The Holy See
back up
Search
riga

DISCOURS DU PAPE BENOÎT XVI
AUX PARTICIPANTS AU CONGRÈS INTERNATIONAL

ORGANISÉ PAR LA COMMISSION PONTIFICALE
POUR L'AMÉRIQUE LATINE

Basilique Vaticane
Dimanche 9 décembre 2012

[Vidéo]

Messieurs les cardinaux,
chers frères dans l’épiscopat et dans le sacerdoce,
éminents chevaliers de Colomb,

J’exprime mes vifs remerciements pour les paroles que m’a adressées le cardinal Marc Ouellet, président de la Commission pontificale pour l’Amérique latine, et je suis heureux que, avec les chevaliers de Colomb, vous ayez voulu promouvoir un congrès international pour approfondir la réflexion et l’application de l’exhortation apostolique post-synodale Ecclesia in America, du bienheureux Jean-Paul II, qui rassemble les contributions de l’assemblée spéciale du Synode des évêques pour l’Amérique. Je salue cordialement Messieurs les cardinaux, les évêques, les prêtres et les personnes consacrées, ainsi que les nombreux laïcs venus participer à cette importante initiative. Vos visages me font revenir à l’esprit et dans le cœur le souffle du continent américain, si présent dans la prière du Pape, et dont j’ai pu éprouver avec gratitude la dévotion à l’égard du siège apostolique, non seulement durant mes visites pastorales dans certains de ses pays, mais également à chaque fois que je rencontre ici les pasteurs et les fidèles de cette terre bien-aimée.

Mon vénéré prédécesseur, le bienheureux Jean-Paul II, a eu l’intuition clairvoyante de développer les relations de coopération entre les Églises particulières de toute l’Amérique du nord, du centre et du sud, et, dans le même temps, de susciter une plus grande solidarité entre ses nations. Aujourd’hui, ces intentions méritent d’être poursuivies, afin que le message rédempteur du Christ soit mis en pratique avec un plus grand engagement et produise des fruits abondants de sainteté et de renouveau ecclésial.

Le thème qui a guidé les réflexions de cette assemblée synodale peut également servir d’inspiration pour les travaux de ces journées : « La rencontre avec Jésus Christ vivant, chemin pour la conversion, la communion et la solidarité en Amérique ». En effet, l’amour pour le Seigneur Jésus et la puissance de sa grâce doivent s’enraciner toujours davantage dans le cœur des personnes, des familles et des communautés chrétiennes de vos nations, afin que dans celles-ci, l’on avance avec dynamisme le long des sentiers de la concorde et du juste progrès. Le fait que votre congrès ait lieu peu après le début de l’Année de la foi et après l’assemblée générale du synode des évêques consacrée à la nouvelle évangélisation est donc un don de la Providence, car vos décisions contribueront courageusement à la tâche difficile et pressante de faire retentir avec clarté et audace l’Évangile du Christ.

L’exhortation apostolique susmentionnée indiquait déjà des défis et des difficultés qui continuent à être présentes à l’heure actuelle, avec des caractéristiques particulières et complexes. De fait, le sécularisme et divers groupes religieux se développent sous toutes les latitudes, donnant lieu à de nombreuses problématiques. L’éducation et la promotion d’une culture de la vie est une urgence fondamentale face à la diffusion d’une mentalité qui porte atteinte à la dignité de la personne et qui ne favorise ni ne protège l’institution matrimoniale et familiale. Comment ne pas se préoccuper face aux douloureuses situations d’émigration, de déracinement ou de violence, en particulier par celles causées par la délinquance organisée, par le trafic de drogue, par la corruption ou par le commerce des armes ? Et que dire des inégalités déchirantes et des poches de pauvreté provoquées par des mesures économiques, politiques et sociales discutables ?

Toutes ces questions importantes requièrent une étude attentive. Toutefois, au-delà de leur évaluation technique, l’Église catholique est convaincue que la lumière pour une solution adaptée ne peut provenir que de la rencontre avec Jésus Christ vivant qui suscite des attitudes et des comportements fondés sur l’amour et sur la vérité. Telle est la force décisive qui transformera le continent américain.

Chers amis, l’amour du Christ nous pousse à nous consacrer sans réserve à proclamer son nom dans chaque lieu de l’Amérique, en l’apportant avec liberté et enthousiasme dans les cœurs de tous ses habitants. Il n’y a pas d’œuvre plus gratifiante et bénéfique que celle-ci. Il n’y a pas de service plus grand que nous puissions rendre à nos frères. Ils ont soif de Dieu. C’est pourquoi nous devrions prendre cet engagement avec conviction et un joyeux dévouement, en encourageant les prêtres, les diacres, les hommes et les femmes consacrés, ainsi que les agents de pastorale à purifier et à renforcer toujours plus leur vie intérieure à travers une relation sincère avec le Seigneur et une participation digne et assidue aux sacrements. C’est à cela que contribueront une catéchèse adaptée et une formation doctrinale rigoureuse et permanente, caractérisées par une fidélité totale à la Parole de Dieu et au magistère de l’Église et visant à apporter une réponse aux interrogations et aux aspirations les plus profondes du cœur humain. De cette manière, le témoignage de votre foi sera plus éloquent et incisif, et vous grandirez dans l’unité en accomplissant votre apostolat. Un esprit missionnaire renouvelé et l’ardeur et une générosité zélée dans votre engagement constitueront une contribution irremplaçable à ce que l’Église universelle attend et demande à l’Église qui est en Amérique.

Que la figure de la Très Sainte Vierge Marie, Étoile de la nouvelle évangélisation, qui est invoquée dans toute l’Amérique sous le titre glorieux de Nuestra Señora de Guadalupe, resplendisse sur votre continent comme modèle d’ouverture à la grâce de Dieu et de parfaite sollicitude pour les autres. Alors que je confie ce congrès à sa protection maternelle et aimante, je donne à ses organisateurs et à ses participants ma Bénédiction apostolique, signe d’abondantes grâces divines.

© Copyright 2012 - Libreria Editrice Vaticana

top