The Holy See
back up
Search
riga

JEAN-PAUL II

ANGELUS 

Castel Gandolfo, dimanche 27 août 2000
 

Très chers frères et soeurs!

1. L'écho de la Journée mondiale de la Jeunesse ne s'est pas éteint dans l'opinion publique. Pendant plusieurs journées a battu à Rome le coeur des jeunes, qui ont suscité une grande sympathie autour d'eux. Des jeunes joyeux, pacifiques, prêts à saluer et à sourire, respectueux de la ville et de la nature, aimant Jésus-Christ et son message. Il s'agit d'un peuple qui, avec des énergies nouvelles, entre dans le troisième millénaire.

Certains de ces jeunes sont encore à Rome et une de leurs délégations est également présente aujourd'hui. Ce sont les jeunes "Gen" du Mouvement des "Focolari", que je vois en grand nombre:  je les salue avec beaucoup d'affection, et je suis reconnaissant pour leur visite.

Nous rendons grâce au Seigneur pour le bien que le Jubilé des Jeunes a semé dans l'Eglise et dans le monde. Leur grande affluence a suscité en chacun de nous une vive impression. Cependant, la Journée mondiale de la Jeunesse n'est que l'étape d'un chemin qui doit se poursuivre. Chaque jeune, de retour dans son pays, est appelé à approfondir son choix de l'Evangile et sa cohérence de vie. C'est dans ce sens, qu'au cours de l'inoubliable veillée à Tor Vergata, j'ai parlé du "laboratoire de la foi", de ce merveilleux laboratoire spirituel dans lequel chacun, en dialogue avec Dieu, peut croître en ayant conscience de sa propre foi, et devenir un témoin convaincant du Christ.


2. Dimanche prochain, 3 septembre, et presque comme un prolongement du Jubilé des Jeunes, débutera le Jubilé des enseignants universitaires.

Il aura pour thème:  "L'Université pour un nouvel humanisme". Au seuil du troisième millénaire, l'Eglise repropose au monde de la culture et, en particulier, au monde universitaire, le message du Christ comme source d'une vision de l'homme et du monde dans laquelle se reflète pleinement le dessein de Dieu. A sa lumière, il est possible de former les nouvelles générations, en les préparant à affronter les grands défis de l'histoire, pour construire des sociétés solidaires et attentives aux personnes, en particulier aux plus faibles.

C'est pourquoi il est nécessaire de favoriser un dialogue intense et attentif entre la foi et les cultures, de façon à ce que celles-ci soient régénérées à travers la rencontre avec l'ancienne et toujours actuelle Bonne Nouvelle.


3. Je confie les fruits de la Journée mondiale de la Jeunesse et le déroulement du prochain Jubilé des Universités à la Madone, Mère de l'Eglise et Vierge du "oui" total et généreux à l'appel du Seigneur. Qu'Elle aide tous les jeunes à conserver vivante l'étincelle du feu de l'amour de Dieu. Qu'Elle suscite en chacun le désir de la sainteté, pour être levain et ferment évangélique dans la Cité des hommes.

* * *



A l'issue de l'Angelus, le Saint-Père s'adressait aux pèlerins de langue française: 

Chers pèlerins de langue française, je souhaite que ce dimanche soit pour vous un jour de fête et de joie! Que le Christ fortifie votre vie de foi et de charité! Lui seul a les paroles de la vie éternelle:  suivez-le avec confiance. Je vous bénis de grand coeur.

 

© Copyright 2000 - Libreria Editrice Vaticana

top