The Holy See
back up
Search
riga

JEAN-PAUL II

ANGÉLUS

Dimanche 19 novembre 1978

 

Aujourd'hui nous récitons 1'Angélus du dimanche.

Toutefois, en de nombreux endroits, il existe la belle coutume de le réciter même les jours fériés, durant le travail. Lorsque la cloche sonne l'Angélus, les personnes arrêtent leur travail, pour quelques instants, et se rappellent le mystère de l'Incarnation du Verbe Eternel, mystère lié à l'Annonciation de l'Ange à Marie. C'est une belle coutume, dense de signification, mais qui, malheureusement, semble s'évanouir dans notre vie industrialisée et fébrile. Malgré cette situation nous ne pouvons oublier la vérité profonde que contient en soi l'antique dicton des Bénédictins : "ora et labora" - prie et travaille.

La prière unit les hommes à Dieu et les unit fraternellement entre eux.

En ce dimanche, où en Italie se célèbre la "Journée du Migrant", je désire, par cette commune prière, m'unir à tous ceux qui pour divers motifs, surtout pour recherche de travail, de gain, de meilleures conditions de vie, se trouvent hors de la Patrie, hors de l'Italie.

L'émigration est un phénomène universel. Il est impossible d'exprimer en peu de paroles tout ce qui devrait être dit à ce sujet. Une chose est certaine, il faut en ce jour se transférer, par la pensée et par le cœur, auprès de tant de foyers domestiques, de tant de localités de notre Patrie, en d'autres Pays, en d'autres localités, en d'autres lieux de travail, là où vivent et travaillent des fils et des filles de la terre italienne. Toujours nous nous souvenons d'eux, nos sentiments et nos vœux les accompagnent.

Que Dieu bénisse leur vie et leur travail. Qu'ils n'oublient pas ceux qu'ils ont laissé. Qu'ils sachent que nous pensons à eux, que nous nous occupons d'eux et que nous prions pour eux.

L'Episcopat italien, par une Commission spéciale, entretient un contact permanent avec les émigrés. D'autres Conférences épiscopales le font également, par exemple la Conférence de l'épiscopat polonais, dont l'activité dans ce domaine m'est très connue.

Très chers frères et sœurs !

N'importe où que vous vous trouviez dans le monde, persévérez dans la foi et conservez le noble héritage, emporté du sol natal.

Je vous recommande au Bon Pasteur, le Christ et à sa Mère.

Interrompez un moment les autres engagements et arrêtez-vous en esprit ici, avec nous. Récitons ensemble l'Angélus...

Je désire adresser un affectueux salut et un sincère éloge aux élèves de la cinquième classe de l'Ecole "Pelà-Tono" de Este, province de Padoue, qui sont venues à Rome pour recevoir le prix national de la Bonté "Livio Tempesta" pour l'année 1978.

Bravo ! vraiment bravo, chères petites filles ! Que votre généreux dévouement aux autres soit un encouragement pour tous à devenir toujours plus charitables avec le prochain, afin de rendre meilleure la société.

Que vous accompagne ma particulière bénédiction apostolique, que j'élargis à votre maîtresse, à vos supérieurs, à vos parents et à tous vos amis grands et petits.

 

© Copyright 1978 - Libreria Editrice Vaticana

top