The Holy See
back up
Search
riga

SOLENNITÉ DE MARIE SAINTE MÈRE DE DIEU
ET
XIIe JOURNÉE MONDIALE DE LA PAIX

JEAN-PAUL II

ANGÉLUS

Place Saint-Pierre
1er janvier 1979

 

A l'aube d'une nouvelle année, quelles paroles pourrai-je vous adresser, très chers, si ce n'est une parole de souhait? "Bonne Année", donc à vous mes frères et sœurs! A vous qui êtes venus sur cette place pour témoigner par votre présence, votre affection au Pape et "Bonne Année" à tous ceux qui sont présents en esprit. Le Pape voudrait pouvoir franchir le seuil de toutes les maisons, spécialement de celles où la pauvreté, la maladie, la solitude, font sentir leur poids - sans exclure les hôpitaux et les prisons - et porter en tout lieu une parole de réconfort, d'encouragement, d'espérance.

"Bonne Année" à tous, dans la lumière qui rayonne du très doux visage de la Vierge Marie, que la liturgie nous invite, aujourd'hui, à vénérer dans le mystère de sa Maternité divine. "Concepit de Spi-ritu Sancto", elle conçut par l'opération du Saint Esprit, dirons-nous tout à l'heure dans l'Angélus et notre pensée sera invitée à réfléchir sur le moment décisif de l'incarnation du Verbe de Dieu. Ce moment solennel, même si humble et caché, nous met en attitude d'admiration émue et de respect instinctif en face du moment initial de l'existence terrestre de tout être humain.

Au premier jour de cette nouvelle année, je veux adresser un salut spécial à tous ceux qui naîtront au cours des prochains mois, à ceux qui recevront le don de la vie dans l'année du Seigneur 1979. Puissent-ils trouver la chaleur affectueuse de cœurs qui les attendent et savent jouir du prodige merveilleux d'une vie nouvelle.

Aujourd'hui nous célébrons la Journée Mondiale de la Paix. Ce thème de la paix qui doit être très important pour tout être humain responsable et généreux, suscite une très vive et particulière sollicitude dans le cœur du Pape, car il a conscience d'être placé par le Christ comme pasteur de l'humanité entière. A ce sujet, je veux aujourd'hui recommander à vos prières deux situations délicates pour lesquelles le Saint-Siège a jugé de son devoir l'amorce de spécifiques initiatives; je veux parler des vicissitudes tourmentées du Liban, où tant de sang, trop de sang, a déjà été versé, et à la plus récente controverse surgie entre l'Argentine et le Chili au sujet des Iles du Canal de Beagle. Les missions envoyées par le Saint-Siège ont reçu, dans les deux cas, un accueil cordial de la part des Autorités comme de la population. Il est nécessaire maintenant, que la prière de tous obtienne de Dieu les dons abondants de clairvoyance, d'équilibre, de courage, afin que les chemins de la paix puissent être parcourus et que le but d'une solution juste et honorable puisse être rejoint au plus vite.

En ce jour - qui devrait être pour tous un jour de joie - je pense aux victimes des séquestres, qui sont encore retenues par une violence injuste loin de leurs familles. Je suis particulièrement affligé par la situation des jeunes qui à cause de leur jeune âge sont plus exposés aux traumatismes psychologiques d'une si dramatique expérience.

Nous tous, réunis ici, nous élevons à Dieu notre prière pour eux, confiants que l'atmosphère spéciale et caractéristique qui enveloppe ces journées, suscite dans le cœur de leurs oppresseurs des sentiments de repentir et d'humanité retrouvée.

Prions, frères et sœurs: Angelus Domine...

 

© Copyright 1979 - Libreria Editrice Vaticana

top