The Holy See
back up
Search
riga

JEAN-PAUL II

ANGELUS  

Dimanche 2 avril 2000

 

Très chers frères et soeurs!

1. "Laetare Ierusalem" - Réjouis-toi, Jérusalem (cf. Is 66, 10).

Telle est l'invitation qui retentit au début de la Messe de ce dimanche, traditionnellement et précisément appelé pour cette raison, "Dimanche Laetere". Nous sommes désormais à la moitié du chemin quadragésimal et l'invitation à la joie nous encourage à poursuivre sans répit l'itinéraire pénitentiel vers la Pâque. Le Carême est comme un pèlerinage, où la fatigue du chemin n'amoindrit pas, mais accroît même, la joie de marcher vers le but.

"Réjouis-toi Jérusalem...". J'ai moi aussi ressenti, ces jours derniers, la joie d'être pèlerin de Rome jusqu'en Terre Sainte, en jetant un pont entre les deux points centraux du grand Jubilé de l'An 2000, Rome et Jérusalem. La joie spirituelle que je porte dans mon coeur pour cette grâce est profonde, et j'en remercie sans cesse le Seigneur. Je suis également reconnaissant à tous ceux qui m'ont accompagné par la prière. En ces moments, en ces lieux, toute l'Eglise était présente en moi.

2. "Exultez et réjouissez-vous, vous qui étiez dans la tristesse". Cette joie, dont parle la liturgie de ce quatrième dimanche de Carême, dérive de la conscience du mystère d'amour qui se trouve face à nous, et qui retentit aujourd'hui dans les paroles de l'Evangile de Jean: "Car Dieu a tant aimé le monde qu'il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne se perde pas mais ait la vie éternelle" (Jn 3, 16). Comment ne pas être attirés par cet amour? Dieu ne veut pas la mort du pécheur, mais qu'il se convertisse et vive. Pour vivre, l'homme doit s'adresser à Lui, il doit abandonner les voies qui annihilent sa dignité et retourner à la maison du Père.

Voilà le sens du Jubilé, qui en ce temps quadragésimal est entré dans sa phase la plus intense. A Rome, cela est bien visible: les Portes Saintes des quatre basiliques majeures accueillent sans interruption les pèlerins, toujours plus nombreux. La même chose se produit dans les diocèses, dans chaque partie du monde. On peut dire que les chrétiens sont partout en marche, tant comme individus que comme Peuple de Dieu.

3. Dans ce pèlerinage jubilaire commun, la Très Sainte Vierge Marie nous précède et nous encourage comme une Mère tendre et miséricordieuse. Puisse-t-elle nous apprendre à "hâter" le pas vers le Christ, que, dans la Pâque, nous contemplerons mort et ressuscité pour nous. Conservons en nous, dans les moments les plus sombres, le souvenir de l'invitation de Dieu: "Réjouis-toi... le Seigneur est avec toi".

Très Sainte Vierge, "causa nostrae laetitiae", obtiens pour nous de pouvoir suivre le Christ fidèlement pour recevoir en plénitude le don de la joie pascale.
A l'issue de l'Angelus, le Saint-Père ajoutait les paroles suivantes:

J'adresse un salut chaleureux à ceux qui prennent part au vingt-et-unième Congrès des ACLI (Associations chrétiennes des travailleurs italiens), qui se déroule à Bruxelles, sur le thème "Oser l'avenir dans la nouvelle Europe. Travail et solidarité, racines de l'économie civile". Alors que j'exprime ma satisfaction pour cette initiative, qui met en lumière l'importance de la contribution que les organisations chrétiennes peuvent offrir à la formation de l'Europe, je vous invite, très chers frères et soeurs, à témoigner avec courage de votre foi et de votre engagement en adhérant de façon cohérente à l'Evangile et aux enseignements de la doctrine sociale de l'Eglise. Je prie afin que Dieu rende votre effort fructueux et je vous bénis de tout coeur.

 

 

© Copyright 2000 - Libreria Editrice Vaticana

 

top