The Holy See
back up
Search
riga

JEAN-PAUL II

ANGELUS

 Dimanche 12 septembre 1999

 

 

Très chers frères et soeurs!

1. Dans beaucoup de pays le mois de septembre coïncide avec le début des activités scolaires, après les mois de vacances. Je souhaite de tout coeur aux étudiants et à leurs enseignants, ainsi qu'à tout le monde de l'éducation, une reprise sereine de leur travail.

Et alors que recommence une nouvelle année académique, je voudrais reproposer à votre attention l'Encyclique Fides et ratio, que j'ai eu la joie de signer il y a un an, le 14 septembre. Ce document traite des relations entre la foi et la raison, un thème décisif pour la culture et pour l'existence elle-même. En effet, la foi et la raison représentent deux voies diverses, mais complémentaires, pour atteindre Dieu.


2. La voie de la raison conduit, pour ainsi dire, du monde vers le Dieu créateur: elle part de l'enquête sur la réalité du monde, pour en chercher le fondement ultime. De la perception du caractère contingent de tout ce qui est terrestre la raison s'élève vers le mystère de Celui qui est l'origine et le fondement de toutes les choses.

Dans la connaissance par la foi le processus va plutôt de Dieu vers le monde: Dieu a voulu se manifester dans l'histoire, avec un langage et un message qui vont bien au-delà de la création. Cette révélation, faite à travers des paroles et des gestes intimement liés, est l'événement avec lequel Dieu vient à la rencontre des hommes et leur parle "pour les inviter et les admettre à la communion avec lui" (Dei Verbum, n. 2). C'est une rencontre qui atteint son sommet en Dieu, "plénitude de toute la révélation" (Ibid.).

A Dieu qui se révèle est due l'"obéissance de la foi" (Ibid., n. 4). Il s'agit d'une adhésion offerte en pleine liberté, c'est-à-dire non seulement en dehors d'obligations extérieures, mais également du fidéisme aveugle qui se nourrit d'émotions et qui est exposé à chaque variation du sentiment. La raison joue un rôle important pour éviter le fidéisme, étant appelée à discerner les signes à travers lesquels Dieu a accrédité sa révélation, afin que l'homme en l'accueillant y adhère pleinement.


3. Que la Très Sainte Vierge, dont nous vénérons aujourd'hui pieusement le Saint Nom, aide ceux qui sont engagés plus directement dans le domaine de l'éducation et de la recherche scientifique, afin qu'ils ne se découragent pas face aux difficultés, mais qu'ils concluent leur parcours de façon heureuse, en découvrant l'intime convergence et complémentarité de la raison et de la foi. Toutes deux conduisent à Dieu, objectif et plénitude de l'être humain.

* * *

A l'issue de l'Angelus, le Pape s'adressait aux pèlerins de langue française:

Chers pèlerins de langue française venus prier Marie, je vous salue cordialement. En ce jour de la semaine consacré au Seigneur, puissiez-vous être disponibles à la Parole de Dieu, à l'exemple de Notre-Dame!

A tous j'accorde volontiers la Bénédiction apostolique.



© Copyright 1999 - Libreria Editrice Vaticana

 

top