The Holy See
back up
Search
riga

JEAN-PAUL II

ANGELUS

 Dimanche 25 novembre 2001,
fête du Christ-Roi

 

Très chers frères et soeurs!

1. En ce dimanche, qui est le dernier de l'Année liturgique, nous célébrons la solennité du Christ-Roi de l'univers, et l'Eglise nous invite à contempler la royauté du Rédempteur, qui ressort avec une éloquence particulière dans la vie des saints. Ce matin, dans la basilique Saint-Pierre, j'ai eu la joie d'en proclamer quatre nouveaux:  l'Evêque d'Acqui, Giuseppe Marello, fondateur de la Congrégation des Oblats de Saint-Joseph, et trois vierges consacrées:  Paula Montal Fornés de San José de Calasanz, Léonie Françoise de Sales Aviat et Maria Crescentia Höss.

Leur témoignage révèle que le Crucifié "vit et règne pour les siècles des siècles". Oui, Il est le "Vivant", "le Seigneur", et il règne dans la vie des hommes et des femmes de tout lieu et de tout temps, qui l'accueillent librement et le suivent fidèlement.

Son Royaume, "royaume de justice, d'amour et de paix" (Préface), ne se manifestera toutefois pleinement qu'à la fin des temps.

2. Comparée aux critères de ce monde, la royauté de Jésus apparaît, pour ainsi dire, "paradoxale". Le pouvoir qu'elle exerce, en effet, ne rentre pas dans la logique terrestre. Il s'agit au contraire du pouvoir de l'amour et du service, qui exige le don gratuit de soi et le témoignage cohérent de la vérité (cf. Jn 18, 37).

C'est pourquoi le Seigneur s'est lui-même sacrifié en tant que "victime immaculée de paix sur l'autel de la Croix" (Préface), sachant que seulement ainsi, il aurait racheté l'humanité, l'histoire et l'univers de l'esclavage du péché et de la mort. Sa résurrection montre qu'Il est le Roi victorieux, le "Seigneur" aux plus haut des cieux, sur la terre et dans les enfers (cf. Ph 2, 10-11).

3. La créature qui plus que tout autre a été associée à la royauté du Christ est Marie, que Lui-même a couronnée Reine du ciel et de la terre. C'est vers Elle que se sont tournés, comme vers un modèle constant, les saints que l'Eglise présente aujourd'hui à notre vénération. C'est vers Elle que nous tournons notre regard nous aussi, afin qu'elle nous aide à "régner" avec le Christ pour édifier un monde où "règne" la paix.

Nous devons prier sans nous lasser pour obtenir ce grand don, qui est la paix; don dont l'humanité a tant besoin. Nous l'invoquerons confiants également à travers les deux initiatives que j'ai annoncées dimanche dernier:  le jour de jeûne en décembre, et la rencontre de prière en janvier à Assise avec les représentants des religions du monde. Que Marie, Reine de la paix, intercède pour nous auprès de son Fils divin, Roi immortel et Seigneur de la paix.

Le Saint-Père s'est ensuite adressé aux pèlerins de langue française: 

Chers pèlerins de langue française, je vous salue cordialement, rendant grâce pour la canonisation de Mère Françoise de Sales Aviat, dont la vie est pour nous tous un exemple. Elle nous invite à associer dans nos existences action et contemplation, et à faire humblement la volonté du Seigneur. Que la Vierge Marie vous accompagne sur votre route quotidienne! Avec la Bénédiction apostolique.

Puis Jean-Paul II a rappelé la Journée du Séminaire:

Aujourd'hui est célébrée à Rome la Journée du Séminaire. En adressant un salut affectueux aux très chers séminaristes, j'assure à chacun d'eux mon souvenir particulier dans la prière. Dans le même temps, j'exprime ma profonde reconnaissance à tous ceux qui soutiennent spirituellement et matériellement le Séminaire romain, coeur de notre diocèse.

© Copyright 2001 - Libreria Editrice Vaticana

top