The Holy See
back up
Search
riga

DISCOURS DU PAPE JEAN-PAUL Ier
À UN GROUPE D'ÉVÊQUES DES ÉTATS-UNIS
EN VISITE «AD LIMINA APOSTOLORUM»


Jeudi 21 septembre 1978

Chers Frères dans le Christ,

C'est pour nous un réel plaisir de rencontrer pour la première fois un groupe d'Evêques américains accomplissant leur visite "ad limina''. De tout notre cœur, nous vous souhaitons la bienvenue ; nous voulons que vous vous sentiez chez vous, que vous éprouviez la joie de vous retrouver ensemble en famille. Et, en même temps, notre grand désir est de vous confirmer dans la foi et dans votre service en faveur du Peuple de Dieu; nous voulons aviver le ministère de Pierre dans l'Eglise.

Depuis que nous sommes devenu Pape, nous avons étudié avec la plus grande attention les enseignements que notre bien-aimé prédécesseur Paul VI a donnés, au début de cette année aux Evêques des Etats-Unis et qui concernaient le Ministère de Réconciliation de l'Eglise, la promotion de la vie et la bienfaisante dévotion à l'Eucharistie. Ses enseignements sont aussi les nôtres et nous vous réitérons les encouragements et les directives qu'il vous a donnés dans ses discours.

Bien que nous soyons nouveau dans le Pontificat — nous venons de commencer — nous désirons aussi choisir des sujets qui touchent profondément la vie de l'Eglise et qui sont de grande importance pour votre ministère épiscopal. Nous croyons que la famille chrétienne est une bonne place pour prendre le départ. La famille chrétienne est si importante, et son rôle est si fondamental pour la transformation du monde et l'édification du royaume de Dieu, que l'Eglise l'a qualifiée d'"Eglise domestique". (Lumen Gentium, n. 11).

Ne nous lassons jamais de proclamer la famille comme une communauté d'amour : l'amour conjugal unit les couples et il rend possible la procréation de vies nouvelles. Il reflète l'amour divin, il le communique et, selon l'expression de Gaudium et Spes, il est participation de l'alliance d'amour qui unit le Christ et son Eglise (par. 48). Il nous a été accordé, à nous tous, l'immense grâce d'être nés dans une telle communauté d'amour. Il nous sera facile de soutenir sa valeur.

Nous devons donc encourager les parents dans leur rôle d'éducateurs de leurs enfants — ils sont les premiers et meilleurs catéchistes. Quelle grande tâche, quel but élevé est le leur enseigner aux enfants l'amour de Dieu et en faire quelque chose de réel pour eux. Et comme il est facile aussi pour certaines familles de remplir, avec la grâce de Dieu, le rôle d'être un primum seminarium (Optatam Totius, 2) : le germe d'une vocation au sacerdoce est nourri par la prière de la famille, l'exemple de sa foi et le support de son amour.

Quelle chose étonnante, quand une famille se rend compte du pouvoir qu'elle a pour la sanctification du mari et de la femme et de la réciproque influence entre les parents et les enfants. Et alors, par le témoignage d'amour de leurs vies, les familles peuvent porter l'Evangile du Christ à autrui. La ferme décision de faire participer le laïcat — et principalement la famille — à la mission salvifique de l'Eglise est un des legs les plus importants du Concile Vatican II. Nous ne pourrons jamais assez remercier Dieu pour ce don.

C'est à nous qu'il appartient de protéger vigoureusement cette réalisation en soutenant et en défendant la famille — chaque vraie famille. Notre propre ministère est tellement essentiel : prêcher la parole de Dieu et célébrer les Sacrements. C'est de lui que le peuple tire sa force et sa joie. Il est nôtre également le rôle d'encourager les familles à la fidélité à la loi de Dieu et de l'Eglise. Nous ne devons jamais avoir peur de proclamer toutes les exigences de la parole de Dieu, car le Christ est avec nous et il dit aujourd'hui comme jadis : "Qui vous hait, me hait" (Lc 10, 16). L'indissolubilité du mariage chrétien est particulièrement importante. Bien que ce soit une partie difficile de notre message nous devons fidèlement le proclamer comme faisant partie de la parole de Dieu, comme une part du mystère de la foi. En même temps, nous devons rester proches de notre peuple, dans ses problèmes et dans ses difficultés. Il doit savoir toujours que nous l'aimons.

Aujourd'hui, nous désirons exprimer notre admiration et notre satisfaction pour les efforts réalisés pour garder et préserver la famille telle que Dieu l'a faite, telle qu'il souhaite qu'elle soit. Partout dans le monde, les familles chrétiennes s'efforcent de remplir leur merveilleuse vocation et nous leur sommes à toutes très proche. Les prêtres, les religieux et religieuses s'efforcent de les soutenir, de les assister : tous ces efforts sont dignes des plus grands éloges. Nous donnons un appui tout particulier à ceux qui aident les couples à se préparer au mariage chrétien en leur présentant l'enseignement de l'Eglise dans toute sa plénitude et en les encourageant dans l'exercice des idéaux les plus élevés de la famille chrétienne. Nous désirons ajouter encore quelques mots d'éloge à l'adresse de tous ceux, spécialement des prêtres, qui travaillent si généreusement et avec tant de dévotion dans les tribunaux ecclésiastiques et s'efforcent, en toute fidélité à la doctrine de l'Eglise, de sauvegarder les liens du mariage, de donner témoignage de son indissolubilité conformément à l'enseignement du Christ, et d'assister les familles dans leurs besoins.

La sainteté de la famille chrétienne est donc un élément particulièrement capable de provoquer le serein renouvellement de l'Eglise que le Concile a si ardemment désiré. Par la prière familiale, l'ecclesia domestica devient une effective réalité et conduit à la transformation du monde. Et tous les efforts des parents pour imprégner leurs enfants de l'amour de Dieu et pour le soutenir par l'exemple de leur foi constitue un des apostolat les plus importants du XXème siècle.

Chers Frères, nous désirons que vous sachiez où se trouvent nos priorités. Faisons tout ce que nous pouvons pour la famille chrétienne, afin que notre peuple puisse réaliser sa grande vocation avec une joie chrétienne et prendre part intimement et effectivement à la mission de l'Eglise — la mission du Christ — celle du salut. Soyez assurés que vous avez vous-mêmes tout notre soutien dans l'amour du Christ Jésus, et nous vous donnons à chacun notre bénédiction apostolique.

 

© Copyright 1978 - Libreria Editrice Vaticana 

 

top