The Holy See
back up
Search
riga

JEAN-PAUL II

REGINA CÆLI

Solennité de Pentecôte, Dimanche 3 juin 2001

 

1. Au terme de cette célébration solennelle, je désire confier à l'intercession maternelle de Marie, l'Eglise tout entière, qui, à la Pentecôte, ressent avec une conscience renouvelée sa vocation missionnaire. En outre, nous plaçons entre ses mains les attentes de paix et de justice dans le monde. En particulier, nous voulons recommander à l'intercession de la Madone les vies de tant de jeunes qui sont victimes de l'absurde violence malheureusement en cours dans divers pays, comme en témoignent les nouvelles qui nous sont parvenues, ces derniers jours, de Terre Sainte. Parmi elles, nous rappelons de façon particulière les enfants impliqués dans les conflits armés. Dans une cinquantaine de pays, de nombreux mineurs vivent dans des situations de conflits ou d'après-conflit. Ils sont victimes de recrutement forcé et d'abus de toute sorte; ils ne peuvent pas aller à l'école, ils sont séparés de leurs parents et soumis à des violences physiques et psychologiques.

J'invite la Communauté internationale à accroître ses efforts en vue de protéger et de réhabiliter ceux qui vivent dans des conditions si dramatiques Puissent les enfants, qui sont l'avenir et l'espérance de l'humanité, finalement grandir loin du fléau de la guerre et de toute sorte de violence. Que Marie, Mère de la vie, protège l'enfance en danger et soutienne ceux qui s'efforcent de l'aider.

2. Dans quelques instants, la vénérée dépouille mortelle du Bienheureux Jean XXIII, que nous avons eue à nos côtés au cours de la Messe, sera transférée avec dévotion dans la Basilique vaticane, où elle sera exposée à la vénération des fidèles. Je repense avec admiration au bref, mais intense pontificat de mon inoubliable prédécesseur. De sa personne, je voudrais rappeler ici en particulier sa fervente dévotion envers la Madone. Il rappelait souvent les bonnes traditions de son enfance, lors-que l'aîné de la famille guidait la récitation du Rosaire en famille. Depuis lors, - aimait-il dire - la Très Sainte Vierge Marie l'avait pris par la main et l'avait accompagné sur la voie du sacerdoce, qui fut l'idéal de toute son existence.

Au cours de la dernière Audience générale dans la Basilique Saint-Pierre le 15 mai 1963, il exhorta chacun à multiplier les manifestations d'affection à Marie à laquelle - souligna-t-il -, la Ville éternelle est en quelque sorte toute consacrée.

Faisons nôtre son testament spirituel! Comme lui, approfondissons notre lien avec la Mère du Christ et Tabernacle de l'Esprit Saint et, animés d'une nouvelle ferveur, invoquons-La avec confiance:  Regina caeli...

© Copyright 2001 - Libreria Editrice Vaticana

top