The Holy See
back up
Search
riga

JEAN-PAUL II

ANGELUS

Dimanche 14 mars 1999

 

Très chers frères et sœurs,

1. Notre itinéraire quadragésimal vers Pâques se poursuit, un itinéraire de conversion guidé par la Parole de Dieu, qui illumine nos pas dans la vie. La joie de la résurrection du Christ est en quelque sorte anticipée dans la liturgie d'aujourd'hui, qui s'ouvre par l'invitation à se réjouir: «Exultez et réjouissez-vous, vous qui étiez dans la tristesse: rassasiez-vous de l'abondance de votre consolation» (Antienne du début).

C'est précisément la résurrection qui manifeste la véritable valeur de la Croix, vers laquelle nous nous acheminons en cette période quadragésimale. Celle-ci n'est pas un signe de mort, mais de vie; non pas de frustration, mais d'espérance, non pas d'échec, mais de victoire. La Croix du Christ est même - comme le chante un antique hymne liturgique - l'«unique espérance», car tout autre promesse de salut est fausse, à partir du moment où elle ne résoud pas le problème fondamental de l'homme: le problème du mal et de la mort.

2. C'est pour cela que les chrétiens vénèrent la Croix et reconnaissent en elle le signe par excellence de l'amour et de l'espérance. Les jeunes eux aussi, dont la nature les projette vers la vie, embrassent la Croix de Jésus - comme François d'Assise et tous les saints - car ils ont l'intuition que sans elle, le mystère de la vie resterait une énigme sans sens.

Au cours des derniers mois, la Croix des Journées mondiales de la Jeunesse a effectué un pèlerinage dans les diocèses d'Italie. Aujourd'hui, elle est arrivée à Turin, où les jeunes du Piémont et du Val d'Aoste se sont donné rendez-vous pour l'accueillir Place San Carlo. A eux - qui sont unis à nous à travers la télévision - j'adresse un salut particulier et je dis: n'ayez pas peur d'accueillir la Croix du Christ dans votre vie! Elle donne leur pleine valeur et leur signification aux joies et aux douleurs de l'existence, aidant chacun à faire de sa vie un don d'amour pour Dieu et pour ses frères. La Croix enseigne à s'aimer les uns les autres, même ses en- nemis, pour coopérer à l'œuvre rédemptrice du Christ et à l'avènement du Royaume de Dieu.

3. Au pied de la Croix se tient la Mère de Jésus, silencieuse et en prière. Si nous suivons le Christ dans sa passion, Marie sera toujours à nos côtés. Je désire confier aujourd'hui à la Sainte Vierge l'itinéraire quadragésimal de toute l'Eglise. De façon particulière, je voudrais confier l'engagement des jeunes, afin qu'ils soient toujours prêts à accueillir la Croix du Christ.

Signe de notre salut et étendard de la victoire définitive, la Croix est le témoin que vous, chers jeunes, devez recevoir des générations qui vous précèdent, pour la porter, en véritables apôtres de l'Evangile, dans le troisième millénaire.

* * *

A l'issue de l'Angelus du 14 mars 1999, le Saint-Père a fait part de sa préoccupation pour les tensions ethniques et religieuses en Indonésie:

Voilà des mois désormais que la ville d'Amboine, chef-lieu de l'archipel indonésien des Moluques, est le centre de cruels affrontements, qui ont bouleversé la traditionnelle coexistence harmonieuse entre chrétiens et musulmans. De graves tensions ethniques et religieuses ont lieu également dans d'autres régions d'Indonésie.

Face à de tels phénomènes préoccupants, j'adresse à tous, - et en particulier à ceux qui sont à l'origine des désordres - une invitation pressante à abandonner la violence, cause d'innombrables souffrances, et à retrouver les chemins de la concorde. Je désire en outre exprimer une pensée de réconfort aux victimes et manifester ma proximité spirituelle à tout le peuple indonésien, sur lequel j'invoque la Bénédiction du Seigneur.

 

 

© Copyright 1999 - Libreria Editrice Vaticana

 

top