui donne son nom à votre pays. Dans les prochains jours, je vais visiter ces deux lieux saints et j’aurai la joie de bénir les premières pierres des églises qui seront construites sur le site traditionnel du Baptême de Notre-Seigneur. La possibilité qu’a la communauté catholique jordanienne de construire des édifices publics de culte est un signe du respect de votre pays pour la religion, et en son nom, je veux dire combien cette ouverture est appréciée. La liberté religieuse est, naturellement, un droit humain fondamental, et mon espérance fervente et ma prière sont que le respect des droits inaliénables et de la dignité de chaque homme et femme soit toujours plus affirmés et défendus, non seulement au Moyen-Orient mais partout dans le monde.

Ma visite en Jordanie me donne l’heureuse occasion de dire mon profond respect pour la communauté musulmane, et de rendre hommage au rôle déterminant de Sa Majesté le Roi dans la promotion d’une meilleure compréhension des vertus proclamées par l’Islam. Alors que maintenant plusieurs années ont passé depuis la publication du Message d’Amman et du Message interreligieux d’Amman, nous pouvons dire que ces précieuses initiatives ont obtenues de bons résultats en favorisant la promotion d’une alliance des civilisations entre l’Occident et le Monde musulman, mettant en échec les prédictions de ceux qui considèrent inévitables la violence et les conflits. En effet, le Royaume de Jordanie a été depuis longtemps à l’avant-garde d’initiatives en faveur de la paix au Moyen-Orient et à travers le monde, en encourageant le dialogue interreligieux et en soutenant les efforts qui visent à une juste solution au conflit israëlo-palestinien, en accueillant des réfugiés provenant de l’Irak voisin, et en cherchant à réduire les extrémismes. Je ne peux pas ne pas saisir cette occasion pour rappeler les efforts en faveur de la paix en cette région que feu le Roi Hussein a déployé en véritable pionnier. Que ma rencontre de demain avec les responsables religieux musulmans, avec le Corps diplomatique et avec les Recteurs d’université ait lieu dans la Mosquée qui porte son nom, est hautement symbolique. Puisse son engagement pour la résolution des conflits de la région continuer à porter des fruits visant à promouvoir la paix désirée et la vraie justice pour tous ceux qui vivent au Moyen-Orient.

Chers amis, lors du Séminaire qui s’est tenu à Rome l’automne dernier à l’initiative du Forum catholico-musulman, les participants ont examiné le rôle central joué dans nos traditions religieuses respectives par le commandement de l’amour. J’espère vivement que ma visite et naturellement toutes les initiatives qui visent à favoriser les bonnes relations entre Chrétiens et Musulmans, nous aident à grandir dans l’amour pour le Dieu Très Haut et Miséricordieux et, dans un amour fraternel les uns pour les autres. Je vous remercie de votre accueil. Merci aussi pour votre attention. Que Dieu comble vos Majestés de bonheur et leur accorde une longue vie ! Qu’il bénisse la Jordanie par la prospérité et la paix !


*L'Osservatore Romano. Edition hebdomadaire en langue française n°19 p. 3.

 

© Copyright 2009 - Libreria Editrice Vaticana

 

top