The Holy See
back up
Search
riga

DÉJEUNER AVEC LES PARTICIPANTS AU SYNODE

PAROLES DU PAPE BENOÎT XVI

Salle Paul VI
Ven
dredi 12 octobre 2012

   

Sainteté,
Votre
Grâce,
chers Frères,

Je voudrais vous annoncer avant tout un peu de grâce, à savoir que ce soir nous commençons non pas à 16h30, cela me semble inhumain, mais à 17h45.

C’est une belle tradition créée par le bienheureux Pape Jean-Paul II que de couronner le synode par un repas commun. C’est une grande joie pour moi d’avoir assis, à ma droite, Sa Sainteté le patriarche Bartholomée, patriarche œcuménique de Constantinople, et de l’autre côté, l’archevêque Rowan Williams de la Communion anglicane.

Cette communion est pour moi le signe que nous sommes en chemin vers l’unité et que dans notre cœur nous allons de l’avant. Le Seigneur nous aidera à aller de l’avant même extérieurement. Cette joie, il me semble, nous donne de la force également dans le mandat de l’évangélisation. Synodos signifie «chemin commun», «être en chemin commun», et ainsi le terme synodos me fait penser au célèbre chemin du Seigneur accompagné des deux disciples d’Emmaüs, qui sont un peu l’image du monde agnostique d’aujourd’hui. Jésus, leur espérance, était mort; le monde était vide; il semblait réellement que Dieu était absent ou ne s’intéressait pas à nous. Avec ce désespoir au cœur, et toutefois avec une petite flamme de foi, ils vont de l’avant. Le Seigneur marche mystérieusement avec eux et les aide à mieux comprendre le mystère de Dieu, sa présence dans l’histoire, son chemin silencieux à nos côtés. A la fin, durant le repas, lorsque déjà les paroles du Seigneur et leur écoute avaient allumé leur cœur et illuminé leur esprit, ils Le reconnaissent au cours du repas et finalement le cœur commence à voir. Il en est ainsi au cours du synode, où nous sommes ensemble avec nos contemporains en chemin. Prions le Seigneur afin qu’Il nous illumine, qu’Il allume notre cœur afin qu’il voit, qu’Il illumine notre esprit; et prions afin que, dans le repas, dans la communion eucharistique, nous puissions réellement être ouverts, Le voir et allumer ainsi également le monde et donner sa lumière à notre monde.

En ce sens, le repas — comme le Seigneur a souvent pris le déjeuner et le dîner comme symboles du Royaume de Dieu — pourrait être pour nous aussi un symbole du chemin commun et une occasion de prier le Seigneur pour qu’Il nous accompagne, nous aide. En ce sens, récitons ensemble la prière d’action de grâce.

Je vous souhaite un bon repos. Nous nous retrouvons dans la salle du synode. Merci!

 

© Copyright 2012 - Libreria Editrice Vaticana

     

top