The Holy See
back up
Search
riga

JEAN-PAUL II

ANGELUS

Dimanche 8 août 1999, Castel Gandolfo

 

Très chers frères et sœurs!

1. Dans le passage évangélique que nous propose la Liturgie d'aujourd'hui, nous écoutons à nouveau les paroles de Jésus aux disciples troublés et apeurés: «Ayez confiance, c'est moi, soyez sans crainte» (Mt 14, 27). L'Evangéliste remarque que, encouragés par la présence du Seigneur, «ceux qui étaient dans la barque se prosternèrent devant lui, en disant: "Vraiment, tu es Fils de Dieu!"» (Ibid., 14, 33). L'Eglise fait sienne cette profession de foi dans le Fils de Dieu et la renouvelle constamment, tandis qu'elle diffuse la Bonne Nouvelle qu'Il est venu apporter aux hommes de tout temps et de tout lieu.

2. Le Serviteur de Dieu Paul VI, mon vénéré prédécesseur, qui publia le 6 août, il y a trente-cinq ans, sa première Encyclique intitulée Ecclesiam Suam, fut l'annonciateur inlassable et le témoin courageux de l'Evangile du Christ. Quatorze ans plus tard, toujours en la solennité de la Transfiguration et précisément ici à Castel Gandolfo, il fut appelé à contempler pour toujours le visage du Seigneur, dans la bienheureuse patrie.

Dans Ecclesiam Suam, ce grand Pontife a indiqué les voies d'un itinéraire ecclésial orienté vers le troisième millénaire. Le premier sentier est d'ordre spirituel, et se réfère à la conscience de soi que l'Eglise doit posséder pour être conforme à la vocation qui lui a été confiée par le Rédempteur. La seconde voie est d'ordre moral et concerne l'authentique renouveau ascétique, pratique et canonique, qui lui est nécessaire pour réaliser sa mission dans le monde. Le troisième parcours est d'ordre apostolique. La méthode du dialogue devient pour la Communauté ecclésiale le mode à travers lequel œuvrer pour faire parvenir partout le message salvifique de son Seigneur.

3. Comment ne pas rendre grâce à Dieu pour le don d'enseignements si prophétiques qui ont orienté le chemin du peuple chrétien au cours de ces trente-cinq ans? Avec le Concile Vatican II, guidé avec sagesse par Paul VI, l'Eglise a approfondi davantage sa nature intime et sa mission universelle. Grâce au soutien constant de l'Esprit Saint, sa foi en ces dernières décennies du siècle, marquées par de nombreuses lumières, mais également de zones d'ombres, est demeurée inébranlable et s'apprête à présent à franchir avec confiance le seuil du prochain millénaire.

Elevons une fois de plus notre action de grâce à Dieu pour le ministère apostolique fécond de l'inoubliable Paul VI. Confions dans le même temps à Marie, Mère de l'Eglise et Etoile de l'Evangélisation, les perspectives futures et les défis missionnaires qui s'ouvrent à nous, afin que, comme Elle le fit avec l'Eglise naissante, Elle guide les pas de tous les chrétiens.

Le Saint-Père a ensuite ajouté:

Nous fêtons aujourd'hui la mémoire liturgique de saint Dominique de Guzman, Fondateur de l'Ordre dominicain et éminente figure spirituelle, qui a suscité un profond renouveau apostolique dans l'Eglise.

Aux Pères dominicains, à toutes les religieuses, ainsi qu'aux laïcs qui s'inspirent du charisme de saint Domi- nique, j'adresse un souhait cordial.

Le Saint-Père a ensuite prononcé les paroles suivantes à l'intention des fidèles de langue française:

Je vous accueille avec joie, chers pèlerins de langue française, notamment les jeunes. Puissiez-vous mettre à profit ce temps de vacances pour affermir votre foi à travers la prière et la contemplation des œuvres d'art qui font découvrir le mystère chrétien! Je vous accorde à tous la Bénédiction apostolique.

 

 

© Copyright 1999 - Libreria Editrice Vaticana

 

top