The Holy See
back up
Search
riga

DISCOURS DU PAPE JEAN-PAUL Ier
À UN GROUPE D'ÉVÊQUES DES PHILIPPINES
EN VISITE “AD LIMINA APOSTOLORUM”


Jeudi 28 septembre 1978

Chers Frères dans le Christ,

En vous souhaitant la bienvenue avec une profonde affection, nous désirons vous rappeler un passage puisé dans le Bréviaire. Ce passage nous a vivement frappé. Il concerne le Christ, et Paul VI l'a cité lors de sa visite aux Philippines : "Je dois rendre témoignage à son nom : Jésus est le Christ, le Fils du Dieu vivant... Il est le roi du monde nouveau; il est le secret de l'histoire : il est la clé de notre destin" (Brév.: 13ème samedi de l'année. Homélie du 29 novembre 1970).

De notre côté, nous espérons vous aider, vous soutenir, vous encourager dans la grande mission de l'Episcopat: proclamer Jésus-Christ et évangéliser son peuple.

Parmi les droits de la foi, l'un des plus grands est celui de recevoir la parole de Dieu dans toute sa plénitude, dans toute sa pureté, avec toutes ses exigences et toutes ses facultés. Un des grands devoirs de nos jours est la pleine évangélisation de tous ceux qui ont reçu le baptême. En ceci, les Evêques de l'Eglise sont les premiers responsables. Notre message doit être une claire proclamation du salut en Jésus-Christ. Avec Pierre, nous devons dire au Christ, en présence de notre peuple : "Tu as les paroles de la vie éternelle" (Jn 6, 68). Pour nous, l'évangélisation comporte un enseignement explicite au sujet du nom de Jésus, de son identité, de son enseignement, de son Royaume et de ses promesses. Et la principale de ses promesses est la vie éternelle. Jésus a vraiment des paroles qui nous conduisent à la vie éternelle.

Tout récemment, au cours d'une audience générale nous avons parlé aux fidèles de la vie éternelle. Nous sommes convaincu qu'il est nécessaire pour nous de mettre vigoureusement l'accent sur cet élément pour que notre message soit complet et pour modeler notre enseignement sur celui du Christ.

Depuis les jours de l'Evangile, et à l'imitation du Seigneur "qui a passé en faisant le bien" (Ac 10, 38), l'Eglise est irrévocablement mandatée pour contribuer au soulagement de la misère et des besoins physiques. Mais sa charité pastorale serait incomplète si elle n'attirait pas l'attention sur tous les "besoins supérieurs". C'est cela précisément que Paul VI a fait aux Philippines. Au moment qu'il avait choisi pour parler des pauvres, de la justice et de la paix, des droits humains, de la libération économique et sociale — un moment où il avait, de manière si effective, engagé l'Eglise dans le soulagement des misères — il ne resta pas, et ne voulut pas rester silencieux au sujet du "bien supérieur", la plénitude de vie dans le Royaume des cieux.

Plus que jamais, nous devons aider notre peuple à comprendre exactement combien il a besoin de Jésus-Christ, le Fils de Dieu et Fils de Marie. Il est leur Sauveur, la clé de leur destinée et de celle de toute l'humanité.

Chers Frères, nous sommes spirituellement à vos côtés dans tous les efforts que vous faites au nom de l'évangélisation : quand vous vous efforcez de former des catéchistes, de promouvoir l'apostolat biblique, d'assister et encourager vos prêtres dans leur grande mission au service de la Parole de Dieu, de conduire vos fidèles à comprendre et à observer les impératifs de la justice et de l'amour chrétien. Nous apprécions vivement ces efforts-là, comme tous ceux que vous exercez au nom du Royaume de Dieu. Particulièrement, l'affirmation de la vocation missionnaire a notre plus total appui et nous espérons sérieusement qu'elle s'épanouira largement parmi vos jeunes.

Nous savons que les Philippines ont comme grande vocation celle d'être la lumière du Christ en Extrême-Orient : proclamer sa vérité, sa justice, son salut, par la parole et par l'exemple, face aux pays voisins et à tous les peuples d'Asie. Nous savons que vous possédez à cet effet un instrument privilégié : Radio Veritas. Nous sommes convaincu que les Philippines sauront utiliser ce grand moyen et tous les autres possibles pour proclamer avec l'Eglise tout entière que Jésus-Christ est le Fils de Dieu et le Sauveur du monde.

Nous adressons nos salutations à toutes vos Eglises locales et, en particulier, à vos prêtres, à vos religieux et religieuses. Nous les encourageons à une toujours plus effective sainteté de vie, condition de la fécondité surnaturelle de leur apostolat. Nous aimons et bénissons les familles de vos Diocèses et tous les laïcs. Nous demandons aux malades et aux handicapés de comprendre la place importante qu'ils ont dans le plan divin et de réaliser combien l'évangélisation en dépend.

Et à vous tous, Frères, nous donnons notre spéciale bénédiction apostolique, invoquant sur vous la joie et la force en Jésus-Christ.

© Copyright 1978 - Libreria Editrice Vaticana

 

top