The Holy See
back up
Search
riga

JEAN-PAUL II

ANGELUS

Mercredi 26 décembre 2001


Très chers frères et soeurs!

1. En la fête liturgique d'aujourd'hui se prolonge le climat imprégné de lumière et de joie, caractéristique de Noël. Intérieurement fascinés, nous nous arrêtons encore devant le prodige qui a eu lieu au cours de la Nuit Sainte. Nous continuons à méditer sur le mystère de Noël et sur les engagements exigeants qui en dérivent.

"Soyez sans crainte, car voici que je vous annonce une grande joie, qui sera celle de tout le peuple: aujourd'hui vous est né un Sauveur qui est le Christ Seigneur, dans la ville de David" (Lc 2, 10-11). Ces paroles prononcées par les anges à Bethléem, et qui surprirent les pasteurs, retentissent également à notre époque. Elles nous invitent à ne pas avoir peur, car le Messie est né pour nous, le Sauveur longtemps attendu et finalement venu sur terre pour racheter l'humanité tout entière. Sa naissance constitue un don incommensurable qui, s'il est entièrement compris et accepté, change la vie et rend la personne capable de l'héroïsme évangélique propre aux saints.

2. Tel est le message que nous pouvons également recueillir du protomartyre saint Etienne, que nous célébrons aujourd'hui. Sa fête ajoute un élément supplémentaire à notre compréhension du Noël du Christ. Ce jeune diacre se distingua par son courage et la constance avec laquelle il sut annoncer l'Evangile à ses compatriotes et rendre un service plein d'amour aux pauvres. Son martyre nous rappelle que l'Enfant Jésus, de la grotte où il dort sans défense dans une mangeoire, nous appelle à le suivre pas à pas jusqu'au Golgotha, jusqu'à la croix, pour partager avec Lui son triomphe victorieux sur la mort. C'est un enfant exigeant que nous contemplons dans la crèche. Mais c'est également un enfant compréhensif et patient.

Si nous sommes dociles à son action, Il nous prend par la main et nous accompagne: nous ne devons donc pas avoir peur. Parfois, il peut sembler très difficile d'en suivre les traces, mais s'Il marche avec nous, tout devient plus facile et léger. Que le saint martyr Etienne nous aide à comprendre cette vérité profonde et à la mettre en pratique chaque jour.

3. Très chers frères et soeurs, je vous renouvelle avec une grande cordialité mes voeux fervents de Noël et je demande au Sauveur nouveau-né, par l'intercession de la Vierge sa Mère, de susciter dans l'âme de chacun des sentiments de joie, de compréhension réciproque et de paix.

© Copyright 2001 - Libreria Editrice Vaticana

top