The Holy See
back up
Search
riga

JEAN-PAUL II

ANGELUS  

Dimanche 7 juillet 2002


Très chers frères et soeurs!

1. Il y a cent ans, le 6 juillet 1902, mourait Maria Goretti, grièvement blessée la veille par la violence aveugle de celui qui l'avait agressée. Mon vénéré prédécesseur, le serviteur de Dieu Pie XII, la proclama sainte en 1950, en la proposant à tous comme modèle courageux de fidélité à la vocation chrétienne, jusqu'au sacrifice suprême de la vie.

J'ai voulu rappeler cet anniversaire important par un Message spécial adressé à l'Evêque d'Albano, en soulignant l'actualité de cette Martyre de la pureté, que je souhaite voir mieux connue des adolescents et des jeunes.

Sainte Maria Goretti est un exemple pour les nouvelles générations, menacées par une mentalité de désengagement, qui a du mal à comprendre l'importance de valeurs sur lesquelles il n'est jamais juste de faire des compromis.

2. Bien qu'étant pauvre et privée d'instruction, Maria, qui n'avait pas encore douze ans, possédait une personnalité forte et mûre, formée par l'éducation religieuse reçue dans sa famille. Cela la rendit capable non seulement de défendre sa personne avec une chasteté héroïque, mais même de pardonner à son assassin.

Son martyre rappelle que l'être humain ne se réalise pas en suivant les impulsions du plaisir, mais en vivant sa propre vie dans l'amour et dans la responsabilité.

Chers jeunes, je sais bien à quel point vous êtes sensibles à ces idéaux. Dans l'attente de vous rencontrer dans deux semaines à Toronto, je voudrais aujourd'hui vous répéter:  ne laissez pas la culture de l'"avoir" et du plaisir endormir vos consciences! Soyez des "sentinelles" éveillées et vigilantes, pour être d'authentiques acteurs d'une humanité nouvelle.

3. Nous nous adressons à présent à la Madone, dont sainte Maria Goretti portait le nom. Que la plus pure des créatures aide les hommes et les femmes de notre temps, en particulier les jeunes, à redécouvrir la valeur de la chasteté et à vivre les relations interpersonnelles dans le respect réciproque et l'amour sincère.

Le Saint-Père ajoutait: 

En souhaitant un bon dimanche à tous, je vous donne rendez-vous à Castel Gandolfo, où je me rendrai demain pour la période d'été.

 

© Copyright 2002 - Libreria Editrice Vaticana

 

top