The Holy See
back up
Search
riga

JEAN-PAUL II

ANGELUS

Dimanche 23 décembre 2001

 

Très chers frères et soeurs!

1. Nous célébrons aujourd'hui le quatrième dimanche de l'Avent, alors que les préparatifs pour la fête de Noël battent désormais leur plein. La Parole de Dieu, dans la liturgie, nous aide à concentrer notre attention sur la signification de cet événement salvifique fondamental, qui est à la fois historique et surnaturel.

"Voici, la jeune femme est enceinte, elle va enfanter un fils et elle lui donnera le nom d'Emmanuel, Dieu-avec-nous" (Is 7, 14). Cette prophétie d'Isaïe revêt une importance capitale dans l'économie du salut. Elle assure que "le Seigneur lui-même" donnera un descendant au roi David comme "signe" de sa fidélité. Cette promesse s'est réalisée à travers la naissance de Jésus de la Vierge Marie.

2. Pour saisir la signification et le don de grâce de Noël, désormais imminent, nous devons donc nous mettre à l'école de la Madone et de son époux  Joseph,  que  nous  contemplerons dans la crèche en adoration pleine d'extase du Messie nouveau-né.

Dans la page de l'Evangile d'aujourd'hui, Matthieu met en évidence le rôle de Joseph, qu'il qualifie d'homme "juste" (Mt 1, 19), en soulignant avec cela à quel point il était entièrement tendu vers l'accomplissement de la volonté de Dieu. C'est précisément en raison de cette justice intérieure qui, en dernière analyse, coïncide avec l'amour, que Joseph n'entend pas répudier Marie, bien que s'étant rendu compte du début de  sa  grossesse. Il pense "la répudier sans bruit" (Mt 1, 19), mais  il est invité par  l'ange du Seigneur à ne pas avoir peur et à la prendre avec lui.

Apparaît ici un autre aspect essentiel de la personnalité de saint Joseph: c'est une homme ouvert à l'écoute de Dieu dans la prière. De l'ange, il apprend que "ce qui a été engendré en elle [Marie] vient de l'Esprit Saint" (Mt 1, 20), selon l'antique prophétie: "Voici, la jeune femme est enceinte... ", et il est prêt à accueillir les desseins de Dieu, qui dépassent les limites humaines.

3. En  synthèse, on peut définir Joseph comme un authentique homme de foi, comme son épouse Marie. La foi conjugue justice et prière, et telle est l'attitude la plus adaptée pour rencontrer l'Emmanuel, le Dieu-avec-nous. En effet, croire signifie vivre dans l'histoire en étant ouverts à l'initiative de Dieu, à la force créatrice de sa Parole, qui s'est faite chair dans le Christ, s'unissant pour toujours à notre humanité. Que la Vierge Marie et saint Joseph nous aident à célébrer ainsi, de façon fructueuse, la naissance du Rédempteur.


A l'issue de la méditation de l'Angelus, le Saint-Père lançait l'appel suivant: 

Je désire à présent adresser un appel en faveur des personnes qui ont été enlevées. Ma pensée se tourne en particulier vers celles qui ont été enlevées en raison de leur foi, notamment le Père Giuseppe Pierantoni, prêtre déhonien, enlevé il y a plus de deux mois aux Philippines. Puisse le saint Noël, mystère de bonté et de paix, attendrir le coeur des ravisseurs et les inciter à relâcher ces personnes. J'assure celles-ci et leurs familles de mon souvenir dans la prière.

© Copyright 2001 - Libreria Editrice Vaticana

top