The Holy See
back up
Search
riga

JEAN-PAUL II

ANGÉLUS

Dimanche 12 novembre 1978

 

Chers frères et sœurs,

Cette journée a pour moi une signification spéciale. Aujourd'hui, en effet, en prenant possession de la Basilique de Saint-Jean-de-Latran, je me prépare à assumer, dans le sillon de mes vénérables Prédécesseurs, la Chaire d'Evêque du Diocèse de Rome.

Je me suis préparé à cet acte par la rencontre avec le Cardinal Ugo Poletti, Vicaire de la ville, avec Mgr le Vice-Gérant et avec les Evêques auxiliaires, qui m'ont décrit les lignes d'ensemble des activités pastorales diocésaines avec leur organisation. Dans cette préparation, la rencontre avec le clergé romain, le 9 novembre, fête de la Dédicace de la Basilique du Latran et, le lendemain, celle avec les religieuses, dont le Diocèse de Rome est particulièrement riche ont été pour moi d'un particulière importance.

La cérémonie au Latran aura lieu aujourd'hui à 17 h. En vous voyant si nombreux sur la Place Saint-Pierre pour l'habituel angélus de midi, je désire dès maintenant exprimer mon très cordial salut à Rome, à tous les Romains, qui désormais sont les diocésains du nouveau Pape.

Je salue les familles : les parents et leurs enfants !

Je salue les jeunes !

Je salue tous les malades et en particulier, ceux qui sont hospitalisés dans les nombreux hôpitaux et cliniques de notre Ville. Avec eux je salue les médecins, tous les employés aux services de la santé, les aumôniers et les sœurs.

Je salue toutes les personnes âgées et ceux qui souffrent dans la solitude.

Je salue toutes les écoles, les universités de Rome, et d'une façon spéciale les Universités pontificales, professeurs et étudiants !

En outre j'exprime un salut cordial à chaque paroisse de Rome, à chacune en particulier et à toutes ensemble.

Ces jours derniers j'ai noté que beaucoup de journaux annonçaient qu'après mon élection au pontificat, plusieurs personnes, surtout des journalistes, sont allés visiter la paroisse d'où je proviens, Wadowice, dans l'archidiocèse de Cracovie. Au curé actuel, qui autrefois fut aussi mon professeur de religion au Lycée, il a été demandé plusieurs fois de montrer le registre des baptisés en 1920, où se trouve mon nom ainsi que des notes sur mon ordination, ma consécration épiscopale, ma nomination au Collège des cardinaux et enfin ce qui arriva le 16 octobre dernier.

Avec une pensée émue je me reporte à ma paroisse natale. Elle me rappelle que chaque paroisse est la communauté fondamentale du Peuple de Dieu où le Christ est présent au moyen de 1'évêque et des prêtres qui agissent en son nom.

Ainsi, aujourd'hui, je pense, avec une grande émotion, à chaque paroisse de Rome. Je pense à toutes ces communautés, cellules vivantes de l'Église de ce diocèse, que le Seigneur m'a confiées d'une façon si admirable.

En posant le pied sur le seuil de la Basilique du Latran, je le pose en même temps sur le seuil de chaque paroisse, sur le seuil de toutes les paroisses qui à Rome sont au nombre de 296.

En ce jour si solennel et si important pour le nouvel Evêque de Rome, j'embrasse tout le monde en pensée et avec le cœur, et je me recommande à vos pensées et à vos cœurs. Je me recommande surtout à vos prières. Récitons l'Angélus, en nous souvenant en particulier des évêques défunts de Rome !

Je sais que sont ici présents ce matin les adhérents à la Confédération nationale des exploitants du Latium, qui célèbrent aujourd'hui leur "Journée de la Reconnaissance". Je désire leur adresser une parole de salut et d'approbation. Il est juste de remercier Dieu. C'est toujours juste, mais d'une manière spéciale au terme d'une année agricole, au cours de laquelle on a pu expérimenter encore une fois la bonté de Dieu dans l'abondance des fruits de la terre.

La stupeur émerveillée et la reconnaissance joyeuse sont les attitudes spontanées de l'âme qui, à travers les biens matériels, sait remonter, au généreux Créateur de toute chose. Je vous dirai donc, avec Saint Paul : "Soyez toujours joyeux, priez sans cesse, en toute chose rendez grâce" (Th 5, 16-18).

Je salue, ensuite les membres du Mouvement chrétien des travailleurs, réunis ces jours-ci à Rome pour leur conseil national. Témoigner le Christ dans le monde du travail : voilà votre engagement et votre programme.

Que vous soutienne et vous accompagne ma bénédiction.

 

© Copyright 1978 - Libreria Editrice Vaticana

top