The Holy See
back up
Search
riga

SALUT DU PAPE BENOÎT XVI
AU CORPS DE LA GENDERMERIE ET DES POMPIERS
DE L'ÉTAT DE LA CITÉ DU VATICAN

Salle Clémentine
Vendredi 11 janvier 2013

 

Monsieur le commandant,
chers dirigeants, commissaires et inspecteurs,
chers gendarmes et pompiers!

Je suis très heureux de vous accueillir aujourd’hui au Palais apostolique et de vous consacrer ce moment à vous tous, qui vous placez chaque jour au service du Successeur de Pierre, en offrant avec une disponibilité louable votre précieux service de jour comme de nuit dans l’Etat de la Cité du Vatican. Je vous salue avec une profonde cordialité, en commençant par le commandant Domenico Giani, que je remercie pour les paroles avec lesquelles il a interprété vos sentiments, en définissant les objectifs qui orientent votre engagement. J’adresse une pensée reconnaissante au cardinal Giuseppe Bertello et à Mgr Giuseppe Sciacca, respectivement président et secrétaire général du gouvernorat, qui ne font pas manquer le soutien nécessaire au Corps de la gendarmerie et à celui des pompiers. Je salue cordialement le cardinal Tarcisio Bertone, mon secrétaire d’Etat, en le remerciant pour sa présence à cette rencontre. J’adresse également une parole d’appréciation au père Gioele Schiavella et au père Sergio Pellini pour leur ministère en faveur de la croissance spirituelle de tout le Corps de la gendarmerie.

Je vous adresse à chacun de vous, chers gendarmes, un salut très affectueux! Cette circonstance me donne l’occasion de vous exprimer avec des sentiments intenses mon estime, mon vif encouragement et surtout ma profonde reconnaissance pour le travail généreux que vous accomplissez avec discrétion, compétence et efficacité et non sans sacrifice. Presque chaque jour, j’ai l’occasion de rencontrer l’un d’entre vous dans les divers postes de service et de constater en personne le professionnalisme dont vous faites preuve, en collaborant pour garantir la surveillance du Pape, ainsi que l’ordre nécessaire et la sécurité de tous ceux qui résident dans l’Etat ou de ceux qui prennent part aux célébrations et aux rencontres qui se déroulent au Vatican.

Le Corps de la gendarmerie est appelé à accomplir, parmi ses divers devoirs, celui d’accueillir avec courtoisie et gentillesse les pèlerins et les visiteurs du Vatican, qui arrivent de Rome, de l’Italie et de toutes les parties du monde. Ce travail de surveillance et de contrôle, que vous accomplissez avec zèle et sollicitude, est certainement considérable et délicat: il exige parfois une grande patience, persévérance et disponibilité à l’écoute. Il s’agit d’un service très utile au déroulement serein et sûr de la vie quotidienne et des manifestations religieuses de la Cité du Vatican.

Dans chaque pèlerin ou visiteur, sachez voir le visage d’un frère que Dieu place sur votre chemin; vous devez donc l’accueillir avec gentillesse et l’aider, le considérant comme un membre de la grande famille humaine. Comme je l’ai écrit dans le Message pour la récente célébration de la Journée mondiale de la paix: «La réalisation de la paix dépend avant tout de la reconnaissance d’être, en Dieu, une unique famille humaine. Celle-ci se structure, comme l’a enseigné l’Encyclique Pacem in terris, à travers des relations interpersonnelles et des institutions soutenues et animées par un “nous” communautaire... La paix est un ordre vivifié et structuré par l’amour; ainsi chacun ressent comme siens les besoins et les exigences d’autrui» (n. 3).

Votre activité sera d’autant plus efficace pour le Saint-Siège et enrichissante pour vous si elle peut s’accomplir dans un cadre de sérénité et d’harmonie. A ce propos, il est nécessaire que les gendarmes qui assurent depuis longtemps leur service au sein du Corps et les responsables du poste de commandement favorisent toujours plus des relations de confiance en mesure de soutenir et d’encourager tous les membres de la gendarmerie vaticane, même dans les moments difficiles.

Chers amis gendarmes et pompiers, que votre présence particulière au cœur de la chrétienté, où des foules de fidèles arrivent sans cesse pour rencontrer le Successeur de Pierre et pour se recueillir sur les tombes des apôtres, suscite toujours plus en chacun de vous l’intention d’intensifier la dimension spirituelle de la vie, ainsi que l’engagement à approfondir votre foi chrétienne, en en témoignant courageusement dans tous les milieux à travers une conduite de vie cohérente. Dans ce but, l’Année de la foi, que nous célébrons actuellement, peut vous aider: celle-ci représente une occasion privilégiée de redécouvrir la joie qu’il y a à croire et à communiquer aux autres que la rencontre salvifique et libératrice avec Dieu réalise les aspirations les plus profondes de l’homme, ses désirs de paix, de fraternité et d’amour.

Au cours des derniers jours, la liturgie nous a invités à contempler Jésus qui s’est fait homme et qui est venu parmi nous. Il est la lumière qui illumine et donne son sens à notre existence; il est le Rédempteur qui apporte la paix au monde. Contemplons la Vierge Marie alors qu’elle le tient dans ses bras, comme une mère attentionnée, pour le donner à tous les hommes, et accueillons-le avec confiance et joie! Comme Marie, nous aussi regardons avec attention et conservons dans notre cœur les grandes choses que Dieu accomplit chaque jour dans l’histoire. Nous apprendrons ainsi à reconnaître dans la trame de la vie quotidienne, l’intervention constante de la divine Providence, qui guide tout avec sagesse et amour.

Chers amis, je vous renouvelle à tous mon remerciement le plus sincère et affectueux pour votre collaboration; que votre service généreux et apprécié puisse être abondamment récompensé par le Seigneur. Je Lui adresse ma prière afin qu’il vous aide à accomplir votre profession, toujours fidèles aux idéaux qu’elle exige. Plus les principes moraux qui vous inspirent sont solides, plus vos interventions auront de l’autorité. Continuez à agir toujours dans cet esprit. Que vos saints patrons, l’archange saint Michel et sainte Barbara, vous protègent; que ma bienveillance constante vous apporte réconfort et encouragement; et que vous accompagne ma Bénédiction apostolique, que je donne de tout cœur à vous et à vos familles.

 

© Copyright 2013 - Libreria Editrice Vaticana

   

top