The Holy See
back up
Search
riga

JEAN-PAUL II

ANGELUS

Dimanche 11 mars 2001


 

1. Avant de conclure cette célébration solennelle, je désire adresser une salutation cordiale à vous tous, très chers frères et soeurs qui, à travers votre présence, manifestez une vive dévotion pour ces nouveaux bienheureux.

Avec eux, tournons à présent notre regard vers la Très Sainte Vierge Marie, que la foi nous fait contempler comme Reine des Saints et des Saintes de toute époque et de toute nation. Elle est, en particulier, Mère et Reine des Martyrs, présente auprès d'eux à l'heure de l'épreuve, de même qu'elle demeura sous la Croix auprès de son Fils Jésus.

Ces nouveaux bienheureux ont placé leur confiance en Elle, la Vierge fidèle, au cours des moments dramatiques de la persécution. Lorsqu'on leur empêcha d'exprimer librement leur foi, ou, par la suite, au cours de leur emprisonnement, pour affronter le moment suprême, ils trouvèrent un soutien constant dans le Saint Rosaire, le récitant seuls ou en petits groupes. Comme cette traditionnelle prière mariale est efficace dans sa simplicité et sa profondeur! Le Rosaire constitue à chaque époque une aide précieuse pour d'innombrables croyants.

2. Qu'il en soit ainsi également pour nous! Demandons-le à la Madone avec la prière de l'Angelus. Prions en particulier pour les communautés chrétiennes qui souffrent de la persécution à cause de la foi, afin que, à travers la force de l'Esprit Saint, elles témoignent de l'amour du Christ, qui "insulté, ne rendait pas l'insulte, souffrant ne menaçait pas, mais s'en remettait à Celui qui juge avec justice" (1 P 2, 23).

Que Marie, Mère de l'Espérance, obtienne que nous soyons intimement liés au Christ à l'heure de l'épreuve, pour ressentir la gloire lumineuse de sa résurrection.

 

© Copyright 2001 - Libreria Editrice Vaticana

 

top