The Holy See
back up
Search
riga

VOYAGE APOSTOLIQUE AU TOGO, EN CÔTE D'IVOIRE, AU CAMEROUN I,
EN RÉPUBLIQUE CENTRAFRICAINE, AU ZAÏRE II, AU KENYA II, AU MAROC

JEAN-PAUL II

ANGELUS

Yaoundé (Cameroun)
Dimanche, 11 août 1985

 

Selon la coutume chrétienne, en ce milieu du jour, nous nous tournons vers Marie, pour l’“Angélus”. Chaque dimanche, avec les pèlerins réunis sur la place Saint-Pierre de Rome, le Pape aime prier ainsi. Aujourd’hui, c’est avec vous que je le fais, chers chrétiens de Yaoundé et habitants du Cameroun.

Avec Marie, nous rendons grâce. Après qu’elle eut accueilli en elle le Sauveur, par la puissance de l’Esprit Saint, avec la foi et la disponibilité que vous savez, dans la maison d’Elisabeth, elle a loué, mieux que quiconque, le Seigneur qui venait de faire en elle de grandes choses. Aujourd’hui, le Seigneur vient de combler seize nouveaux prêtres de la puissance de son Esprit pour les envoyer au service du peuple de Dieu. Puisent-ils demeurer toujours en action de grâce pour le don reçu! Et vous également, chers Frères et Sœurs, qui recevez ces prêtres comme un don de Dieu, qui venez de participer vous-mêmes au mystère de la Transfiguration, de la présence lumineuse du Seigneur au milieu de nous.

Et avec Marie, nous prions. Nous élargissons notre cœur à tout le continent africain. En ce jour de fête, en ce dimanche, dans cet îlot de paix. Comment oublier ceux qui, ailleurs, sont dans la détresse. Je pense notamment aux nombreuses victimes des nouveaux affrontements sanglants qui se sont déroulés ces derniers jours en Afrique du Sud et qui préoccupent toute l’Afrique et le monde entier. Comme je l’ai dit à l’audience de mercredi à Rome, j’exprime ma peine profonde, mon inquiétude, ma prière.

Que Dieu accueille toutes ces victimes dans sa paix. Qu’il inspire à tous la sagesse, le comportement de justice, le sentiment de respect de la dignité des autres, la volonté de paix, pour mettre un terme, sans tarder, à toute discrimination indigne de l’homme, et à toute violence, ruineuse pour l’homme.

Nous prions aussi pour le bonheur de ce Pays qui nous accueille: pour l’Eglise au Cameroun. Nous demandons spécialement à Marie d’intercéder pour la sainteté de tous les prêtres de son Fils, pour le renforcement de la foi chez tous les disciples de son Fils, pour que l’évangélisation se poursuive en ce pays. Lorsque les tout premiers missionnaires sont arrivés au Cameroun, en octobre 1890, auprès d’Edéa, ils ne pouvaient prévoir, à vues humaines, l’avenir de leur mission, tant les conditions de vie étaient difficiles. Tout de suite, ils ont consacré leur fondation à Marie, Reine des Apôtres, et lui ont donné le nom de Marienberg, “La Montagne de Marie”. Avec Marie, nous croyons que rien n’est impossible à Dieu. Nous lui confions les fruits de cette mission. Que le Christ qui s’est fait chair en elle habite parmi nous, et que sans cesse, il nous fasse passer des ténèbres à son admirable lumière!

 

© Copyright 1985 - Libreria Editrice Vaticana

  

top