The Holy See
back up
Search
riga

VOYAGE APOSTOLIQUE EN FRANCE

JEAN-PAUL II

ANGELUS

Aéroport de Reims
Dimanche 22 septembre 1996

 

Au terme de cette Messe festive, où nous avons commémoré le baptême de Clovis et rendu grâce pour le peuple de baptisés qui forme aujourd'hui l'Église en France, nous nous tournons vers Notre-Dame, patronne de ce pays.

La Mère du Christ veille sur ce peuple qu'elle précède depuis des siècles dans le pèlerinage de la foi. Marie est la première au milieu d'innombrables saints qui ont vécu sur cette terre: je vois dans cette assemblée les bannières que vous leur avez dédiées, montrant qu'ils demeurent vivants dans la communion des fidèles.

En de nombreux lieux de France, la Vierge Marie a manifesté sa présence maternelle. Elle accueille les pèlerins venus lui confier leurs joies et leurs peines. Elle réconforte ceux qui souffrent. Elle accompagne maintes conversions. Elle encourage maintes vocations.

En ce jour solennel, nous te présentons, ô Vierge très sainte, tes fils et tes filles de France. Garde l'Église sur cette terre dans la fidélité à l'Évangile de ton Fils, dans l'unité de la foi et le dynamisme de l'espérance.

Fais des baptisés de ce peuple des témoins courageux de la vérité et des bâtisseurs de paix.

Mère admirable, étends ton manteau de tendresse sur les familles de cette terre, afin qu'elles connaissent le bonheur d'aimer et de transmettre la vie. Vierge fidèle, aide les jeunes que je vois ici si nombreux, aide les jeunes à avancer dans la vie. Aide les jeunes, car ils sont l'espérance et la joie de l'Église et de leur pays, de la France.

Aide les fils de l'Église en France à faire face aux difficultés de cette époque dans une loyale collaboration avec leurs compatriotes qui appartiennent à d'autres traditions religieuses ou à d'autres familles d'esprit.

Toi qui as donné au monde le Christ Sauveur, ouvre les cœurs à toute détresse, inspire à chacun les gestes de la solidarité et de l'accueil à l'égard des frères de nations plus démunies.

O Notre-Dame, Patronne de France, toi qui' as célébré les merveilles du Seigneur, toi qui as chanté la fidélité de Dieu aux promesses faites à nos pères, nous te bénissons, car tu es celle qui a cru en l'accomplissement de la parole de Dieu et en son amour qui s'étend d'âge en âge.

Angelus Domini nuntiavit Mariae...

Chers amis, il y aurait beaucoup à dire surtout si on pense à la première et à la deuxième guerre mondiale, à tous ceux qui sont enterrés dans cette région, mais je voudrais seulement, pour répondre à votre joie et à votre enthousiasme, vous dire merci et vous inviter, j'espère, l'an prochain à Paris,

 

© Copyright 1996 - Libreria Editrice Vaticana

  

top