The Holy See
back up
Search
riga

JEAN-PAUL II

REGINA COELI

Vème Dimanche de Pâques, 13 mai 1979

1. Au cours de notre rencontre pour réciter ensemble le Regina coeli, je désire orienter les pensées et les cœurs de tous les présents et de ceux qui nous suivent par radio ou télévision, vers les enfants, garçons et filles, qui cette année, pour la première fois, s'approcheront de la Sainte Communion. Il m'arrive souvent d'en rencontrer, soit au cours des audiences du mercredi, soit à l'occasion des visites pastorales aux paroisses ou en d'autres circonstances. Ils s'approchent avec la simplicité des enfants, parlent de leur prochaine rencontre avec Jésus, et ils s'y préparent. Ils ajoutent souvent qu'ils voudraient bien recevoir la première Communion de mes mains. Ils me sont très chers ces garçons et filles ; et je pense qu'ils sont également très chers à nous tous. Ils sont surtout très chers au Seigneur Jésus qui semble leur adresser les paroles que nous écoutons aujourd'hui de l'Evangile : "Je suis la vigne, vous les sarments" (Jn 15, 5). "Demeurez en moi et Moi en vous" (15, 4).

Combien il est important dans la vie d'un jeune chrétien le moment où il lui est donné de participer pour la première fois à ce sacrement dans lequel Jésus nous a laissé le signe visible de son amour divin; de cet amour dont il nous a aimés jusqu'à la mort; de l'amour qui est la plus grande attente du cœur humain. Lorsque le véritable amour s'enracine dans le cœur de l'homme, il devient sa plus grande force et puissance. C'est un tel amour que le Christ greffe dans le cœur des enfants à travers le Sacrement de son Corps et de son sang.

2. Combien il est important pour nous tous que se réalisent cette année les attentes de tant de cœurs d'enfants et que la première Communion constitue pour eux le début de cette force de l'esprit à laquelle ils pourront se référer toute leur vie. C'est pour cela que la préparation à la première Communion est si opportune et nécessaire, elle consiste avant tout en une solide catéchèse. Me rapportant à mes propres expériences pastorales de jeune prêtre, je me souviens de la grande joie que nous trouvions dans cette préparation, réalisée ensemble avec les enfants et leurs parents ; je me rappelle mon premier curé, un prêtre âgé, qui parlait toujours de cette préparation comme d'un devoir pastoral de particulière importance. Du reste, il ne peut en être autrement; en préparant les enfants à la première Communion nous les introduisons dans le mystère principal de la vie chrétienne; nous leur montrons combien est grande la dignité de l'homme, de son âme immortelle, si elle peut devenir la demeure de Dieu ; nous formons enfin, en eux la sensibilité de la conscience, du repentir des péchés, et du sacrement de la Pénitence.

3. Il est nécessaire qu'à cet important événement de la vie du jeune chrétien participe avec responsabilité sa famille. Que tous, mais surtout les parents donnent la plus grande importance à ce qui est essentiel, c'est-à-dire au. contenu étroitement religieux et sacramentel, de manière que l'aspect extérieur de la première Communion, n'offusque pas un tel contenu. Que l'aspect extérieur, bien que nécessaire, soit maintenu dans les limites adéquates.

La première Communion doit se faire dans les paroisses des enfants qui la reçoivent. Car, si elle est un événement de grand relief pour la vie d'une famille chrétienne, elle l'est également pour la vie de la paroisse. Du moment que ces paroisses font partie du Diocèse de Rome, d'accord avec le Cardinal Vicaire, il a été prévu que tous les enfants qui ont fait la première Communion dans leurs paroisses respectives se réuniront sur la place Saint-Pierre le 14 juin prochain, fête du Corps et du Sang du Seigneur.

Je désire célébrer la Sainte Messe et distribuer la communion à une délégation parmi eux, le jour qui tout spécialement est consacré à l'Eucharistie. Ainsi, tandis que se réalisera en quelque sorte l'aspiration de ces enfants qui auraient voulu recevoir de moi leur première Communion, pourra s'effectuer en même temps une solennelle manifestation du culte eucharistique en hommage à la dignité liturgique de ce jour merveilleux.

Je recommande aux prières de tous les présents et de toute Rome les enfants qui cette année s'approchent pour la première fois au Banquet du Seigneur ; et je recommande encore davantage tous les enfants du monde, qui pour divers motifs, ne peuvent jouir du bonheur de recevoir Jésus dans son Sacrement.

4. Ma pensée se dirige vers la chère terre d'Ouganda, d'où malheureusement arrivent encore les nouvelles douloureuses de perte de nombreuses vie humaines, parmi lesquelles des missionnaires fauchés par la violence et la haine alors qu'ils accomplissaient leur mission d'ouvriers de l'Evangile et de serviteurs de leurs frères. Veuillez, donc vous unir à ma prière de suffrage pour les victimes et implorer du Seigneur le courage pour ceux qui se trouvent dans le péril et les difficultés. Je suis également proche de toutes les familles des missionnaires, religieux et laïcs, qui vivent dans la préoccupation et l'angoisse. Que Dieu veuille donner à l'Ouganda et à toute l'Afrique, des jours meilleurs, afin que dans la paix et dans la fraternité se réalise le développement intégral et tant désiré de ces peuples.

***

Je salue avec un vif plaisir le groupe des jeunes du mouvement Pro Sanctitate, réunis à Rome pour la première Rencontre nationale.

Sur vous, très chers, j'invoque les abondantes grâces du Saint-Esprit, afin que votre foi soit rayonnante, votre espérance forte, votre charité ardente, de façon à pouvoir offrir à tous un témoignage authentique et joyeux de la manière dont le christianisme doit être compris et vécu.

Aux "enthousiastes" de l'équipe de football "Milan", présents sur cette Place, j'adresse un salut cordial et un fraternel encouragement et je leur dis ma vive reconnaissance.

C'est une chose qui vous fait honneur de maintenir toujours, dans la bonne et la mauvaise fortune, l'équipe du coeur. Que cette attitude sportive suscite et inspire en vous un autre genre de passion, très intéressant et noble: l'enthousiasme pour la cause de la bonté, de la justice et de la vérité. Vous serez ainsi des hommes achevés, clignes de la complaisance du Seigneur et de l'estime des hommes.

 

© Copyright 1979 - Libreria Editrice Vaticana


top