The Holy See
back up
Search
riga

JEAN-PAUL II

ANGÉLUS

Dimanche 1er juillet 1979

A l'occasion de notre rencontre dominicale d'aujourd'hui, je désire rendre témoignage de la joie de toute l'Eglise pour la création des nouveaux cardinaux.

En leur personne, je dirais que l'Eglise Romaine se lie, par de nouveaux liens à sa structure interne. Comme l'enseigne saint Paul, nous sommes "édifiés sur le fondement des apôtres et des prophètes ayant comme pierre angulaire le même Christ Jésus" (Ep 2, 20). Que sur cette pierre d'angle et sur ce fondement soit construit le service de nos frères, relié à la dignité cardinalice qu'ils ont reçue.

En nous réjouissant avec eux, adressons-leur de tout cœur ce souhait. Nous sommes heureux, que, depuis hier, de si méritants prélats de la Curie romaine, en commençant par l'illustre Secrétaire d'Etat, portent cette dignité. Avec lui sont admis à faire partie du Collège cardinalice : le Président de l'Administration du Patrimoine du Siège apostolique ; le Secrétaire de la Sacrée Congrégation pour les Evêques, qui a été également le Secrétaire de deux conclaves ; le Secrétaire général du Synode des Evêques, qui, depuis l'institution du Synode, a été le premier à remplir laborieusement cette charge pendant douze ans. A ce groupe il faut ajouter également le Nonce Apostolique qui après avoir servi le Saint-Siège, passe au Collège cardinalice, laissant son dernier poste de Nonce à Paris.

En même temps nous saluons avec joie et espérance, dans ce groupe les représentants des épiscopats des divers pays et continents. Que par leur nomination se fortifie encore davantage ce lien qui unit le siège de Saint-Pierre avec l'Eglise répandue parmi tant de nations de la terre.

Nous nous réjouissons donc que dans le Collège cardinalice soient maintenant insérés des représentants des nations suivantes : Italie, France, Irlande, Pologne, Mexique, Canada, Vietnam et Japon. Le Siège romain partage la joie des sièges épiscopaux d'où proviennent ces vénérables pasteurs qui nous sont si chers : Turin, Venise, Marseille, Armagh, Cracovie. Mexico, Toronto, Hanoï et Nagasaki.

Que les accompagne toujours la force de l'Esprit Saint et l'amour de la mère de l'Eglise, de Marie Mère de Dieu.

Que le Peuple de Dieu et toute la famille humaine jouissent de la paix et du respect et de la dignité de chaque homme et de chaque nation.

Et par-dessus tout, que Dieu lui-même soit adoré.

 

© Copyright 1979 - Libreria Editrice Vaticana

top