The Holy See
back up
Search
riga

JEAN-PAUL II

ANGELUS

Castel Gandolfo
Dimanche 19 août 2001

 

1. L'année dernière, précisément en ces heures, se concluait à Rome la XVème Journée mondiale de la Jeunesse avec le grandiose rassemblement de Tor Vergata. Me reviennent à l'esprit les images suggestives de l'émouvante veillée du samedi soir et de la célébration eucharistique solennelle du dimanche, par laquelle se concluait la rencontre. Cet événement extraordinaire, placé au coeur du grand Jubilé de l'An 2000, reste gravé dans la mémoire de tous et en particulier des jeunes, qui sont les acteurs d'un printemps porteur d'espérance pour l'Eglise et pour le monde. Au cours de la veillée, je leur confiais avec une grande affection: "Je vois en vous les sentinelles du matin, en cette aube du troisième millénaire", et le lendemain, au cours de l'homélie de la Messe de clôture, je leur dis que, s'ils savaient être ce qu'ils devaient être, "ils auraient mis le feu au monde entier".

2. Je continue de revivre spirituellement ces moments d'intense émotion, et, dans mon âme, je me projette déjà vers le prochain rassemblement mondial, qui se tiendra en juillet 2002. Ce sera une autre étape de ce pèlerinage itinérant de la jeunesse, qui a débuté lors de l'Année de la Jeunesse, en 1985, et qui, à chaque fois, rassemble, autour de la Croix, un nombre croissant de participants en différents lieux des cinq continents. Nous nous rencontrerons cette fois à Toronto, métropole moderne du Canada, en Amérique du Nord, où coexistent des habitants d'origines, de cultures et de religions différentes. Au coeur d'une réalité aussi composite et complexe, on ressent immédiatement combien il est nécessaire pour les chrétiens d'être "le sel de la terre" et "la lumière du monde". Les paroles de Jésus: "Vous êtes le sel de la terre [...] vous êtes la lumière du monde" (Mt 5, 13-14) seront donc le thème et le motif inspirateurs de la prochaine Journée mondiale de la Jeunesse.

Conscients de l'engagement qui découle de leur Baptême, les jeunes croyants ne se résignent pas à des divertissements insipides, à des modes passagères et à des projets réducteurs; au contraire, ils cultivent des désirs élevés pour le Seigneur et s'efforcent d'éviter la médiocrité et le conformisme, malheureusement très répandus dans la société actuelle.

3. Chers jeunes, vous comprenez bien que l'on n'est "le sel de la terre" et "la lumière du monde" que si l'on tend à la sainteté. Comme je voudrais que ne vienne jamais à manquer dans votre vie cet idéal spirituel élevé! L'humanité du troisième millénaire a besoin de jeunes forts dans la foi et généreux dans le service de leurs frères. Elle a besoin de jeunes aimant le Christ et son Evangile.

L'Eglise vous indique de nombreux jeunes de votre âge qui, dans les situations les plus diverses, de nos jours aussi, savent réaliser la vocation de tout baptisé. Elle vous indique la route de la prière et du recours confiant à l'aide divine et à l'intercession maternelle de Marie. Je confie la préparation, les attentes et le déroulement de la prochaine Journée mondiale de la Jeunesse à la Sainte Vierge, que j'ai invoquée à différentes reprises au cours des derniers jours, en rappelant les paroles employées au cours de la rencontre des jeunes qui a eu lieu à Czestochowa en la solennité de l'Assomption, il y a dix ans: "Maria, Regina mundi! Maria, Mater Ecclesiae! Tibi adsumus!"


A l'issue de l'Angelus du 19 août 2001, le Saint-Père a évoqué la situation en Terre Sainte et au Liban:

A la dramatique situation qui tenaille la Terre Sainte, sont venues s'ajouter, ces jours-ci, de graves tensions politiques au Liban, suite à une vague d'arrestations qui fait obstacle au dialogue national.
J'en appelle au sens de la responsabilité des dirigeants de cette chère Nation, qui a déjà tant souffert à cause de ses divisions internes: que les valeurs de la démocratie et de la souveraineté nationale ne soient pas sacrifiées aux intérêts politiques du moment! Un Liban pluraliste et libre constitue une richesse pour tout le Moyen-Orient: que tous aident les Libanais à la préserver et à la faire fructifier!

A l'issue de l'Angelus, le Pape Jean-Paul II s'est adressé aux pèlerins de langue française:

Je suis heureux de saluer tous les pèlerins de langue française. Accueillez la Parole du Seigneur qui nous invite, en ce dimanche, à nous décider pour lui fermement! Soyez des témoins audacieux de la Bonne Nouvelle du Christ pour vos frères! A tous, je donne de grand coeur la Bénédiction apostolique.

 

© Copyright 2001 - Libreria Editrice Vaticana

 

top