The Holy See
back up
Search
riga

JEAN-PAUL II

ANGELUS

Castel Gandolfo
Dimanche 12 août 2001

 

1. "Tenez-vous prêts"! (Lc 12, 40). Le commandement du Christ, que la page de l'Evangile de ce jour nous propose à nouveau avec vigueur, revêt une dimension particulière en pensant à sainte Thérèse Bénédicte de la Croix, dans le siècle Edith Stein, co-patronne d'Europe, dont la liturgie nous a invités à faire mémoire il y a quelques jours. Elle mourut avec sa soeur Rosa et beaucoup d'autres membres de son peuple, dans les chambres à gaz d'Auschwitz-Birkenau, le 9 août 1942.
Puisse le souvenir de son acte d'amour extrême aider l'humanité actuelle à comprendre toujours davantage l'importance et la valeur de la vie et de la dignité de l'être humain.

2. Nous voyons fouler aux pieds la vie et la dignité de la personne humaine de manière violente justement en Terre Sainte, à laquelle était très liée spirituellement sainte Thérèse Bénédicte de la Croix.

De nombreuses fois, au cours de ces derniers jours, j'ai élevé ma voix pour implorer la paix dans cette région martyrisée, dans l'espoir de voir se nouer une chaîne de mains finalement désarmées.

En revanche, nous continuons à être submergés par les images de désolation, de vies fauchées, de corps mutilés, de familles déchirées. Ce déchaînement de brutalités inouïes fait apparaître de façon encore plus évidente combien il est illusoire de prétendre résoudre les problèmes de la justice et de la coexistence entre les peuples à travers le recours à la violence.

3. Par l'intercession de sainte Thérèse Bénédicte de la Croix, prions pour que la bonne volonté ne manque pas aux responsables politiques et militaires des parties en conflit. Qu'ils sachent se rendre compte devant Dieu et devant l'histoire de l'urgence de faire taire les armes. Qu'ils réfléchissent à l'avenir des peuples qui leur sont confiés; un avenir qui ne peut être fait de haine et de confrontation, mais de fraternité et de collaboration.

Que Marie, Mère de l'humanité et Reine de la paix, veuille obtenir pour la Terre Sainte et pour le monde entier la fraternité, le respect mutuel et la paix.


A l'issue de l'Angelus, prononcé à Castel Gandolfo, le Pape s'est adressé aux pèlerins de langue française:

Je salue cordialement les pèlerins de langue française. Dans l'Evangile d'aujourd'hui, le Seigneur nous invite à veiller fidèlement dans l'attente de son retour, comme de bons serviteurs. Demandons à Notre-Dame de trouver notre joie dans le service de nos frères. A tous j'accorde volontiers la Bénédiction apostolique.

En renouvelant ma Bénédiction, je souhaite à tous un bon dimanche.

 

© Copyright 2001 - Libreria Editrice Vaticana

 

top