The Holy See
back up
Search
riga

JEAN-PAUL II

ANGELUS

Dimanche 17 février 1980

 

1. C’est aujourd’hui le premier dimanche de Carême !

Le Christ — Rédempteur de l’homme — est présent dans l’Église qu’il a lavée de son sang sur la Croix. Au nom du Christ, chaque année, l’Église annonce à l’homme le message du Carême : l’Évangile de conversion et du pardon. Dans le Christ, elle trouve en même temps l’espérance de son renouvellement et la certitude de sa mission.

2. Il y a un an, au début de mon service pastoral sur le siège de saint Pierre à Rome, j’ai professé cette vérité fondamentale de la foi et de l’Église dans l’encyclique Redemptor hominis qui précisément a été publiée le premier dimanche de Carême.

Après un an, le même dimanche, je désire encore confirmer que l’Église, dans l’époque actuelle, n’a aucune obligation plus grande que cette foi — inflexible et intouchable — dans la puissance du Christ qui désire agir dans nos cœurs humains comme Rédempteur et comme Époux de l’Église et qui dévoile le mystère de cet amour qui est éternel et qui dure pour les siècles.

Écoutons aujourd’hui sa voix !

« Puissiez-vous entendre aujourd’hui sa voix : ne durcissez pas vos cœurs. » (Ps 95, 8.) Par ce cri, l’Église commence sa prière quotidienne du bréviaire durant ce temps de quarante jours.

3. En même temps, le Christ nous fait connaître que, par amour pour nous, il a voulu être soumis aux épreuves et à la souffrance.

« Venez, adorons le Christ Seigneur qui a été tenté et qui a souffert pour nous ! »

Les épreuves et les souffrances de l’humanité, des nations, des peuples, des familles et de chacun de nous sont diverses.

Les épreuves auxquelles le Seigneur soumet son Église, de l’intérieur et de l’extérieur, sont diverses. Il n’est pas besoin de les nommer ici.

L’Église vit au milieu des hommes et des peuples.

L’Église est témoin devant les générations et devant les siècles. Elle ne peut pas être exempte d’épreuves et de souffrances.

Il faut que l’Église de notre temps, l’Église de l’année du Seigneur 1980 (de l’avant-dernière décennie de ce siècle) soit pleinement consciente des épreuves qu’elle traverse.

Elle doit être aussi consciente des tentations que ce temps prépare pour elle. L’Église ne peut pas être délivrée des tentations puisque le Seigneur lui-même les a prises sur lui — en même temps que le jeûne de quarante jours.

La conscience d’être soumis aux tentations est, dans un certain sens, la première condition de la pénitence, c’est-à-dire de la conversion. C’est de cela que le Christ a voulu nous convaincre, lui qui est venu pour annoncer la conversion à l’Église et aux hommes de tous les temps.

4. L’homme d’aujourd’hui — l’humanité — se trouve en face de tentations et d’une menace de mal telles qu’il ne les a peut-être jamais expérimentées jusqu’ici. L’Église qui doit servir les hommes, chacun et tous — en enseignant la conversion — doit, elle aussi, faire une conversion au Christ qui soit à la mesure des besoins des hommes, à la mesure des menaces qui planent sur l’humanité et aussi à la mesure des épreuves auxquelles elle seule — l’Église — est soumise.

Voici le temps du Carême.

Voici le temps où nous tous, qui sommes l’Église, nous devons démontrer au Rédempteur cette fidélité qu’il attend de nous.

Nous devons faire une conversion à lui — et par lui au Père — qui est à la mesure des menaces faites à l’homme et des épreuves auxquelles est soumise l’Église.

Nous devons avoir confiance en lui !


A l'issue de l'Angelus

J’ai la joie de vous dire maintenant que ce soir le Pape se retirera avec les cardinaux et les prélats de la Curie romaine pendant environ une semaine, pour faire sa retraite, dans la chapelle Mathilde. Veuillez accompagner de vos prières ce moment spécial de grâce, afin que le Seigneur éclaire le prédicateur et tous les participants. Qu’il nous accorde de passer ces saintes journées en unité d’esprit, d’écoute de la parole de Dieu, de salutaire réflexion ; et qu’il remplisse les cœurs de ces fruits particuliers qui sont si nécessaires pour le service toujours fidèle de l’Église et des âmes.

 

© Copyright 1980 - Libreria Editrice Vaticana


top