The Holy See
back up
Search
riga

JEAN-PAUL II

ANGELUS

Dimanche 6 août 2000
Castel Gandolfo
 

Très chers frères et soeurs!

1. C'est aujourd'hui, 6 août, la fête de la Transfiguration de Notre Seigneur Jésus-Christ, fête liturgique que les chrétiens d'Orient et d'Occident célèbrent le même jour.

Dans le cadre du grand Jubilé, Sa Sainteté Bartholomaios I, Patriarche oecuménique de Constantinople, a pris l'initiative d'inviter tous les chrétiens à s'unir, à la veille de cette solennité, en une Veillée de prière prolongée. L'Eglise catholique a accueilli avec joie cet appel et hier soir, à Rome, dans la Basilique Saint-Jean de Latran, s'est tenue une veillée suggestive dans une communion de foi et d'intentions.

En cette occasion a été soulignée la profession de foi commune en Jésus-Christ, Fils de Dieu, et la volonté d'obéir à son Evangile. Selon le récit évangélique d'aujourd'hui, Jésus "fut transfiguré" devant Pierre, Jacques et Jean: "son visage resplendit comme le soleil, et ses vêtements devinrent blancs comme la lumière" (Mt 17, 2). A travers le voile de l'humanité se révéla le Fils de Dieu, "Lumière de la Lumière". Et cela fut confirmé par une voix mystérieuse provenant de l'au-delà: "Celui-ci est mon Fils bien-aimé, qui a toute ma faveur, écoutez-le" (Mt 17, 5). Nous nous trouvons face à une véritable épiphanie: la manifestation au monde du Fils de Dieu.

2. Nous nous trouvons au centre du mystère chrétien et, par conséquent également du grand Jubilé, qui pousse à renouveler notre fidélité dans le Christ. Les diverses manifestations jubilaires, en effet, sont pour les croyants des occasions privilégiées de le rencontrer et de lui répéter la ferme volonté de coopérer à son dessein universel de salut.

C'est dans cet esprit que l'on célébrera également la Journée mondiale de la Jeunesse, désormais proche. De nombreux jeunes sont déjà en route, empruntant tous les moyens de transport possibles, pour arriver à Rome; des familles, des paroisses, des instituts et des écoles se sont mobilisés pour les accueillir et moi aussi, ici, à Castel Gandolfo, j'aurai la joie d'en accueillir quelques-uns. Prions pour que cet important rendez-vous au coeur du Jubilé soit pour les jeunes du monde entier une grande occasion de renouveler son adhésion généreuse au Christ.

3. La fête de la Transfiguration rappelle à la mémoire mon bien-aimé prédécesseur, le Serviteur de Dieu Paul VI, décédé précisément le 6 août 1978 qui tombait alors comme aujourd'hui, un dimanche.

Il fut un prédicateur inspiré de la Transfiguration, dans laquelle il contemplait tout le mystère du Christ, vrai homme et vrai Dieu. A l'homme contemporain, souvent tourmenté par mille appels trompeurs, Paul VI indique, avec un amour passionné et une doctrine savante, le Christ, "Maître, Pasteur, Lumière de l'âme". "Il est nécessaire - affirmait-il dans une homélie - et nous ne pouvons nous passer de Lui; il est notre richesse, notre joie et notre bonheur, notre promesse et notre espérance; notre chemin, notre vérité et notre vie" (Insegnamenti, III [1965], 1192).

Que la Vierge Marie, que Paul VI vénérait avec une affection filiale, aide tous les chrétiens à être des témoins fidèles du Seigneur. Qu'il soutienne en outre l'effort que les chrétiens des diverses confessions accomplissent pour avancer avec courage sur le chemin de la pleine unité.

Au terme de l'Angelus, le Saint-Père s'est adressé aux pèlerins francophones:
En cette fête de la Transfiguration, je souhaite aux personnes de langue française d'accueillir avec générosité la lumière de l'Evangile pour qu'elle éclaire toute leur existence et leur donne d'être au milieu de leurs frères des témoins ardents du Christ, "Lumière des peuples".

Je salue cordialement les pèlerins de Papeete en Polynésie française, ainsi que les membres de la famille De Habicht, présents à Rome pour accomplir le pèlerinage jubilaire. A tous, je donne de grand coeur la Bénédiction apostolique.

 

 

© Copyright 2000 - Libreria Editrice Vaticana

top