The Holy See
back up
Search
riga

JEAN-PAUL II

ANGELUS

Castel Gandolfo
Dimanche 29 septembre 2002

 

Très chers frères et soeurs!

1. Nous sommes désormais au seuil du mois d'octobre qui, avec la mémoire liturgique de la Bienheureuse Vierge du Rosaire, nous encourage à redécouvrir cette prière traditionnelle, si simple et dans le même temps si profonde.

Le Rosaire est un itinéraire de contemplation du visage du Christ accompli, pour ainsi dire, avec les yeux de Marie. C'est donc une prière qui s'enracine dans le coeur même de l'Evangile, qui reste en pleine harmonie avec l'inspiration du Concile Vatican II et qui est dans la droite ligne de l'orientation que j'ai donnée dans la Lettre apostolique Novo millennio ineunte: il est nécessaire que l'Eglise "avance en eaux profondes" dans ce nouveau millénaire, en repartant de la contemplation du visage du Christ.

Je souhaite donc suggérer la récitation du Rosaire aux personnes, aux familles, aux communautés chrétiennes. Pour donner force à cette invitation, je suis également en train de préparer un document, qui aide à redécouvrir la beauté et la profondeur de cette prière.

2. Je désire une fois de plus confier la grande cause de la paix à la prière du Rosaire. Nous nous trouvons face à une situation internationale chargée de tensions, parfois à la limite de l'embrasement. Dans certains lieux de la terre, où les conflits sont plus tendus - je pense en particulier à la terre martyrisée du Christ - on se rend compte que les tentatives de la politique, même si elles sont toujours nécessaires, servent peu si les âmes demeurent dans un état d'exaspération et si l'on est pas capable de porter un nouveau regard du coeur pour reprendre avec espérance les fils du dialogue.

Mais qui peut diffuser de tels sentiments, sinon Dieu seul? Il est plus que jamais nécessaire que ce soit vers Lui que s'élève du monde entier l'invocation pour la paix. Précisément dans cette perspective, le Rosaire se révèle une prière particulièrement adaptée. Il édifie la paix non seulement parce qu'il fait appel à la grâce de Dieu, mais aussi parce qu'il place en celui qui le récite cette semence de bien, dont on peut espérer des fruits de justice et de solidarité dans la vie personnelle et communautaire.

Je pense aux nations, mais également aux familles. Combien la paix serait renforcée dans les relations familiales si l'on reprenait la récitation du Rosaire en famille!

Le Saint-Père s'est ensuite adressé aux pèlerins de différentes langues. Voici les paroles prononcées aux fidèles francophones présents:

3. Je salue cordialement les pèlerins francophones venus honorer la Mère de Dieu par la récitation de l'Angelus. Puissiez-vous, comme elle, faire toujours la volonté de Dieu, source de joie et de paix! Avec la Bénédiction apostolique.

Puis le Saint-Père reprenait en italien:

4. La prière que nous nous apprêtons désormais à réciter commence en rappelant l'annonce de l'Archange Gabriel à la Vierge Marie. Précisément aujourd'hui, nous fêtons la fête des saints Archanges Michel, Gabriel et Raphaël: que ces puissants ministres de Dieu nous obtiennent de répondre toujours à sa volonté avec un amour généreux.

 

Copyright 2002 - Libreria Editrice Vaticana

 

top