The Holy See
back up
Search
riga

JEAN-PAUL II

ANGELUS  

Dimanche 18 juin 2000

 

 

Très chers frères et soeurs

1. Nous sommes parvenus au coeur du grand Jubilé de l'An 2000. Au cours de ces journées nous en vivrons, avec la liturgie, plusieurs moments culminants. En eux se révèle le sens profond de l'événement jubilaire. En effet, au cours de la semaine deux solennités seront célébrées - la Très Sainte Trinité et le Corpus Domini -, dans lesquelles se manifeste pleinement le caractère de cette année Sainte, qui est dans le même temps trinitaire et eucharistique.

Préparé par trois ans de réflexion sur le Christ, sur l'Esprit et sur le Père, le Jubilé a pour objectif de rendre grâce et louange à la divine Trinité, dont tout provient et vers laquelle tout s'oriente, dans le monde et dans l'histoire (cf. Tertio millennio adveniente, n. 55).

Mais "la voie", "la porte" d'accès au mystère de l'amour de Dieu est une seule: Jésus, né, mort et ressuscité pour donner la vie à chaque homme. Avant de mourir sur la croix, victime d'expiation pour nos péchés, Il a laissé à l'Eglise le mémorial de son sacrifice rédempteur: le sacrement de l'Eucharistie. C'est pourquoi, l'An 2000 ne peut être qu'une année "intensément eucharistique" (ibid.), et Rome accueille donc le Congrès eucharistique international, qui commencera précisément ce soir.

2. "Dans le sacrement de l'Eucharistie, le Sauveur, incarné dans le sein de Marie il y a vingt siècles, continue à s'offrir à l'humanité comme source de vie divine" (ibid.). Voilà le sens du thème choisi pour le Congrès eucharistique de l'An 2000: "Jésus-Christ, unique Sauveur du monde, Pain pour la vie nouvelle".

Ce soir j'ouvrirai solennellement le Congrès lors de la célébration des Vêpres, sur la place Saint-Pierre. La semaine sera ensuite riche de moments de prière, d'art et de fête. Parmi les nombreux rendez-vous, je rappelle en particulier le congrès sur "L'Eucharistie et le Visage du Christ" et le jubilé des catéchistes italiens.

Jeudi prochain nous célébrerons la solennité du Corps et du Sang du Seigneur: de la basilique Saint-Jean-de-Latran se déroulera jusqu'à Sainte-Marie-Majeure la traditionnelle procession eucharistique. Dimanche soir, ce sera la place Saint-Pierre qui accueillera la grande célébration de conclusion, appelée "Statio Orbis", comme pour signifier que l'humanité s'arrête devant le plus grand des prodiges: Dieu qui, sous les espèces du pain et du vin, se fait nourriture pour rassasier le monde entier.

3. Là où les sens et la raison ne peuvent arriver, c'est la foi qui soutient l'homme lorsqu'il se mesure au mystère. La créature qui, plus que tout autre, est une maîtresse de foi est la Très Sainte Vierge Marie. Face à l'abîme de l'amour de Dieu, Elle nous enseigne l'abandon confiant; face au Fils crucifié et ressuscité, Elle nous invite à entrer en communion avec Lui.

Que Marie nous guide donc, afin que nous puissions vivre en plénitude et de façon fructueuse ces jours de grâce.

 

© Copyright 2000 - Libreria Editrice Vaticana

 

top