The Holy See
back up
Search
riga

JEAN-PAUL II

ANGELUS

Dimanche, 21 mars 1999

 

Très chers frères et sœurs!

1. La tradition populaire chrétienne consacre le mois de mars à saint Joseph. En effet, le 19 mars nous avons célébré sa fête liturgique.

Joseph, époux de la Bienheureuse Vierge Marie, est le Patron de l'Eglise universelle, et il jouit dans le Peuple de Dieu d'une vénération particulière, également témoignée par le grand nombre de chrétiens qui portent son nom. Il y a dix ans, j'ai consacré à sa figure et à sa mission de Gardien du Rédempteur et de l'Eglise une Exhortation apostolique, que j'ai plaisir à reproposer aujourd'hui à l'attention de tous, dans le contexte de cette dernière année de préparation au grand Jubilé, précisément consacrée à Dieu le Père. En effet, en Joseph, qui fut appelé à être le Père terrestre du Verbe incarné, se reflète de façon très particulière la paternité divine.

2. Joseph est le Père de Jésus car il est effectivement l'époux de Marie. Elle l'a conçu tout en étant vierge par l'œuvre de Dieu, mais l'Enfant est également le fils de Joseph, son mari légitime. C'est pourquoi tous deux sont appelés dans l'Evangile «parents» de Jésus (Lc 2, 27.41).

A travers l'exercice de sa paternité, Joseph coopère, dans la plénitude des temps, au grand mystère de la rédemption (cf. Redemptoris custos, n. 8). «Sa paternité s'est exprimée concrètement dans le fait d'avoir fait de sa vie un service [...] au mystère de l'Incarnation et à la mission rédemptrice qui lui est liée; [...] d'avoir converti sa vocation humaine à l'amour familial en une oblation surnaturelle de lui-même, de son cœur et de toutes ses forces à l'amour mis au service du Messie qui naquit dans sa maison» (ibid.). Dans ce but, Dieu a communiqué à Joseph son amour paternel, cet amour «de qui tou- te paternité, au ciel et sur la terre, tire son nom» (Ep 3, 15).

Comme chaque enfant, Jésus a appris de ses parents les notions fondamentales de la vie et du comportement à suivre. Et comment ne pas penser que sa parfaite obéissance à la volonté de Dieu, sous le profil humain, ait été mûrie en suivant surtout l'exemple de son père Joseph, «un homme juste» (cf. Mt 1, 19)?

3. Je désire aujourd'hui invoquer la protection céleste de saint Joseph sur tous les papas et sur leurs tâches dans le cadre de la famille. Je Lui confie également les évêques et les prêtres, auxquels revient dans la famille ecclésiale le service de la paternité spirituelle et pastorale. Que chacun puisse refléter, dans l'exercice concret de ses responsabilités, l'amour providentiel et fidèle de Dieu. Que saint Joseph et la Très Sainte Vierge, Reine de la famille et Mère de l'Eglise obtienne cela pour nous.

* * *

A l'issue de l'Angelus, le Saint-Père ajoutait les paroles suivantes:

Le mercredi 24 mars, sera célébrée en Italie et dans diverses parties du monde la Journée de prière et de jeûne en mémoire des missionnaires martyrs. Le sang de ces frères et sœurs représente la semence de nouveaux chrétiens, une semence de réconciliation et d'espérance. Au cours de l'année dernière, 39 missionnaires ont été tués: leur témoignage enrichit le trésor de grâce, que l'Eglise ouvrira à tous au cours du grand Jubilé, et leur mémoire aide à vivre plus intensément ces jours de préparation à la Pâque.

Dans l'après-midi de jeudi prochain les jeunes de Rome se réuniront au Vatican pour une rencontre de fête et de prière désormais traditionnelle, à laquelle je participerai personnellement, en préparation à la Journée mondiale de la Jeunesse, qui sera célébrée dans toute l'Eglise le dimanche suivant, Dimanche des Rameaux. J'invite tous les jeunes, garçons et filles, de Rome, à ce rendez-vous qui est déjà orienté vers l'An 2000, lorsque du 15 au 20 août, Rome accueillera le grand Jubilé des Jeunes.

 

 

© Copyright 1999 - Libreria Editrice Vaticana

 

top