The Holy See
back up
Search
riga

JEAN-PAUL II

ANGELUS 

Dimanche 20 janvier 2002


Très chers frères et soeurs!

1. Après le tragique attentat du 11 septembre dernier, toujours présent à notre mémoire, et face au risque de nouveaux conflits, les croyants ressentent l'urgence d'intensifier leur prière pour la paix, car celle-ci est avant tout un don de Dieu. C'est dans un tel contexte que s'est déroulée la Journée de jeûne du 14 décembre dernier, qui a recueilli de très nombreuses adhésions, ainsi que la Journée de prière pour la paix, qui se tiendra à Assise le 24 janvier prochain. Des représentants de diverses confessions chrétiennes et d'autres religions y prendront part. Ainsi se répétera l'expérience du 27 octobre 1986 lorsque, pour la première fois, la ville de saint François vit affluer entre ses murs les représentants des religions du monde pour élever au Ciel une fervente imploration de paix.

2. Depuis lors, un nouvel esprit - souvent appelé l'"esprit d'Assise" - anime le dialogue interreligieux et le lie de façon indissociable à l'engagement en faveur de la justice, de la sauvegarde de la création et de la paix. La Journée de prière pour la paix n'entend en aucune façon céder au syncrétisme religieux. En effet, chaque groupe religieux priera dans des lieux divers selon sa foi, la langue, la tradition, dans le plein respect des autres. Ce qui unira tous les participants est la certitude que la paix est un don de Dieu. En tant que croyant, chacun sait qu'il est appelé à être un artisan de la paix.

Sur cette base, les hommes et les femmes de diverses appartenances religieuses non seulement peuvent collaborer, mais doivent même s'engager toujours plus pour défendre et promouvoir la reconnaissance effective des droits humains, condition indispensable pour une paix authentique et durable. Face à la violence, qui en ces temps sévit dans tant de régions de la terre, ils ressentent le besoin de montrer que les religions sont un facteur de solidarité, en désavouant et en isolant ceux qui utilisent le nom de Dieu à des fins et avec des méthodes qui, en réalité, l'offensent.

3. Jeudi prochain, s'il plaît à Dieu, nous accomplirons ensemble un pèlerinage en train, en suivant l'exemple du bienheureux Jean XXIII, qui se rendit de Lorette à Assise, le 4 octobre 1962. J'invite les croyants et les personnes de bonne volonté du monde entier à s'unir à ce pèlerinage, parce que nous sommes tous appelés à édifier ensemble la paix. Je voudrais inviter les communautés religieuses et monastiques, en particulier celles de clôture, à s'unir à nous, ainsi que les enfants, les malades et les personnes âgées. Que Marie, Reine de la paix, obtienne pour l'humanité le don précieux de la paix et nous aide à être dans tous les milieux, comme le fut François, un instrument de la paix que Dieu seul peut donner.

 

Copyright 2002 - Libreria Editrice Vaticana

 

top