The Holy See
back up
Search
riga

JEAN-PAUL II

ANGELUS 

Castel Gandolfo
Dimanche 23 juillet 2000

Très chers frères et soeurs!

Je suis rentré hier soir du Val d'Aoste, où j'ai pu passer quelques jours de repos, ayant encore devant les yeux la beauté des montagnes, des vallées, des forêts et des glaciers. Je désire remercier à nouveau le Seigneur pour ce don; je remercie également tous ceux qui, grâce à leur disponibilité, ont permis cette halte véritablement salutaire.

Me voilà à présent à nouveau parmi vous, frères et soeurs de Castel Gandolfo, que je revois toujours avec plaisir. Ce rendez-vous dominical m'offre l'occasion d'adresser un salut sincère et cordial à chacun de vous, à l'Evêque Mgr Agostino Vallini et à son Auxiliaire, Mgr Paolo Gillet, au curé, au Maire, aux vacanciers et aux pèlerins. Merci à tous pour l'attention et l'affection avec lesquelles vous m'avez toujours accueilli ici à Castello!

Cette année, en raison des rendez-vous du Jubilé, mon séjour devra être plus court que d'habitude, et j'apprécierai de manière plus intense cette semaine que le Seigneur m'accorde de passer parmi vous.

Dans l'Evangile de la liturgie d'aujourd'hui, Jésus dit aux Apôtres, de retour d'une mission: "Venez vous-même à l'écart, dans un lieu désert, et reposez-vous un peu" (Mc 6, 31). Jésus et les disciples, fatigués par l'incessante activité parmi les gens, ressentaient le besoin, de temps à autre, d'un moment de calme. L'Evangéliste rapporte qu'en réalité, la foule empêcha cette "retraite" tant désirée (cf. Mc 6, 33-34). Toutefois, la valeur du repos et l'exigence d'utiliser le temps libre pour une saine détente physique, et surtout spirituelle, demeurent.

Dans la société actuelle, souvent frénétique et compétitive, dans laquelle domine la logique de la production et du profit, souvent au détriment de la personne, il est encore plus nécessaire que chacun puisse bénéficier de périodes adéquates de repos, au cours desquelles récupérer un juste équilibre intérieur. Les vacances, les périodes de congé doivent être vécues avec sagesse afin de profiter à l'individu et à la famille, grâce au contact avec la nature, à la tranquillité, à l'opportunité de cultiver davantage l'harmonie familiale, à de bonnes lectures, et à de saines activités récréatives; grâce, surtout, à la possibilité de se consacrer davantage à la prière, à la contemplation et à l'écoute de Dieu.

3. Je souhaite à tous ceux qui sont en congé de bonnes et bénéfiques vacances, en confiant à Marie, Mère bienveillante, en particulier ceux qui sont davantage fatigués. A la Vierge, je confie également ceux qui, pour divers motifs, n'ont pas la possibilité de quitter leurs occupations habituelles et leur milieu quotidien. J'assure chacun de mon souvenir dans la prière.

Le Saint-Père s'est ensuite adressé aux pèlerins de langue française:

J'adresse un salut cordial aux pèlerins francophones présents pour la prière mariale de l'Angelus. Que cette période estivale soit pour tous l'occasion de se tourner toujours davantage vers le Christ. Je vous accorde de grand coeur la Bénédiction apostolique.


A l'issue de l'Angelus, le Saint-Père a évoqué les négociations actuellement en cours à Camp David, aux Etats-Unis:

Depuis plusieurs jours, se déroulent à Camp David, aux Etats-Unis, des négociations pour parvenir à une entente qui puisse contribuer à l'établissement définitif de la paix au Moyen-Orient.
Pour ma part, je désire accompagner par ma prière et mes encouragements ces négociations, certes difficiles, en invitant les responsables à poursuivre leurs efforts et en souhaitant qu'ils puissent être toujours animés par le désir sincère de respecter le droit et la justice pour tous et d'atteindre une paix juste et durable.

Dans le même temps, je voudrais inviter les parties en cause à ne pas négliger l'importance de la dimension spirituelle de la Ville de Jérusalem, avec ses Lieux Saints et les communautés des trois religions monothéistes qui les entourent. Le Saint-Siège continue à considérer que seul un statut spécial internationalement garanti pourra effectivement sauvegarder les parties les plus sacrées de la Ville Sainte et assurer la liberté de foi et de culte pour tous les fidèles qui, dans la région et dans le monde entier, considèrent Jérusalem comme un carrefour de paix et de coexistence.

© Copyright 2000 - Libreria Editrice Vaticana

 

top