The Holy See
back up
Search
riga

DISCOURS DU PAPE BENOÎT XVI
À LA COMMISSION MIXTE INTERNATIONALE
POUR LE DIALOGUE THÉOLOGIQUE ENTRE L'ÉGLISE CATHOLIQUE
ET LES ÉGLISES ORTHODOXES ORIENTALES 

Salle des Papes
Vendredi 25 janvier 2013

 

Eminences,
Excellences,
chers frères dans le Christ,

C’est avec joie dans le Seigneur que je vous accueille, chers membres de la Commission mixte internationale pour le dialogue théologique entre l’Eglise catholique et les Eglises orthodoxes orientales. A travers vous, j’étends mes salutations fraternelles aux chefs de toutes les Eglises orthodoxes orientales. De façon particulière, je salue Son Eminence Anba Bishoy, co-président de la Commission, et je le remercie pour ses aimables paroles.

Avant toute chose, je voudrais rappeler avec estime la mémoire de Sa Sainteté Shenouda III, Pape d’Alexandrie et patriarche du Siège de Saint-Marc, récemment disparu. Je rappelle également avec gratitude Sa Sainteté Abuna Paulos, patriarche de l’Eglise orthodoxe éthiopienne Tewahedo, qui a accueilli l’an dernier la neuvième rencontre de la Commission mixte internationale pour le dialogue théologique à Addis Abeba, en Ethiopie. J’ai été également triste d’apprendre la mort de Mgr Jules Mikhael Al-Jamil, archevêque titulaire de Takrit et procureur du patriarcat syro-catholique à Rome, ainsi que membre de votre Commission. Je m’unis à vos prières pour le repos éternel de ces dévoués serviteurs du Seigneur.

Notre rencontre d’aujourd’hui nous donne l’occasion de réfléchir ensemble avec gratitude sur le travail de la Commission mixte internationale, qui a commencé il y a dix ans, en janvier 2003, à l’initiative des autorités ecclésiales de la famille des Eglises orthodoxes orientales et du Conseil pontifical pour la promotion de l’unité des chrétiens. Au cours des dix dernières années, la Commission a examiné d’un point de vue historique les diverses façons dont les Eglises ont exprimé leur communion dans les premiers siècles. Au cours de cette semaine consacrée à la prière pour l’unité de tous les disciples du Christ, vous vous êtes rencontrés pour examiner plus profondément la communion et la communication qui existaient entre les Eglises au cours des cinq premiers siècles de l’histoire chrétienne. En reconnaissant les progrès accomplis, j’exprime l’espoir que les relations entre l’Eglise catholique et les Eglises orthodoxes orientales continuent de se développer dans un esprit fraternel de coopération, en particulier au moyen de l’approfondissement d’un dialogue théologique capable d’aider tous les disciples du Seigneur à croître dans la communion et à apporter au monde le témoignage de la vérité salvifique de l’Evangile.

Un grand nombre d’entre vous proviennent de régions où les chrétiens, en tant que personnes et en tant que communautés, affrontent de douloureuses épreuves et difficultés, qui sont une source de profonde préoccupation pour nous tous. A travers vous, je désire assurer à tous les fidèles du Moyen-Orient ma proximité spirituelle et ma prière afin que cette terre, si importante dans le dessein de salut de Dieu, puisse être guidée, à travers le dialogue constructif et la coopération, vers un avenir de justice et de paix durable. Tous les chrétiens doivent œuvrer ensemble dans l’acceptation et la confiance réciproques pour servir la cause de la paix et de la justice, en fidélité à la volonté du Seigneur. Puissent l’exemple et l’intercession des innombrables martyrs et saints qui, tout au long des siècles, ont apporté un témoignage courageux du Christ dans toutes nos Eglises, nous soutenir et nous renforcer tous alors que nous affrontons les défis du présent avec confiance et espérance dans l’avenir que le Seigneur ouvre à nous. Sur vous, et sur tous ceux qui sont associés au travail de la Commission, j’invoque cordialement une effusion renouvelée des dons de sagesse, de joie et de paix de l’Esprit Saint. Merci pour votre attention.

 

© Copyright 2013 - Libreria Editrice Vaticana

   

top