The Holy See
back up
Search
riga

VOYAGE APOSTOLIQUE EN AFRIQUE

JEAN-PAUL II

REGINA CAELI

V Dimanche de Pâques, Kinshasa (Zaïre), le 4 mai 1980

 

Chers Frères et Sœurs de Kinshasa, du Zaïre et de l’Afrique, présents ici ou reliés à nous par la radio, je vous invite à faire une halte au milieu de cette splendide journée, pour vous tourner vers la Vierge Marie, notre mère. C’est une belle coutume, une coutume ancienne de l’Eglise catholique, de marquer par une halte de prière, le matin, le midi ou le soir, en redisant à Marie la première salutation de l’Ange Gabriel et sa propre réponse, dans l’Angélus, ou encore, durant le temps pascal, en chantant notre louange à la Reine du Ciel, “Regina Caeli”.

Le fils de Dieu s’est fait chair en elle, c’est l’Incarnation; et il est ressuscité: voilà les mystères joyeux et glorieux qui sont au centre de notre foi. Il nous faut sans cesse les contempler avec Marie. Oui, c’est avec Marie, Mère de Jésus, que l’on devient de véritables disciples de son Fils, comme les Apôtres à Cana.

C’est avec Marie qu’on ouvre son cœur à l’Esprit Saint, comme les Apôtres à la Pentecôte. C’est avec Marie, avec cette Mère, qu’on recourt à la tendresse paternelle de Dieu, pour tous nos besoins humains et spirituels. Les Africains comprennent si bien, dans leurs familles, le rôle de la femme porteuse de vie et gardienne du foyer. Comme je voudrais, chers amis, qu’ils aient une dévotion spontanée et fréquente pour Marie, la Femme bénie entre toutes les femmes, la Femme glorifiée aux côtés du Seigneur Jésus, la Mère que Dieu nous donne!

Nous la prions aux grandes intentions de l’Afrique. Pour que Dieu y ait toujours la place qui lui est due. Pour que tout homme soit respecté dans sa dignité d’homme et de fils de Dieu. Pour que les pauvres, les malades, les vieillards, les prisonniers, les étrangers trouvent réconfort et espérance.

Pour que les peuples africains, qui manifestent une si belle hospitalité, bénéficient de la solidarité respectueuse des autres peuples. Pour qu’ils sauvegardent, en les purifiant sans cesse, les véritables valeurs de l’âme africaine, et qu’ils en enrichissent le patrimoine d l’humànité. Pour que la paix règne dans les nations et entre les nations. Et que les responsables des peuples les guident, en esprit de service, dans la justice et avec sagesse.

Nous prions spécialement Marie pour que l’Evangile de Jésus soit toujours reçu en Afrique comme une lumière, comme un salut, car il est à nos yeux la lumière et le salut. Pour que les communautés chrétiennes grandissent et s’affermissent dans l’unité et la sainteté. Pour que les laïcs vivent selon leur baptême. Pour que Dieu suscite de nombreuses vocations de prêtres, de Frères, de Sœurs, et les mène à leur achèvement. Et prions spécialement pour ces nouveaux évêques sur lesquels nous avons imposé les mains pour communiquer la plénitude des dons de l’Esprit Saint. Le choix de ces Pasteurs est un signe de la maturité de vos Eglises. Ils vont maintenant se joindre à leurs Frères, à mes Frères, pour marcher à la tête du troupeau, comme Jésus l’a demandé aux Apôtres, et tout spécialement à Pierre.

Que Marie veille sur ces Eglises, sur l’Eglise unique de son Fils!

 

© Copyright 1980 - Libreria Editrice Vaticana

top